Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 09:08

motte-de-Beaujeu--1-.JPGLe « château de la Motte », initialement appelée Motte-Seuly (ou Sully) faisait partie des forteresses implantées par la famille Sully sur les hauteurs de la Sauldre, probablement au cours du Xème siècle. La famille de Beaujeu apparaît dans les textes en 1151 et 1187 lors de donations faites à l’abbaye de Fontmorigny.

 

 

Beaujeu-situation-air.jpg

Vue aérienne de la vallée de la Sauldre aux alentours de Beaujeu. Alors qu’à Vesvre, les trois époques ont vu les constructions (Motte, Tour, puis Manoir et ferme et Manoir) coexister sur le même site, les Seigneurs de Beaujeu ont préféré déplacer chaque fois l’emplacement de leur demeure.

 

 

Vieux-Beaujeu---2-.JPG

Vers la fin du XIIIème siècle, Eudes III de Sully fit bâtir à un kilomètre au Sud-Est de la Motte, dans la plaine, un nouveau château de plan rectangulaire, entouré de hauts murs et peut-être équipé de fossés secs.

 

 

Vieux-Beaujeu---1-.JPG

Il n’en reste aujourd’hui que des ruines informes au milieu d’un bosquet, qui permettent tout juste d’en préciser les limites extérieures…

 

 

Vieux-Beaujeu---3-.JPG

 

 

 

 

 

 

Le Logis seigneurial était orienté à l’Ouest/Nord-Ouest, avec vue directe sur la Motte-Sully. Il n’en subsiste qu’une ouverture béante dans ce qui devait être une tour-porche d’accès.

 

 

 

 

 


 

 

Beaujeu-chateau-actuel.JPG

Au milieu du XVIème siècle, nouveau déménagement pour la Seigneurie de Beaujeu. Jean Du Mesnil-Simon fait bâtir le nouveau Beaujeu au pied du coteau de Sens, à un kilomètre au Nord-Est. Il est terminé en 1566, et c’est celui que nous connaissons aujourd’hui. Son fils Charles II fit ériger la châtellenie de Beaujeu en Marquisat formé par les paroisses de Crézancy, Jars, La Chapelotte, Le Noyer (succursale de Jars), Menetou-Ratel, Neuilly, Neuvy et Sens.

 

 

Merci à Olivier Trotignon pour les informations qu’il m’a aimablement communiquées.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> <br /> Je voulais parler de crise financière, le souci avec les gens du batiment c'est le manque de bras, un boulot pénible qui n'attire pas forcement la jeunesse, pour le plombier j'en connais un qui<br /> ne me fait pas attendre, et puis le couvreur mardi je lui demande s'il peut venir pour ramoner la cheminée et le jeudi il était là, pour la maçonnerie jusqu'à maintenant j'ai toujours fait tout<br /> seul alors pas de problème pour la ponctualité <br /> <br /> <br /> Cordialement.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Ce qui n'attire pas les jeunes dans les métiers du bâtiments, c'est peut-être aussi les salaires maigrichons, surtout lorsqu'il faut bosser sous la pluie ou plié en deux sous un évier qui sent<br /> l'égoût... Tu as bien de la chance d'avoir un plombier qui répond présent à la moindre sollicitation! Lorsqu'il s'agit de faire du bricolage qui peut attendre, je me débrouille aussi, mais pour<br /> la révision de la chaudière, il faut un professionnel... qui ne vient pas!<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> <br /> ce n'était pas la crise à cette époque, et les maçons avaient du boulot ainsi que tous les autres maitres d'ouvrages.<br /> <br /> <br /> Cordialement.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Parce que, d'après toi, les gens du bâtiment n'ont plus de boulot actuellement? Appelle-donc un couvreur, un maçon ou un plombier, et compte les jours avant de le voir arriver à la maison avec<br /> son camion... Bon dimanche à toi!<br /> <br /> <br /> <br />
M
<br /> <br /> Je crois qu'il est assez rare de voir le déplacement successif d'une seigneurie dans un périmètre, somme toute assez restreint comme celui-ci.<br /> <br /> <br /> Je suppose que lorsque Eudes III de Sully vint habiter sa nouvelle résidence du "Vieil Beaujeu", la motte ne fut pas complèment abandonnée ? Est-ce à cette époque qu'elle fut dérasée ?... Autant<br /> de questions qui demeurent, pour l'instant sans réponses.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> Là, il faudrait t'adresser à un historien...<br /> <br /> <br /> <br />