Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 16:56

Tout comme l’ensemble des sites historiques, musées et autres salles d’exposition, le site de Vesvre (18250 Neuvy Deux Clochers) a, comme l’an passé, dû revoir son calendrier habituel en raison de la situation sanitaire. Qu’à cela ne tienne, l’équipe sera prête à recevoir ses premiers visiteurs de l’année dès ce samedi 5 Juin 2021 !

 

Pour Juin, les horaires seront les suivants : samedi et dimanche de 14h30 à 18h30. Selon l’évolution de la situation sanitaire, les horaires de l’été (Juillet et Août) pourront être adaptés et seront annoncés en temps voulu sur le site internet de la  Tour de Vesvre.

 

Parallèlement aux visites guidées (conditions indiquées sur le site internet), diverses animations seront aussi organisées, comme chaque année, dont voici le programme :

 

- Juillet : deux expositions. Peintures d’Aline Tarle et Daniel Bambagioni (Grange)

- Août : sculptures contemporaines de Marie Rossignol (Grange) et photos de l’association Nature 18 (Caves)

 

- Dimanche 8 Août de 11h à 18h : exposition de voitures anciennes.

 

- Samedi 14 Août à 18h30 : Lecture-spectacle de poésie par Danièle Marty

 

- Mercredi 25 Août à 19h : concert dans le cadre du Festival « off » de Boucard : Musiciens en Liberté.

 

Et merci à Bernard Chagny pour ces quelques belles photos faites avec son drone

Partager cet article
Repost0
26 mai 2021 3 26 /05 /mai /2021 09:21

Chaque année au mois de Mai, personne ne peut ignorer sa présence, sur le bord de la petite route menant de Vesvre à Neuilly, dans une peupleraie. Son parfum embaume l’habitacle des automobilistes de passage, et ses fleurs saupoudrent de blanc le vert tendre du sous-bois.

 

Il y en avait aussi dans le jardin familial de Cosne, sous un tilleul, mais nous ne savions alors pas qu’on pouvait le faire entrer dans notre cuisine. Il s’agit bien entendu de l’Ail des Ours.

 

Les magasins bio proposent de nombreux produits intégrant l’Ail des Ours, très à la mode, mais souvent sans grand intérêt et très chers. Voici un site sympa qui propose des idées pour utiliser cette plante dont le goût est plus discret que celui de l’Ail Commun. Le plus agréable reste pour moi leur découverte dans un sous-bois frais et ombragé, et je n'ai jamais dû partager ce moment avec un Ursidé.

Partager cet article
Repost0
24 mai 2021 1 24 /05 /mai /2021 11:50

Par temps clair, on les voit depuis les hauteurs de Veaugues depuis trois ans. La nuit, ce sont leurs feux rouges qui clignotent. Le parc éolien de Pougny a été mis en service en 2018/2020.

Hier, nous profitons d'une balade dans le secteur pour aller les voir de plus près. Alors, qu'en dire? Oui, le bruit produit par les pales est très perceptible lorsqu'on est à une centaine de mètres de la machine; un peu comme un avion à réaction qui arrive de très loin, mais en plus feutré). Nous n'avons pas eu la persévérance de nous rendre dans un des hameaux les plus proches (600 mètres selon la loi) pour nous faire une idée de ce que vivent les habitants.

Vu de près, c'est assez majestueux, voire fascinant. Par contre, il ne faut pas oublier que, pour remplacer une centrale nucléaire comme celle de Belleville, ce sont plusieurs milliers d'éoliennes comme celle-ci qu'il faudrait et le paysage en prendrait un sacré coup!  Alors, oui, le nucléaire c'est dangereux et il y a le problème des déchets; l'éolien pollue les paysages et cause des nuisances de voisinage; les carburants fossiles polluent l'air et leurs réserves sont de toutes façons comptées. Et, avec tout ça, on nous pousse au "tout-électrique" avec des voitures qu'on recharge sur nos prises et des chauffages genre pompe à chaleur qui fonctionnent à l'électricité. Sait-on seulement où on va?

 

Partager cet article
Repost0
22 mai 2021 6 22 /05 /mai /2021 08:45

Les recherches récentes convergent dans ce sens: les arbres seraient des êtres sensibles et sociaux. Une question me taraude: devons-nous alors continuer à manger des végétaux? Les couper pour les cuisiner ne serait-il pas un crime, au même titre qu'envoyer boeufs et cochons à l'abattoir?

Partager cet article
Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 18:54

Il y a quelques semaines, je m'étais mis dans la tête de publier tous les jours, ou presque, une sélection d'articles de presse qui m'interpelaient, avec un bref commentaire, histoire de susciter une discussion. C'était sans imaginer le temps que cela me prendrait, ne serait-ce que dans un premier temps pour lire ladite presse en ligne. De plus, la plupart des articles concernées étaient réservés aux abonnés, ce que je ne suis pas<; de plus, comme j'avais décidé de ne pas citer d'article catastrophistes reprenant la "une" de l'actualité (Covid, guerres, réfugiés, etc...), je me suis vite vu limité dans mes ambitions.

Retour donc à un rythme plus tranquille après quelques jours de décompression bien nécessaires. Ici, comme sur une grande partie du pays, les jours et les averses s'enchaînent, avec des températures tout juste dignes d'une mi-Mars. Tous les fruitiers de mon jardin ont gelé les 6, 7 et 8 Avril, anéantissant tout espoir de récolte cette année, à part peut-être la seconde récolte de figues si la végétation repart bien. Tristesse donc!

Consolons-nous avec les ciels somptueux que nous offre ce temps aussi agité que détestable!

Toutes les couleurs des ces images sont naturelles, sauf bien sûr la dernière; un petit délire vite fait avec Faststone Viewer.

 

Un petit aperçu de l'état de nos routes de campagne...

et un clap de fin, pris dans la cour.

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 08:24

Hier après-midi, ces deux mouches, visiblement très occupées, ont parcouru une dizaine de kilomètres ainsi accrochées à mon pare-brise.

 

A un stop, voyant que je n’étais pas suivi, je descends immortaliser cette étreinte torride.

 

La même scène vue de l’intérieur. Une pointe à 80 pour tenter de les décrocher sera vaine, et ce n’est probablement qu’une fois leurs ébats terminés qu’elles se volatiliseront d’un coup à l'entrée de Neuilly en Sancerre.

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 09:20

Chez nous, le printemps est la saison des Orchidées. Dans les bois, les prés ou au bord des chemins, elles nous offrent leurs fleurs souvent colorées et ont une place à part dans l’univers botanique. Hier, c’est l’Orchis Mâle qui a capté mon attention, sur la commune du Noyer, dans le Pays Fort. Au premier plan une Primevère élevée (Coucou), dont  les feux s’éteignent peu à peu.

 

La colonie d’Orchis, qui partage son habitat avec de la Ciboulette et quelques autres plantes que j’ai eu la flemme d’identifier.

 

En compagnie du Sceau de Salomon (arrière-plan à droite) et de Silènes (à gauche).

 

Plan rapproché sur la fleur.

 

Puis la plante entière. La hampe est rouge-marron et les feuilles basales tachées de violet.

Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 08:38

C'est une interprétation dépouillée de "Sound of Silence", envoyée hier soir par un copain que je remercie, qui m'a donné l'idée de vous faire partager la redécouverte de ce grand classique. Certes, ces deux noms ne doivent rien dire aux amateurs de musique électro, techno ou rap, mais ce duo a signé certaines chansons parmi les plus belles des années 60. Paul Simon en écrivait les paroles et la musique. Ce mardi matin où l'actualité n'offre rien de croustillant à se mettre sous la dent, régalons-nous plutôt les oreilles.

 

El Condor Pasa

Bridge Over Troubled Waters

Partager cet article
Repost0
26 avril 2021 1 26 /04 /avril /2021 11:42

Aujourd’hui, rien de bien notable dans l’actualité, et je vais vous proposer la recette d’un plat que nous mangions régulièrement à la maison depuis mon enfance, puis que je n’ai cessé d’améliorer de manière tout-à-fait empirique : le Curry. Originaire d’Inde et  plus généralement d’Asie du Sud et Sud-Est, le Curry, est un plat épicé à base de viande (en général mouton/agneau ou volaille) ou poisson, et légumes divers. Il y a d’innombrables variantes, et celle que je propose ici est tout-à-fait personnalisée. La nature et la proportion des divers ingrédients variera selon le goût de chacun, et je les donne à titre indicatif, sans quantités précises :

- chair de poulet, dinde, mouton/agneau coupée en petits morceaux

- oignons

- curry en poudre Madras fort

- raisins (les Indiens n’en mettent pas)

- gingembre confit (en magasin bio)

- pruneaux

- dattes

- abricots secs (de préférence bio)

- amandes effilées

- une pomme coupée en tout petits dés

- bananes séchées

- une ou deux bananes fraîches

- un citron

- sel

 

Couper les fruits secs en petits morceaux et les mélanger dans un récipient.

 

Faire blondir les oignons dans de l’huile d’olive (de préférence)

 

Ajouter une cuillerée à soupe de Curry, puis continuer à chauffer tout en remuant bien jusqu’à exhalaison des arômes. On voir ici les morceaux de dinde (fermière) coupés à dimension.

 

Ajouter le mélange de fruits secs et la pomme coupée en petits dés, ainsi que la banane fraîche débitée en rondelles.

 

Puis la viande

 

Recouvrir d’eau (surtout pas de vin !) et amener le mélange à frémissement.

 

Si vous avez un poêle à bois, le mieux est de laisser cuire tout doucement au moins deux heures, en surveillant juste l’évaporation. Sinon, le mettre sur une plaque à gaz ou électrique en veillant à ce que la chaleur soit bien distribuée, à tout petit feu. Plus la cuisson se fera à basse température, meilleur ce sera ! Avant de servir, corriger l’acidité avec du jus de citron.

 

Je l’ai toujours vu servir avec du riz, mais les pommes de terre ne sont pas proscrites pour autant.

 

Cette fois, il n’en restera pas une miette ! Et vous pouvez, comme je le fais, en préparer une certaine quantité car ça se congèle très bien.

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 08:27

30.000 €, c'est au moins la somme qu'il faudrait me payer pour participer à une telle expédition. Je déteste le froid, ai peur des ours polaires et me couche à 22h. De plus, il paraît que les passagers fortunés serviront de cobayes à des expériences...

 

J'apprends ici qu'il existe un Grand Prix Poésie de la RATP! En tous cas pas assez pour me faire apprécier l'aussi ennuyeux que prétentieux Vincent Delerm et, à cette heure précise, c'est Jean-Sébastien Bach qui régale mes oreilles.

 

Après avoir réalisé que je ne connaissais pas  le Grand Prix Poésie de la RATP, je découvre ce matin que ma vie intime a toujours été d'une pleurante banalité! Grâce à la lecture (partielle car je ne suis pas abonné) de cet article, je pense qu'il en sera tout autrement dans l'avenir...

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche