Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juillet 2010 5 09 /07 /juillet /2010 11:52

1-Buranlure-CP-ancienne.JPG

Vue ancienne de Buranlure

 

 

2 site

C’est lors des Journées du Patrimoine 2009 que j’ai découvert Buranlure, adorable petit château entouré de ses douves toujours en eau. Datant de la fin du XIVème siècle, puis en grande partie reconstruit juste après la Guerre de Cent Ans et les dommages infligés par Perrinet-Gressart, le « routier » bourguignon allié des Anglais, il a traversé les âges sans transformations notables, ni restaurations malheureuses.

 

 

 

3 corps de logis

 

 

Le corps de logis principal date de la fin du XVème siècle, alors que les deux ailes latérales ont été remaniées au XVIème siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4 corps de logis

 

 

Autre vue du corps de logis, construit à la même époque que le Palais Jacques Coeur (Bourges), ou le Palais Ducal de Nevers.



Les fenêtres à meneaux sont typiques de cette époque.

 

 

 

 

 

 

 

4a corps de logis intérieur

 

 

Une vue de l'intérieur du corps de logis...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5 douves

 

 

L'harmonie parfaite des formes architecturales de Buranlure...

 

 

 

 

 

 

 

 

6 façades

 

Vue prise du côté Nord-Est...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 ferme

Les bâtiments de ferme, situés face à la tour-porche, à l’Ouest du Château, datent du XVIIIème siècle, et sont en partie ruinés ; ils sont cependant présentés en bon état d’entretien.


 

 

8 cheminées

 


 

 

 

9 cheminées (1)

 

 

 

 

 

 

 

10 cheminées (2)

 

 

 

 

11 cheminées (3)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 cheminées (4)

 

13 cheminées (5)

 

 

 

 

Buranlure posséde de nombreuses cheminées, toutes différentes et plus intéressantes les unes que les autres...

 

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui propriété de la famille de Vogüé, qui poursuit sa restauration avec soin et bon goût depuis 1944, Buranlure se visite lors des Journées du Patrimoine (3ème week-end de Septembre).

 

Il est aussi le cadre de diverses expositions, peut être loué pour des manifestations d’ordre privé, et a servi de cadre au tournage de fresques historiques télévisées.

 


 

14 cloisons

 

 

 

 

 

15 portes

 

 

 

 

 

 

 

 

16 portes


 

 

 

 

 

 

 

17 portes

 

 

 

 

 

 

Il en est de même pour les portes...

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
7 juillet 2010 3 07 /07 /juillet /2010 11:28

 

 

1 Donzy le Pré CP ancienne face Ouest

Vue de la face Ouest et de la tour au début du XXème siècle.

 

2 Donzy le Pré face Ouest

La même vue aujourd'hui, après les quelques travaux effectués en 1940-41. L'entrée a été débouchée, et le linteau du tympan remplacé.

 

 

Du prieuré clunisien de Donzy-le Pré, construit au début du XIIème siècle sous le règne de Hervé II, baron de Donzy, ne reste qu’une partie de son église Notre Dame, essentiellement le narthex et la tour Nord. L’ensemble est entouré par le cimetière.

 

A l’origine, l’église comprenait une nef à bas-côtés, un transept et une abside en hémicycle avec absidioles. Le narthex a été construit au milieu du 12è siècle.


 

3 Donzy le Pré face Est

La face est montre la structure de l'église en coupe, avec sa nef et les deux collatéraux. Le cimetière en occupe aujourd'hui en grande partie l'emplacement.


 

4 Donzy le Pré face Nord

La face Nord de l'église Notre-Dame du Pré. Deux des piliers de la nef sont encore visibles.

 

 

Le prieuré subit à plusieurs reprises les outrages des guerres, d’abord en 1569 lorsque les sculptures furent dégradées par les Protestants, puis en 1793 quand la toiture fut vendue comme bien national. Les murs subirent alors le sort de bien d’autres édifices à cette époque, et leurs pierres furent vendues ou « récupérées » pour construire les maisons du voisinage.

 

 

5 Donzy le Pré détail face Nord

 


Détail de la face Nord.

 

Une ouverture de style "néo-classique" a été réaménagée dans une arcature romane.

 

Je ne sais pas à quoi elle donnait accès; peut-être une chapelle privée?

 


 

 

 



6 Donzy le Pré CP ancienne tympan



Le tympan de la porte Ouest avant les travaux de restauration.


Le linteau soutenant la scène est en partie manquant, et l'ouverture est entièrement murée.





 




7 Donzy le Pré tympan

 

 

 


La même porte aujourd'hui, après remplacement du linteau, démurage de l'ouverture, et consolidation des maçonneries environnantes.

 

 

 

 

 

 

 


 

 

8 Donzy le Pré détail tympanLe Tympan, chef-d’œuvre de l’art roman bourguignon, représente la Vierge Marie en majesté présentant l'Enfant Jésus sur ses genoux, entourée de l’Archange Gabriel et d’un personnage en lequel on pense reconnaître le prophète Isaïe. Elle est assise sous un dais porté par des colonnettes, et qui est censé représenter la ville de Jérusalem. Les yeux des personnages auraient autrefois été figurés par des pierres précieuses.


 

 

9 Donzy le Pré tour Ouest


La Tour nord, seul vestige subsistant de l'église avec le narthex, porte les trace d’un chemin de ronde, peut-être ajouté à l’époque de la Guerre de Cent Ans.

 

Il faisait le tour du niveau supérieur, et seules en subsistent les ouvertures dans les contreforts, le reste ayant probablement été en encorbellement.


 

 

 


 

 

 

10 Donzy le Pré CP ancienne 1909 avec Logis prieur

 

 Cette vue ancienne montre un bel ensemble de bâtiments, accolés au Sud de l'église,  dont certains éléments semblent remonter au XVIème siècle. Aujourd’hui une propriété privée, restaurée avec goût,  ce fut le Logis du Prieur.

 


Les dernières restaurations effectuées sur l’église Notre Dame du Pré datent de 1941.

 

Pour toute information, on peut contacter l’Office de Tourisme de Donzy

 

Les photos récentes ont été prises le 30 Juin 2010

 

 

 

   

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 19:33

trompe-l-oeil-Cosne.JPG

 

Depuis plus de 10 ans que ce personnage feuillette son livre, il doit le connaître par coeur! En fait, seuls l'embrasure de la fenêtre et le nid d'hirondelles sont réels; le reste n'est qu'un habile trompe l'oeil, situé au coin des rues Pasteur et Marcellin Berthelot, à Cosne...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 08:40

Une page entière du Berry-Dimanche de ce 20 juin titre « Veaugues, entre bois, vignes et céréales », avec une grande photo de notre nouvelle place et une, plus discrète, de Mme Barbouche, notre maire.

 

L’article est construit sur un entretien question / réponses avec Mme Barbouche, qui nous présente son bilan, alors qu’elle est presque arrivée la moitié de son troisième mandat.


BR-2010-06-20.jpg

 

Il faudrait beaucoup de mauvaise foi pour ne pas reconnaître que Mme Barbouche donne beaucoup de son temps et de sa personne à sa fonction, qu’on soit d’accord ou pas avec les réalisations de son équipe. Elle effectivement fait out ce qu’elle a pu pour maintenir Veaugues vivant, en commençant pas aller faire ses courses personnelles au marché du vendredi.

 

C’est vrai qu’on peut vivre à Veaugues sans voiture, et qu’il y a pour cela tout ce qu’il faut, ce dont peu de villages aux alentours peuvent s’enorgueillir : boulangerie, pharmacie, médecin, infirmières, agences postale et bancaire, supérette, café-restaurant, marché du vendredi, entreprises de bâtiment, service (modeste) de car…

 

place Veaugues 2009-06-28 (3)


La place, dont j’ai été peu avare de critiques quant à la banalité de sa conception, prend peu à peu forme au fur et à mesure que les arbres grandissent. Imaginons-là dans dix ans alors qu’on pourra se mettre à l’ombre sous les arbres en attendant au marché. J’en aurai alors peut-être oublié mes acerbes critiques… Dommage que peu d’automobilistes se soucient de sa signalisation au sol, se garant n’importe comment, quittes à gêner la circulation.

 

place 1930 2


 

 

La place de Veaugues vers 1930.






J’ai récemment surpris Franck, un des employés communaux, travaillant dans les anciennes toilettes à côté de la Poste (sur la photo, la voiture de la commune est garée devant). Il m’a alors expliqué que des sanitaires modernes, respectant les normes les plus sévères, étaient en cours d’aménagement, et m’a montré comment tout serait disposé, avec bien entendu une parfaite accessibilité pour handicapés.

 

Alors, dynamique, Madame Barbouche ? Certainement oui ! Mais on parle maintenant de la voirie dans les hameaux (je ne savais pas que Brioude se trouvait si près de notre clocher…) alors que la rue principale de village (hormis la place) est dans un état déplorable, et ses trottoirs plus que symboliques.


abri-bus disparu

 

Dommage que l'abri-bus n'ait pas encore été reconstruit. Un problème de crédits non-alloués, ai-je entendu dire...






Puisque ce blog est aussi là pour recueillir toute idée susceptible de rendre notre commune plus agréable, voici la mienne. Pourquoi ne pas établir un système de circulation à sens unique, profitant soit de la plateforme de l’ancienne voie ferrée, soit de la rue (dont j’ai oublié le nom) passant devant la caserne des pompiers, soit des deux ? Cela permettrait de dégager de l’espace pour les piétons rue de la Gare, et de rendre cette voie plus agréable pour tous.

 

bois-Veaugues-oct-2009--3-.JPG

 

Et puis, sur la lancée de son dynamisme, pourquoi Madame Barbouche ne ferait-elle pas quelque chose, en collaboration avec d’autres partenaires, pour mettre en valeur le patrimoine naturel richissime de notre commune ? Peut-être une fois le PLU promulgué et certaines zones classées en Natura 2000, verra-t-on des changements ? Espérons-le !

 

 


 

Partager cet article
Repost0
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 07:47

 

Ainsi, le couperet est brutalement tombé : les humoristes Stéphane Guillon et Didier Porte qui sévissaient, juste avant le Journal de 8h00 pour les deux et aussi au Fou du Roi pour le second, ont été licenciés hier par la direction de France-Inter.

 

guillon.jpg

 

 

 

 

Pour Guillon, on savait que cela lui pendait au nez depuis un bout de temps, en raison de l’insolence de certaines de ses chroniques, qui n’épargnaient personne, et qui donnaient souvent dans la facilité.

 




 



porte-flingue.jpg

 

 

 

Je lui préférais nettement Didier Porte, que j’essayais de ne pas rater vers 12h08, quand mon emploi du temps de ministre me le permettait. Qui à sa place ? Jean-Marie Bigard ? Jean-Yves Lafesse ? Verra-t-on le « Fou du Roi » bientôt remplacé par un jeu à gros sous animé par Jean-Luc Reichmann ?

 

 

 




stephane-bern.jpg

 

 

 

 

Même si ce n’est là qu’une infime goutte d’eau dans la mer, j‘en profite pour apporter mon soutien à Stéphane Bern, dont j’ai toujours apprécié la bonne éducation et l’authenticité. En espérant qu’on ne lui retirera pas tous les moyens qui donnent son ambiance  à une de mes émissions favorites, et qui en font la qualité.

 

 

 

 

Reprise en main par le pouvoir d’une radio d’état en proie à une dangereuse dérive idéologique? Excès de zèle d’une direction (Jean-Luc Hees et Philippe Val) qui veut caresser dans le sens du poil ses employeurs ?

 

La suite le dira…

 


Partager cet article
Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 19:11

Le miracle n'a donc pas eu lieu. Bilan du déplacement des nos footballeurs hexagonaux en Afrique du Sud: un match nul et deux défaites, avec un seul petit but marqué en trois rencontres. Une image désastreuse pour ce sport dans notre pays, et la risée du monde entier.

 

coupe-FIFA.jpg

Qui brandira la Coupe de la FIFA?


Pas les "Bleus", en tous cas...

 

 

 

 

 

Ces piètres performances ne devraient pas empêcher (information glanée lors du JT de France 2 à 13h aujourd'hui) les joueurs d'empocher une prime moyenne de 300.000€ versée par les sponsors.

 

En tous cas, montée dans l'avion du retour dès demain pour toute l'équipe, à qui je souhaite de rester dans l'ombre pour un temps, le temps de réfléchir un peu, si toutefois ils en ont les facultés...

Partager cet article
Repost0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 08:55

Donc, à moins d’un miracle, nous voilà débarrassés des « Bleus » ! Et, honnêtement, je n’aurais jamais espéré que cela ait pu se passer aussi rapidement ! Quel soulagement !

 

ribéry

 

 

Voici donc Ribéry renvoyé à ses poupées siliconées. A moins que, la défaite rapide de son équipe justifiant une baisse de ses primes, il ne doive se contenter pour un temps de poupées gonflables.

 

 

 

 

 

 

anelkaAnelka, oubliant au passage sa part de responsabilité dans cet échec, se soulage en adressant un "va te faire enculer, sale fils de pute" à Domenech. Visiblement, l’élégance du langage de ce grossier personnage est inversement proportionnelle à son salaire mensuel, qui se chiffre en centaines de milliers d’Euros !

 

 

 

domenech

 

 

 

Presque de quoi rendre sympathique Domenech !

 

 

 

 

 

 

Je tiens tout de même à préciser que je ne me range pas avec ceux qui crachent dans la soupe et se jouent des malheurs de l’équipe nationale de football.  Je suis simplement soulagé parce que l’insupportable matraquage médiatique, organisé à tous les niveaux, autour de cette équipe va enfin cesser ; du moins, je l’espère.

 

henry-mondial-1998

 

 

 

 

Thierry Henry lors du Mondial 1998, qui donna lieu à l'inauguration du Stade de France.

 

 

 

 

 

J’avoue que j’ai dû me retenir à plusieurs reprises pour ne pas envoyer valser d’un coup de pied ces footballeurs en carton « grandeur nature », laids à souhait, qui encombrent depuis des semaines les allées déjà étroites de mon supermarché favori (en fait, je n’ai pas le choix à 30 kilomètres à la ronde…), et qui viennent s’ajouter aux panneaux publicitaires accrochés aux plafonds par des employés qui oublient qu’il y a des clients qui font plus de 1 mètre 60 ! Franchement de quoi perdre son calme déjà précaire, surtout quant on doit en plus faire avec un caddie qui a une roue bloquée ou à moitié déjantée !


 

mondial 1998


 

Le triomphe de l'équipe de France de Football au Mondial 1998.


Ce ne sera pas le cas en 2010... à moins d'un miracle.


Peut-être la France pourrait-elle proposer Lourdes pour le Mondial 2022...

 

 

 

 

Espérons donc que le miracle n’aura pas lieu, et que les « Bleus » retrouveront les ténèbres de l’anonymat, loin de la planète-fric. Au moins le temps des six ans qui nous séparent de l’Euro 2016 qui se déroulera en France.

 

Dernière nouvelle (entendue il y a une minute sur France-Inter): le grand perdant de cette comédie financière serait TF1. Y aura-t-il une baisse des salaires des présentateurs-vedettes?

 


Partager cet article
Repost0
19 juin 2010 6 19 /06 /juin /2010 08:04

Voici un sujet sur lequel je n'ai pas pour habitude de m'exprimer, mais ça commençait à me démanger sérieusement, à force de me faire bassiner les oreilles par les médias.

 

Des manifestations (avec les habituelles grèves à la SNCF…) se dérouleront le 24 juin, pour défendre "la retraite à 60 ans à taux plein". Projet démagogique, car il ne fait aucune allusion aux moyens qu’il compte mobiliser pour sa réalisation. Aubry a dit: "si on passe en 2012, on remettra la retraite à 60 ans"; ceci sans avancer la moindre proposition chiffrée, bien sûr!

 

Démagogique, il l'est d'ailleurs autant que les propos de ses adversaires de droite qui ne cessent de marteler que "les Français ne travaillent pas assez longtemps", alors que ce sont eux-mêmes qui poussent les salariés vers la porte bien avant 60 ans, et refusent d'embaucher toute personne de 50 ans ou plus!

 

Des gens continuent à partir à la retraite à 55, voire 50 ans, simplement parce qu'ils sont fonctionnaires et ont un statut aussi particulier qu'intouchable. Ces gens-là, qui ont toujours les bons arguments pour prouver qu’ils ont mérité leur « régime spécial de retraite », on les retrouve comme par hasard cumulant cette retraite et un emploi par la suite! Et la gauche n’y trouve rien à redire; c'est même tout juste si elle ne demande pas l'alignement du public sur le privé!

 

A droite, le projet a l'indécence de prévoir que les gens usés par un travail pénible ou des horaires inhumains devront prouver par voie médicale qu'ils sont physiquement diminués pour faire falloir un droit de départ à 60 ans au lieu de 62! Autrement dit qu’ils sont complètement brisés par leur vie de travail, et incapables de tenir debout !

 

Pourquoi toujours traiter ce grave problème sur le plan idéologique, alors qu'il s'agit d'un problème purement mathématique, qui à mon avis trahit l’impasse dans laquelle s’est engagé notre système socio-économique ?

Décidément, on continuera longtemps à marcher sur la tête, dans ce débat de sourds!

Partager cet article
Repost0
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 08:00

Après Veaugues et Neuvy-La Tour, voici la gare de Sancerre-Ville du Tacot, autrement dit de la SE (Société Générale des Chemins de Fer Economiques). Située sur l'embranchement de St-Satur de la ligne de La Guerche à Argent, elle servit de 1908 à 1948.

 


1-Gare-Sancerre-S-E-en-travaux.jpg

 

Ici, les bâtiments sont construits, et l'emplacement des voies vient d'être décaissé, en prévision de la pose des traverses et des rails.

 

Au premier plan, l'emplacement de la cour, avec Sancerre au fond.


 

 

 

2 gare SE Sancerre neuve

 

Le bâtiment, ici juste terminé, est le plus important de la ligne avec celui de Vailly. Il comporte un pignon à quatre ouvertures, et une halle à deux travées, en prévision d'un trafic qui ne sera jamais à a hauteur des espérances, en raison de la proximité de la "grande ligne" de Bourges à Cosne qui lui fait concurrence.

 


 

 

3 Sancerre air 1945

 

Vue arérienne de la Croix Saint-Ladre vers 1945. On voit nettement la ligne du Tacot, arrivant par le bas à droite, et qui traverse le carrefour par son milieu, avant d'entamer sa descente vers St-Satur. La gare de Sancerre-Ville est en-dehors du cliché.

 

 

4 gare Sancerre-ville côté voies

 

La gare vue côté voies.

 

Là aussi, on voit bien l'importance des installations avec, au fond, le petit édicule abritant les toilettes et la lampisterie.


 

 

 

 

5 Croix St-Ladre 1908

 

Le carrefour de la Croix Saint-Ladre était traversé par la voie du Tacot. On aperçoit les rails sur la droite, perpendiculaires au trottoir. La descente vers la gare de Sancerre-échange, puis Saint-Satur débute sur la gauche...

 

 

6 train Croix St-Ladre

 

La mauvaise qualité du cliché ne permet hélas pas d'en distinguer nettement l'intérêt, à savoir la présence d'un train qui vient de franchir le carrefour de la Croix Saint-Ladre, et d'entamer sa descente vers Saint-Satur... A droite du cliché, on remarque le panneau d'avertissement "attention au train"!

 

 

7 Sancerre-St Satur-canal Aller

 

Ce billet donnait le droit de se rendre de la gare de Sancerre-Ville à celle de Saint-Satur Canal, qui était le terminus de la ligne.

 

 

Son prix n'était que de 35 centimes...

 

 

 

 

 

 

 

 

8 Sancerre-Veaugues Aller

 

Avec celui-ci, on pouvait aller de Sancerre-Ville à Veaugues, ce qui nécessitait un changement à Neuilly Moulin-Jamet, où l'on empruntait un autre train de la SE venant d'Argent et se dirigeant sur La Guerche. Le trajet, long d'une dizaine de kilomètres par la route, prenait alors près d'une heure.

 

On pouvait également se rendre, beaucoup plus rapidement (un quart d'heure environ) à Veaugues, en prenant à Sancerre-échange un train direct du P-O, mais cela nécessitait de descendre à cette gare distante de deux kilomètres...

 

 

 

 

9 Sancerre-Jars AR

 

Ce billet pour Jars, qui nécessitait aussi de changer de train à Neuilly Moulin Jamet, comportait un coupon pour l'aller, et un autre pour le retour.


 

 

 

 

10 Sancerre-Neuilly MJ (EC) Aller

Cet aller simple pour Neuilly Moulin Jamet a été émis durant la période où l'exploitation de la ligne avait été confiée en sous-traitance à la compagnie des EC (Economiques des Charentes), qui gérait celle de Neuilly à Vierzon par Henrichemont. Des trains effectuaient alors de bout en bout le parcours de Saint-Satur à Vierzon.

 

 

 

11 gare Sancerre-Ville 2008

 

Aujourd'hui, la gare de Sancerre-Ville, comme nombre de ses soeurs situées sur un chef-lieu de canton, abrite une Subdivision des Services de l'Equipement. Si la halle aux marchandises a été profondément transformée pour des besoins pratiques, sa modernisation a par contre respecté le bâtiment voyageurs et l'allure générale de l'ensemble.

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 08:11

drapeau-Belge.JPG 

 

Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle blague vaseuse, mais simplement de ce que m’inspirent les élections qui se déroulent chez nos voisins, et de l’ambiance qu’elles traduisent.

 

 


 

Je me souviendrai toujours de mon premier voyage en Belgique Flamande, où je venais en camion charger 25 tonnes de tourteaux (probablement OGM…) dans les « Eurosilos » du port de Gand (Gent en Flamand) un matin sombre d’hiver. On ne peut pas manquer les Eurosilos, tant ils sont immenses, mais je ne connaissais pas les lieux, et entrai dans un bar (ouvert à 6h00 le matin).

 

Après avoir écouté ma demande, le barman flamand me demanda dans un très bon Français :

 

- « tu es Français ou Belge francophone ? 

- Français, répondis-je, mais pourquoi me demandes-tu ça ?

- parce que, si tu avais été Belge francophone, je ne t’aurais pas parlé Français ! »

 

J’ajouterai que je pense même qu’il ne m’aurait pas renseigné du tout ! Bonjour l’ambiance !

 

Peut-être que si nos amis Belges avaient un Ministre de l’Identité Nationale efficace (comme Monsieur Besson), ou une équipe de foot nationale dont on leur assènerait le surnom (celui qui me hérisse le poil) du matin au soir à tout bout de champ, histoire de les obliger à s’y identifier comme on nous le fait ici en France, ils n’en seraient pas là…

 

Verra-t-on un jour la Belgique exploser comme l’a fait la Yougoslavie en 1991, et ses ex-citoyens s’étriper pour raisons « identitaires » ? Tous ça à deux portes de notre parlement de Bruxelles, qui sera bientôt doté d’une piscine à 9,6 millions d’Euros pour la détente de ses membres entre deux séances consacrées au vote de « directives » destinées à nous imposer de nouvelles normes pour nos fosses d’aisance  ?

 

Espérons au moins qu’une solution européenne sera trouvée à ce problème !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région, ainsi qu'ailleurs. Un peu de tout, même si ça ne plaît pas à tou(te)s...
  • Contact

Recherche