Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 juillet 2021 5 16 /07 /juillet /2021 14:28

Hier, je découvre, grimpant sur le mur d'une vieille dépendance, ce bel insecte.

Je le montre au charpentier qui travaille à quelques mètres et il me dit "ça s'appelle le bonheur des charpentiers". Devant mon étonnement, il m'explique que ce coléoptère, ou plutôt les dégâts qu'il occasionne, est un pourvoyeur de travail pour sa profession.

Bien entendu, je vais chercher à en savoir plus sur ce visiteur de marque. Grand ou Petit Capricorne? Sa taille (environ 40 mm pour le seul corps) le situe à mi-chemin entre les deux, et la couleur de ses antennes en fait un Grand Capricorne. N'étant pas entomologiste, je ne trancherai pas.

Il y a deux ans, j'avais trouvé dans mon bois de chauffage cette belle chenille, certainement celle d'un Capricorne.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Agatheb2k 05/08/2021 20:34

Le grand (Cerambyx cerdo) dont la taille moyenne (entre 2,4 à 5,3 cm) correspondrait, préfèrerait le bois de chêne, alors que le petit (Cerambyx scopolii) préfèrerait d'autres essences moins dures ?
=> https://www.insectes-net.fr/scopoli/scopo2.htm
Joli spécimen !

sirius 06/08/2021 07:53

Impressionnant en effet lorsqu'on l'a dans la main, mais disons-nous qu'au Carbonifère (il y a environ 300 millions d'années), il existait des libellules d'une envergure de 70 cms...

Marcel Frantz 19/07/2021 21:03

Je penche pour le petit capricorne. Je possède un spécimen du grand, son corps est allongé.

sirius 20/07/2021 08:11

Il s'agit soit d'un grand spécimen de Petit Capricorne, soit d'un petit spécimen de Grand Capricorne. Comme souvent, pour trancher il faut mesurer certains détails anatomiques assez infimes (longueur des segments d'antennes ou des poils du thorax...), et j'ai préféré laisser repartir le xylophage après la séance de photo.

anatolem 17/07/2021 11:34

Pas encore vu cette année dans le bois de chauffage mais j'entends le bruit caractéristique de leurs mastications. A pluche.

sirius 17/07/2021 19:24

Voilà qui me rappelle un été où mes parents avaient loué une maison en Bretagne, peut-être en 1970. Nos nuits étaient gâchées par un bruit de mastication qui venait du plafond; dès que nous parlions, ça s'arrêtait. A devenir fou!