Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mars 2023 7 19 /03 /mars /2023 11:57

Hier, en allant voir un ami, je photographie (depuis la route, je précise) cette étrange machine garée dans la cour d’une ferme. A première vue, sa vocation m’échappe ; elle ne ressemble pas à une moissonneuse-batteuse, ni une ensileuse, arracheuse de patates, botteleuse, etc…

Rentré à la maison, je mène mon enquête. De marque Albach et dotée d’un moteur Volvo (c’est marqué dessus), elle appartient à une entreprise de travaux agricoles sise dans le Loiret, et en affinant avec ces quelques informations, l’identification se fait. Il s’agit d’une broyeuse de bois automotrice de grande puissance (600 ch tout de même).

 

La voici en action.

Capable et autorisée à rouler à 80 km/h sur la route, elle emporte une petite remorque (visible sur ma photo) sur laquelle le machiniste met sa voiture pour aller de chantier en chantier.

 

L’an dernier, une nouvelle version encore plus puissante (798 ch) est lancée.

 

Comme je l’avais déjà exposé, nos haies sont attaquées de toutes parts. On voit le long de nos routes et chemins de plus en plus de ces grands tas de longs bois, qui attendent d’être avalés par ces machines qui les réduisent en copeaux. Elles sont capables d’engloutir des troncs d’un mètre de diamètre. Ensuite, direction l’usine à granulés pour le chauffage (à 25 kms d’ici) ou celle de fabrication de panneaux de particules (50 kms).

 

Je crains que cette façon de "faire du bois", certainement plus rentable car elle demande moins de main d'œuvre, va peu à peu marginaliser la méthode classique à la tronçonneuse qui fournit le bois en bûches que nous mettons dans nos poêles.

 

Il s'agit donc de l'industrialisation d'une activité restée jusqu'ici principalement artisanale. A quand l'interdiction du chauffage traditionnel? A quand l'obligation du chauffage piloté par smartphone à l'aide d'une ce ces applications qui envahissent notre vie quotidienne (enfin, pas la mienne puisque je n'ai pas de smartphone)? Application bien entendue fournie par une agence agréée…

Partager cet article
Repost0
10 mars 2023 5 10 /03 /mars /2023 09:47

Avant-hier...

 

Ce matin.

Partager cet article
Repost0
27 février 2023 1 27 /02 /février /2023 09:04

Celle de François Hadji Lazaro, qui oeuvrait dans les groupes Pigalle et Les Garçons Bouchers. Une musique originale qui semble ne pas avoir fait école; pourtant tout de même autre chose que l'électro ou le rap qui monopolisent les ondes aujourd'hui. Pour celles et ceux qui se souviennent, voici un de ses titres les plus connus.

Partager cet article
Repost0
25 février 2023 6 25 /02 /février /2023 08:21

En début de semaine, j'ai eu le plaisir d'observer et de photographier, certes médiocrement, ces chevreuils derrière chez nous. Encore quatre jours à être vigilants et, à partir de mercredi, sept mois de tranquillité pour eux avec la fermeture de la  chasse.

 

Partager cet article
Repost0
16 février 2023 4 16 /02 /février /2023 12:36

Cette petite histoire en a déjà fait rire beaucoup, alors la voici. Pour celles et ceux qui ne maîtrisent pas suffisamment l'anglais: "J'ai suivi ce ballon chinois sur 200 miles (320 kms); il s'est finalement avéré que c'était une fiente d'oiseau sur mon pare-brise..."

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2023 3 15 /02 /février /2023 11:44

La stalactite tombe et la stalagmite, elle, monte.

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2023 7 12 /02 /février /2023 08:40
Partager cet article
Repost0
10 février 2023 5 10 /02 /février /2023 13:49

 

Il m'aime, certes, mais n'a pas été jusqu'à sortir sa carte bancaire pour régler la note à ma place. Et pourtant, ça m'aurait arrangé.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2023 1 09 /01 /janvier /2023 13:30

... Jusqu'à maintenant, il était autorisé de chasser bourré et shooté?

Il serait temps que, tout comme l'Eglise, le monde de la chasse fasse le ménage dans ses rangs et se sépare de ses brebis galeuses! (image Libération)

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2022 5 30 /12 /décembre /2022 14:34

il y a quelques jours, nous avons fait une de nos balades favorites, pas bien loin de chez nous, sur la commune de Jars. Le jour où nous étions allés ramasser des champignons, il y a un bon mois, nous y avions bien vu des machines forestières (abatteuses, broyeuses et déchiqueteuses diverses), mais étions loin d'imaginer le saccage qui s'y préparait. Ci-dessous des photos « avant-après » on ne peut plus parlantes.

L'arrivée sur le site

 

OK, en haut c'est l'été et le ciel est bleu, mais tout de même!

 

Même la route en a pris un sacré coup! Le long du chemin qui monte en haut à droite de la photo, il y avait deux magnifiques haies de gros arbres; maintenant, c'est un désert.

 

Ceux qui habitent là, autrefois un petit paradis, ne doivent avoir que leurs yeux pour pleurer...

 

Auparavant, ce bosquet abritait une jolie mare où s'ébattaient grenouilles et autres petits animaux...

 

Maintenant, on dirait le théâtre d'un bombardement...

 

Certes, je conviens qu’on doive contenir la pousse et l’expansion des haies pour conserver la surface cultivable, mais pourquoi ce massacre ? Et pourquoi avoir abattu de gros arbres, chênes, charmes et érables champêtres, de plus d'une façon aussi sale qui compromettra leur repousse?

 

Toutes ces haies et  bosquets, probablement partis faire des granulés pour poêle à bois ou des panneaux de particules, non seulement contribuaient à l'identité paysagère du Pays-Fort, mais abritaient une abondante faune très utile aux cultures, obligeant à substituer à leur action de nouveaux pesticides. Certes, les haies n'ont pas été à proprement parler arrachées, mais le mal est fait, et le biotope qu'elles abritaient détruit pour des années, voire des décennies.

 

De plus, ce massacre a exigé une semaine de travail de nombreux engins très coûteux, et je me demande comment cette dépense peut être rentabilisée par la remise en culture de quelques arpents (au plus 2,5 hectares) de terres labourables, soit environ 10.000€ à leur valeur actuelle. Sauf, bien sûr, avoir bénéficié de subventions au titre de la PAC (Politique Agricole Commune)

A l'heure où gouvernement, médias et associations nous abreuvent de grands discours sur le "climat", ce genre de saccage est donc encore permis!

 

Partager cet article
Repost0