Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 14:58

 Il y a peu, le dernier train quittait la gare d’Aubigny. N’ayant pas été sur place, j’ai dû me contenter d’informations glanées dans la presse locale. Le 24 Juin 1987, la gare de Veaugues voyait partir son dernier train, et j’y étais. Ce n’est que la semaine dernière que, grâce à un ami, j’ai pu numériser les négatifs des clichés pris ce jour-là, et ainsi visionner ces images.

 

2-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

La BB 63245, venue de Bourges, a accroché ses trois wagons de céréales, et va les refouler sur la voie principale. Derrière le photographe (direction Cosne), la voie se termine en cul-de-sac.

 

 

 

 

 

3-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

Maintenant, les wagons seront décrochés, pour permettre à la loco de se remettre en tête du train en utilisant la voie d’évitement (à gauche)…

 

 

 

 

4-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

 

Nous sommes maintenant de l’autre côté de la gare, et la loco va s’engager sur la voie principale…

 

 

 


 

5-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

 

Raccrochage des wagons dans le bon sens….

 

 

 

 

 

 

6-Veaugues-dernier-train.jpg

Dernier passage d’un train devant le bâtiment de la gare…

 

7-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

 

Arrêt pour fermer le passage à niveau…

 

 

 

 

 

8-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

 

 

Les barrières sont abaissées une dernière fois...


 

 

 

 

9-Veaugues-dernier-train.jpg

 

 

En route pour Bourges.

 


 

 

10-2011.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La même vue aujourd’hui. J'en profite pour signaler que toutes ces vues sont disponibles en haute définition gratuitement sur simple demande, en utilisant le lien de contact en bas de page.

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 14:43

Cette année, les dates anniversaires sont légion: mort de Gainsbourg (1991), création du parti Socialiste (1971), élection de Mitterrand (1981) bientôt l'attentat du 11 Septembre (2001)... Dans tout ça, on oublie le plus important:

 

Loustic-10-Mai-2011.JPG

le sien, d'anniversaire! (le premier)

 

 


Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 14:51

William---Kate.jpg

 

 

 

 

Nos voisins et amis britanniques, qui viennent de marier l’héritier (à la seconde génération, puisque son père Charles attend toujours…) du Trône, le Prince William, à la belle Catherine Middleton (également le nom d’un excellent whiskey irlandais), nous qualifient souvent de régicides, en allusion à l'exécution de Louis XVI. Ce faisant, ils ont la mémoire courte…

 

 

 

 

 

 

 

sceau-d-Edouard-II.jpg

 

 

 

En 1323, le roi d’Angleterre Edouard II Plantagenêt refuse de rendre hommage à son beau-frère et cousin le roi de France, dont il était le vassal pour ses territoires gascons. Édouard finit par envoyer son épouse Isabelle de France, fille de Philippe IV le Bel, qui s’alliera aux ennemis intérieurs héréditaires de son époux, les Mortimer, pour aboutir à sa dépose en Novembre 1326. Edouard II, sera assassiné dans de mystérieuses circonstances le 21 septembre 1327. Roger Mortimer, commanditaire du meurtre et amant de la reine, sera à son tour exécuté en 1330, et la succession assurée par Edouard III.

 

 

 

 

 

Charles-I.jpg

 

 

 

Charles IerStuart, né en 1600, épouse en 1625, année de sa montée sur le trône, Henriette-Marie de France, fille d'Henri IV et de Marie de Médicis. Sa façon autoritaire de gouverner l’opposera rapidement au parlement, aboutissant à la Première Révolution anglaise. Battu par Oliver Cromwell en 1645, il sera condamné pour trahison après sa fuite en Ecosse, puis décapité le 30 Janvier 1649. L’Angleterre sera alors une République (eh oui !) de 1649 à 1660, qui prendra le visage d’une dictature sous la férule d’Oliver Cromwell, puis de son fils Richard. La Monarchie sera rétablie en 1660 avec Charles II, mettant fin à une période sombre de l’histoire britannique.

 

 

 

 

 

Oliver-Cromwell.JPG

 

 

 

 

 

Oliver Cromwell fit exécuter Charles Ier, et laissa de douloureux souvenirs aux Irlandais.

 

 

 

 

 

 

 

 

Notons que les deux rois anglais exécutés avaient épousé des… Françaises, et que Louis XVI, qui avait épousé une Autrichienne, fut décapité le 21 Janvier 1793. Souhaitons un avenir plus clément pour notre Nicolas Ier, qui a épousé… une Italienne.

 


Partager cet article
Repost0
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 14:16

acces--1-.JPG

 

 

 

 

 

Fin mars, des travaux de recreusement des fossés firent apparaître ce trou mystérieux sur le bord de la D 955 Sancerre-Bourges, à la hauteur du village du Briou. Informé par Gaston, notre garde champêtre, je me dépêchai de faire quelques photos.


 

 

 

 

 

 

entree--1-.JPG

Dès qu’un trou s’ouvre dans un champ, les rumeurs vont bon train ! Souterrains immenses dans lesquels des chariots tirés par des chevaux convoyaient les vins de Sancerre jusqu’à Bourges pour échapper aux pillards…

 

entree--2-.JPG

 

 

 

 

Depuis l’entrée, on voit le départ de plusieurs galeries…

 

 

 

 

 

 

entree--3-.JPG

 

 

 

 

Finalement les services de la Direction Départementale des Routes (ex-DDE) laisseront le temps à une équipe du Club Spéléo de Veaugues de descendre dans le trou pour ausculter ses profondeurs.

 

 

 

 

 

 

effondrement-Briou-2011-03-24-plan.jpg

Plan de l’ensemble. Une galerie principale de 9 mètres s’en va perpendiculairement à la route, en direction du Briou ; une autre, après un double crochet, suit sous la route en direction de Sancerre. Un éboulis, situé au milieu de la route, semble indiquer une ancienne continuation vers le Sud, hypothèse qui sera confirmée par des riverains qui ont rapporté l’existence d’une ouverture similaire apparue vers 1970 de l’autre côté de la route.

 

grande-galerie.JPG

 

 

 

 

Le fond de la galerie principale est assez haut pour qu’un homme s’y tienne debout. Ces galeries étaient des carrières souterraines de pierre à bâtir, probablement exploitées avant que la route actuelle ne soit tracée vers 1800. De telles excavations se retrouvent un peu partout dans la région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 18:29

guepes-2011-04-12--1-.JPG

 

 

 

 

Il y a quelques jours, j'ai trouvé ce nid de guêpes accroché à l'encadrement d'une fenêtre; il était visiblement fraîchement bâti.


 

 

 

guepes-2011-04-12--2-.JPG

 

 

 

Ici, on voit bien sa structure, composée d'alvéoles hexagonales, faites de fibres végétales agglomérées avec de la salive. Cette espèce de carton est très léger et résistant à la fois. Une des guêpes semble en train de pondre dans une des niches.

 

 

 

guepes-2011-04-12--3-.JPG

 

 

 

 

 

 

Cette vue de profil montre le nid accroché à la pierre au moyen d'un "pétiole" rigide. Sacrée architecture tout de même, pour des bestioles qui n'ont pas fait d'école d'architecture, et ne savent même pas se servir d'un ordinateur!

 

 

 


 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 19:05

Cette année, la végétation a 3 bonne semaines d'avance; les Iris qui égaient nos jardins début Mai sont déjà fanés, comme les lilas.

 

1-cytise.JPG

Le Cytise est un petit arbre de la famille de l'Acacia (légumineuse) que l'on trouve plutôt dans le Sud-Est de l'Europe; en France, il est commun dans les Alpes ou le Vercors. Chez nous, on peut le trouver ça et là en petites colonies comme ici, à la lisière Nord du Bois des Hospices, à Veaugues. Contrairement à son cousin, il n'est pas épineux et ne drageonne pas, ce qui en fait un hôte agréable dans le jardin.

 

 

2-cytise-fleur.JPG

 

 

 

Il produit des grappes de fleurs semblables à celles de l'Acacia, mais d'un beau jaune citron. Attention: toutes les parties de cet arbre sont toxiques, et ne le plantez jamais au bord d'un bassin: ses graines, en tombant dans l'eau, feraient mourir vos poissons!

 

Ne pas tenter non plus de faire des beignets avec ces belles fleurs!

 

 

 


 

 

Sceau-de-Salomon.JPG

 

 

 

 

Tout aussi toxique: le Sceau de Salomon. De la famille du Muguet, il aime comme lui les lieux ombragés, et se pare de belles fleurs blanches au printemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 14:10

Ce week-end end ensoleillé a vu la reprise des visites sur le site de la Tour de Vesvre (Neuvy deux Clochers). Le dimanche a vu le passage d'un groupe de l'Association Nivernaise d'Amateurs de Voitures Anciennes, venu de Nevers.

 

 

1-Chrysler-1934.JPG

 

 

 

 

Cette Chrysler de 1934, donnée par son propriétaire pour 16 litres aux 100 kilomètres, était la plus ancienne.

 

 


 

2-MG.JPG

 

 

 

Un cabriolet MG des années 1940… Mieux vaut ne pas avoir les jambes trop longues pour s’y trouver à l’aise, mais sans équivalent pour attirer ces dames !

 

 


 

3-Panhard-Dyna.JPG

 

 

 

 

Présentée en 1946, au salon de Paris, en même temps que la 4 cv dont elle sera une des plus grande rivale, la Panhard Dyna X est dotée d’un moteur révolutionnaire à 2 cylindres à plat très performant (745 cm3 ; 35 ch à 5000 trs/mn), refroidi par air.

 


 

4-4-CV.JPG

 

 

 

 

Première nouvelle Renault d’après-guerre, la 4CV est une petite voiture familiale économique, donnée pour une consommation de 5 litres aux 100 kms. Elle sera produite de 1949 à 1961 à plus d’un million d’exemplaires, et cèdera la place à la 4L.

 

 


 

5-203.JPG

Présentée au Salon de l'Automobile de Paris en 1948, la 203 fut la première Peugeot à coque auto-porteuse (sans châssis séparé). Celle-ci est un modèle luxe, avec une calandre « à l’américaine ». Le lion sur le capot, jugé dangereux pour les piétons, disparut en 1958.

 

6-almson-S4-1950.JPG

 

 

 

 

La Salmson S4 61 (1950) est une voiture française, malgré son volant à droite. Celle-ci dispose d’une boîte Cotal à commande électromécanique.

 

7-Alfa-Giulietta.JPG

 

 

 

 

 

On pouvait également admirer quelques voitures des années 1960 et 1970, comme cette Alfa-Romeo Giulietta…

 

 

Tout ce petit monde a « cassé la croûte » sur place, c’est-à-dire dégusté quelques crottins de Chavignol et autres rondelles de saucisson accompagnés d’un verre de blanc ou de jus de fruit, avant de reprendre la route sous un soleil radieux, le tout dans la bonne humeur caractéristique de ce genre de manifestation.

 

 


 

 

 

 

n

Partager cet article
Repost0
13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 14:57

Caillou-Chantereine--2-.JPG

 

 

 

 

 

 

La petite route menant de Pesselière à Etréchy (D 36) passe à Chantereine, aujourd'hui une grosse ferme mais jadis un village plus important. Juste avant la ferme, on peut voir sur le bas-côté de la route ce rocher, nommé le Gros Caillou.

 

 

 

 

 

 

 

 

Caillou Chantereine (3)

Il s'agit d'un bloc de grès ferrugineux du Pays-Fort qui est arrivé là on ne sait comment, mais qui a peut-être été traîné sur plus de 15 kms. Pesant probablement une dizaine de tonnes au moins, il semble avoir été l'objet, sinon d'un culte, au moins d'une certaine attention de la part de nos ancêtres.

 

 

 

 

Caillou Chantereine (5)

 

 

 

Sa surface est ornée de ce motif en relief, ressemblant à un gros "bouton" d'une quarantaine de centimètres de diamètre, dessiné par une sorte de rigole. Evidemment, on peut tout imaginer, par exemple que cette rigole ait été destinée à recueillir le sang d'un sacrifice...

 

 

 

 

 

 

 

Caillou Chantereine (6)

 

 

 

 

Le sommet du "bouton" est marqué d'entailles profondes qui font penser à des aiguisoirs, ce que pourrait accréditer la dureté de cette pierre faite de sable aggloméré avec de la silice et de l'oxyde de fer. Personnellement, n'ayant que très peu de connaissances en préhistoire, je n'ai aucune idée sur la nature, ni l'usage de ce curieux "caillou", et toute les suggestions (sérieuses) sont les bienvenues!

 

 

 

 

 

 


 

 

 


Partager cet article
Repost0
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 11:00

 

Le mercredi 30 Mars 2011 a vu circuler le dernier train au départ d’Aubigny à destination des Aubrais. Il s’agit là du dernier épisode de l’agonie de la ligne Bourges-Argent-Etampes, qui s’est étalée sur 70 ans.

 

gare Aubigny 2010-02-04 (5)

 

 

 

 

 

La gare d'Aubigny en Février 2010

 

 

 

 

 

 

Rappelons-nous quelques étapes de son histoire.

Mises en service :

- Beaune la Rolande-Argent le 18 Mai 1884

- Argent-Bourges le 18 Juin 1885

- Beaune la Rolande-Pithiviers le 27 Octobre 1902

- Pithiviers-Etampes le 19 Février 1905

 

Cerdon gare

 

 

 

 

La gare de Cerdon, entre Argent et Sully

 

 

 

 

 

 

 

Cette succession de tronçons mis bout à bout permit la circulation de trains omnibus directs Paris (gare d’Orsay)-Bourges (3 AR par jour).

 

Carte

Plan du réseau ferroviaire autour d'Argent et Aubigny. En vert, les lignes toujours exploitées. En rouge pointillées, celles qui ont été fermées et démontées.

 

La gare d’Argent fut pendant longtemps le centre d’un nœud ferroviaire important avec une ligne vers Gien (ouverte par le PLM le 18 Décembre 1893), puis la ligne à voie métrique du « Blanc-Argent » le 15 Mai 1902. En 1907, le réseau fut complété par la ligne Argent-La Guerche de la Compagnie des Chemins de Fer Economiques (le « Tacot »). En 1913, 20 trains circulaient dans chaque sens, et les installations disposaient de 8 voies à quai, d’une remise à voitures avec transbordeur, d’un pont tournant de 14 mètres et un château d’eau de 100.000 litres.

 

Argent 3

 

 

 

La gare d'Argent sur Sauldre au début du 20ème siècle.

 

 

 

 


 

Toutes ces lignes furent fermées aux voyageurs en 1939-40, sauf celle de La Guerche qui subsista jusqu’en 1948. La section Aubigny-Bourges ferma totalement en 1987, la gare d’Aubigny était alors desservie depuis Orléans en utilisant jusqu’aux Bordes l’ancienne ligne Orléans-Châteauneuf-Gien.

 

Les Bordes gare

 

 

En gare des Bordes, la ligne Etampes-Bourges croisait celle d'orléans à Gien. Grande animation vers 1910...

 

 

 

 

 

 

Depuis des années, le centre d’emplissage de Butagaz, à Aubigny, était resté le seul client de la section subsistante. L’arrêt de ce service, transféré sur route, marque la fin du chemin de fer dans cette région du Cher-Nord. A l’heure où on nous rebat sans cesse les oreilles avec les émissions de CO² ou autres gaz à effet de serre, et où  on cherche à culpabiliser les particuliers qui utilisent leur voiture même lorsqu’ils n’ont d’autre choix, ça fait désordre !

 

Sully 1

 

 

 

Gare de Sully sur Loire. C'est là que le chemin de fer franchissait la Loire au moyen d'un grand pont métallique.

 

 

 

 

 

 

Seule consolation pour les Albiniens, la disparition de la voie ferrée permettra la construction de la rocade… en attendant la pénurie générale de carburants fossiles.

 


Argent sept 1986

 

Un train de marchandises à l'arrêt en gare d'Argent en Septembre 1986. Derrière les deux citernes à gaz, des wagons couverts, matériel qui a aujourd'hui quasiment disparu. A droite, des wagons blancs stationnent sur une voie de garage. Toute cette activité appartient aujourd'hui au passé.

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 16:40

Quelques images du printemps, un peu banales certes, mais annonciatrices du meilleur de l'année!

 

pommiers Averdines 2011-04-04 (3)

 

 

 

 

 

Des fleurs de pommier sur le point d'éclore, dans le verger

 

 

 

 

morille 2011-04-04 (1)

 

 

 

 

 

 

Une petite surprise, dans le jardin

 


 

processionnaires 2011-04-04 (3)

 

 

 

 

 

 

 

Moins sympathiques, ces chenilles processionnaires descendues de leur cocon et en route pour une destination inconnue...

 



 

 

 

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche