Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:35

gravure Moulins Engilbert vers 1650

Moulins-Engilbert est situé entre Château-Chinon et Luzy, et occupait une position stratégique sur l’ancienne route Nevers-Autun. C’est aujourd’hui un bourg vivant au centre duquel se dresse un éperon rocheux où avait été bâti un château, dont il ne reste que des ruines.

 

Moulins-Engilbert 1

 

 

 

 

 

 

 

On accède à la cour du château depuis l’Ouest au moyen d’un escalier débouchant sur une poterne…

 

 

 

 


 

 plan Moulins-Engilbert couleur

Plan du Château. Il s’étage sur trois niveaux, depuis l’entrée principale (au Sud) : la basse-cour, la terrasse (aménagée au XIXème siècle), et la cour du château, ou haute-cour. Cette dernière est flanquée au Sud par le donjon qui renfermait le logis seigneurial.

 

Moulins-Engilbert 2 

La haute-cour est le point culminant du château. On peut encore y voir la façade Sud du logis seigneurial, qui a été reconstruit au XIIIème siècle par les Comtes de Nevers.

 

 

Moulins-Engilbert 3

 

 

 

 

 

 

L’intérieur du mur Sud du logis seigneurial.

 

 

 

 

 


 

 

Moulins-Engilbert 4

 

 

 

 

 

 

Une archère… Le sol de la pièce était bien plus bas, et a été rehaussé par les gravats tombés au cours de 5 siècles d’abandon.

 

 

 

 

 

 

 

Moulins-Engilbert 5

 

 

 

 

 

Des maçonneries en opus spicatum (en arêtes de poisson) attestent que l’origine de la construction remonte au Xème siècle, époque où on construisait le plus souvent des mottes plutôt que des châteaux de pierre.

 

 

 

 


 

 

Moulins-Engilbert 6Vue Sud du logis seigneurial. Au premier plan, la basse-cour ; juste derrière, la terrasse est percée d’un couloir, aménagé au XIXème siècle, et qui constitue aujourd’hui le seul accès aux caves du donjon.

 

Moulins-Engilbert 7 

La haute-cour et le donjon vus depuis la basse-cour.

 

 Moulins-Engilbert 8

Depuis la terrasse, on mesure l’étendue de la basse-cour avec, au fond, la porte principale du château. A l’arrière-plan, le bourg et l’église de Moulins-Engilbert. Au milieu, l'emplacement d'un puits.

 

 

Moulins-Engilbert 9

 

 

 

 

Vue depuis l’extérieur de l’enceinte castrale, la porte principale du château est défendue par deux tours en éperon. Elle vient d’être restaurée.

 

 


 

 

Moulins-Engilbert 10

 

 

 

 

 

Le bourg de Moulins-Engilbert était entouré de fossés et de remparts sur les trois-quarts de son pourtour…

 

 

 

 

 

 

Moulins-Engilbert 11

Une des tours de l’enceinte extérieure. Pour tout savoir sur cette place-forte, le mieux est de vous rendre sur le site des Amis du Vieux Château, où vous découvrirez l’historique complet, des plans, de nombreuses photos, et l’actualité des recherches. Lors de ma visite, en Août de cette année, j’avais eu la chance de rencontrer Florian Bonhomme, alors en pleine campagne de relevés, dont j’avais pu mesurer la passion au travers des explications qu’il nous a gracieusement fournies. Merci à lui et courage à ceux qui s’appliquent à restaurer et mettre en valeur ce bel élément de notre patrimoine !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Ourson 05/01/2012 20:25


Belle forteresse! Avec quelques montagnes en plus (même s'il y a un éperon rocheux), ça serait parfait!

sirius 06/01/2012 09:58



En fait, les montagnes ne sont pas bien loin. Evidemment, le Haut-Folin avec ses 902 mètres n'est pas le Canigou, mais il n'est qu'à une trentaine de kms.



Pat en Pays d'Halatte 03/01/2012 22:26


Article intéressant!


Je profite de mon passage pour te souhaiter une bonne et heureuse année 2012.

A bientôt.

sirius 04/01/2012 08:54



Merci donc de ton passage, en espérant que tu me feras de ton côté découvrir de belles choses dans ton lointain pays! Bonne année à toi aussi, et à tous les tiens!



anatole 03/01/2012 19:10


Il va falloir que je repertorie sur une carte de la région tous les sites dont tu parles pour aller les découvrir aux beaux jours.


Cordialement.

sirius 04/01/2012 08:53



J'avais couplé la visite avec Bibracte, dont je parlerai plus tard, car Moulins-Engilbert est à 120 kms de Veaugues, et il y a beaucoup de choses à voir dans cette région! Toi qui as les mollets
bien entraînés, ce serait une idée de weel-end à vélo...



malobosco 02/01/2012 18:46


Forteresse qui fut imposante si j'en juge par la gravure et ton plan !


Elle témoigne de la puissance de ceux qui la firent construire et l'agrandirent au cours des siècles. Il fallait vraiment que ce château soit particulièrement bien défendu pour que Charles le
Téméraire s'y cassa les dents !


J'ai envie de penser qu'un site aussi stratégique aurait déjà pu être occupé bien avant le Moyen-Age. Peut-être que de futures découvertes archéologiques apporteront des élements dans ce sens
?... En attendant, bravo à l'équipe du Vieux Château qui a entrepris la sauvegarde et l'étude de ce monument.

sirius 03/01/2012 09:00



Effectivement, cette situation en bout d'éperon rocheux a dû attirer bien avant le Moyen-Age. L'ouvrage "la Carte Archéologique de la Gaule" (tome sur la Nièvre) mentionne de nombreux sites
gallo-romains sur la commune, ainsi qu'une probable occupation du site du château. Plusieurs voies antiques sont signalées dans les environs.



Christian lemenuisiart 01/01/2012 09:58


Un bel article


Avec le patrimoine en bonne année


A bientôt

sirius 03/01/2012 08:48



Et j'espère bien que cette année sera faste our notre patrimoine!



Paule 01/01/2012 00:24


Beau travail encore des chantiers "Rempart" ....... je regrette que pour un autre site bien connu dans le Cher on n'ait pas continué cette démarche ....... Sans rancune !!!!

sirius 01/01/2012 09:33



Si cette démarche n'a pas été entreprise sur le site évoqué, c'est qu'elle imposait des contraintes auxquelles nous ne pouvons faire face aujourd'hui. Demain, peut-être...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche