Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 10:14

Cette semaine, contrairement aux précédentes, s’annonce fraîche et pluvieuse. De quoi mettre de bonne humeur tous mes voisins et amis agriculteurs, qui verront enfin leurs colzas assoiffés reprendre du « poil de la bête ». Pour les autres, ce sera l’occasion de reprendre des travaux d’intérieur ou sur leur ordinateur. Pour les occuper quelques instants, j’ai découvert ces deux perles tournées par le cinéaste amateur Bernard Vattan il y a 60 ans.

 

Le premier à St-Satur alors qu’il faisait très froid (le fameux Hiver 54 de l’Abbé Pierre…). On y voit des gamins s’en donner à cœur joie sur le canal gelé, tirés par une 2 CV et d’autres antiquités. Séquence intéressante parce qu’on y voit aussi l’ancien pont de St-Thibault, remplacé vers 1980 par celui que nous connaissons aujourd’hui.

 

Celui-ci, long d’une demi-heure montre toutes les étapes depuis le labour de la terre jusqu’à la boulangerie, en passant par la moisson et le moulin (celui du Crotet). Tout se passe, toujours en 1954, à Sens-Beaujeu, et on y découvre le travail des champs d’il y a 60 ans, tel qu’il se passait et non reconstitué dans un cadre "festif" par des nostalgiques d’un passé qu’ils n’ont pas connu. Chevaux, tracteurs et camions d’un autre âge, sacs portés à l’épaule, la Coopérative aujourd’hui à l’abandon, le moulin et son enchevêtrement de courroies, tout y est. Un vrai régal !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

JB Luron 03/11/2014 15:47


Pour le mariage, ma mère a reconnu Pierre Morin et Lucienne Moindrot comme étant les mariés. Ce qui confirmerait une imprécision dans les dates des films. En effet, ce couple s'est
vraisemblablement marié avant 1949.

sirius 03/11/2014 17:31



1954 ou 1949, nous n'étions là ni l'un ni l'autre pour témoigner...  Effectivement, je me suis contenté d'indiquer
les dates mentionnées sur le site où le film est visible. merci pour ces précisions.



Jean Marie BALLAND 07/10/2014 09:05


L'épisode de gel d'hiver de 1956 était probablement à la fois le plus rigoureux et surtout, vous avez raison, le plus tardif !

sirius 07/10/2014 14:25



En 1985, j'avais relevé -19°. Dans la Nièvre, il avait fait jusqu'à -30°.



Jean Marie BALLAND 07/10/2014 08:21


Merci pour ces deux films de Bernard Vattan.
J'ai souvenance de telles galipettes piétonnes, cyclistes et automobiles sur le canal latéral à la Loire... mais en février 1956, l'année du grand gel d'hiver qui avait fait aussi d'énormes
dégâts au vignoble.
Mon père abattait du bois de chauffage à Vaufreland. Il était en chemise. Le temps s'est refroidi très brutalement à partir de 16h00, et la première dunit le mercure est descendu à -13°C !
J'ai consulté ma Maman, dont la mémoire est encore bonne, malgré ses 91 printemps. Elle souvient plus de 1956 que de 1954.

sirius 07/10/2014 08:55



Je n'étais pas encore "programmé" en 1954, et trop jeune pour me souvenir de l'hiver de 1956. Effectivement, on m'a dit que c'est sa brutalité qui a surpris, d'autant plus que le froid est arrivé
tard. En 1985, le froid est arrivé fin Janvier, et s'est installé pour 3 semaines, avec la neige. Rebelote, ou à peu près, en 1986 et surtout 1987. Pas souvenirs d'hivers aussi rigoureux depuis,
même s'il est arrivé que le canal gèle superrficiellement plusieurs fois. Pour la petite histoire, il faisait 24° l'après-midi dimanche dernier, et 9° à la même heure lundi...



JB Luron 06/10/2014 09:12


C'était le propriétaire du moulin. Selon mes infos, il était originaire de Sury-en-Vaux.

sirius 06/10/2014 10:12



Merci pour cette info!  Avez-vous une idée de l'année d'arrêt de l'activité de ce moulin?



JB Luron 06/10/2014 08:53


Merci de m'avoir communiqué le lien vers le mariage buéton. Pour votre info, je pense qu'il s'agit de celui de Paul Migeon et Jeanne Thirot.
Je connaissais le Ciclic, établissement public régional en charge du livre, de la lecture, de l'audiovisuel et de la préservation du patrimoine audiovisuel. Cette dernière activité étant basée à
Issoudun ; je leur ai d'ailleurs confié mes archives d'émission de radio, plus d'une soixantaine de cassettes.
La vidéo que vous m'avez indiquée fait partie d'une série de films confiés au ciclic par une dame Malvaux, l'épouse , de Jacques Malvaux, l'auteur de ces oeuvres. Celui-ci était le fils d'un
artiste parmi les nombreuses personnalités (Charles Brown, Boncoeur et bien d'autres...) attirées à Bué par l'abbé Barreau, alors curé de la paroisse.

sirius 06/10/2014 09:05



Il y a plusieurs films tournés par un certain Bernard Vattan. Peut-être est-il parent avec les Vattan dont le nom figure sur les sacs de farine sortant du Moulin du Crotet (aujourd'hui résidence
de François Thibaudat, ex-kiné sancerrois et père d'Yvan)? Comme je n'avais pas de famille sur le secteur dans les années concernées, les communions et autres mariages présentent pour moi un
intérêt limité. Par contre, nombre des septuagénaires ou octogénaires s'y reconnaîtront peut-être! Merci d'être venus samedi!



Pascal du 38 05/10/2014 21:17


De quoi se replonger dans une époque ,pour voir comment les anciens travaillaient. Certes je ne l'ai pas connue, mais c'est la génération de mon père dont les parents étaient aussi agriculteurs.
C'est à peu près à cette époque que mon grand père avait acheté son premier tracteur, un McCormick, je crois, qui remplaçait la bonne vieille jument dont on se servait plus que pour ouvrir les
raies de pommes de terre. Ce tracteur fut le premier d'une série qui s'achevera au début des années 70. Je suis né en 1972, je n'ai pas bien connu le McCormick, mais les deux Lamborghini qui ont
suivi, dont le dernier un 654 DT qui fut le dernier acheté par mon grand-père en 1988, malgrè son âge il sert toujours à mon oncle pour ses travaux dans les noyeraies. Bonne semaine a bientôt.

sirius 06/10/2014 08:33



Ici aussi, et même sur des très grosse expoitations, certains tracteurs d'un autre âge ont été conservés pour de menus travaux, comme déplacer des arroseurs à maïs ou fendre du bois. D'autres
servent à des particulier à débarder leur bois de chauffage. On voit ainsi nombre de Soméca, Renault et autres IH plus que demi-centenaires encore actifs!



Elodie 05/10/2014 14:53


J'ai déjà visionné la vidéo du canal, avec ces hommes en sabots tractés par une 2CV. Comme quoi ils n'avaient pas forcément plsu de bon sesn qu'aujourd'hui.

sirius 06/10/2014 08:37



J'ai vu de telles scènes en février 1985 au même endroit. Lorsqu'on regarde les reportages sur ce qui se passe au Canada, on réalise qu'ils roulent, parfois avec de louords camions, sur de la
glace de 30 cms d'épaisseur seulement. n'oublions pas aussi que les véhicules de l'époque étaient bien moins lourds que les nôtres (sécurité oblige aujourd'hui)...



anatolem 05/10/2014 12:20


Sympa ces moments de vie.


A pluche.

sirius 06/10/2014 08:34



Facile à dire quand on n'y était pas! Je pense que que notre attirance pour ces vielleries est à chercher dans le fait que nous n'avons plus confiance dans l'avenir, et aussi et peut-être surtout
qu'elles renvoient certains d'entre nous à une époque où nous étions jeunes, souples et beaux...



Stan 05/10/2014 10:27


Effectivement un régal ces documents


Merci Paul !

sirius 06/10/2014 08:30



En fait, il se peut qu'en retournant sur la page d'accueil du site, tu trouves des films sur ton département...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche