Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 13:52

La commune du Noyer possède plusieurs lavoirs, plus ou moins biens conservés et entretenus. Celui du Pré Buzeau se trouve sur la route de Villegenon, à la sortie du village.

 

Il est très agréablement fleuri, comme d’ailleurs le reste de la voirie du village.

 

Pendant environ un siècle, depuis 1850 et jusqu’à l’installation de l’eau courante dans nos villages au milieu des années 1960, le lavoir était un lieu incontournable de la vie villageoise.

 

 

 

Celui qui nous intéresse a été construit tardivement (1954), et n’a donc servi qu’une bonne dizaine d’années au plus.

 

 

Il est  d’agencement très classique, avec un bassin central alimenté par une petite source et trois « planches » où les lavandières posaient leur linge pour le battre (et commérer). Elles s’agenouillaient dans de petits caissons de bois qu’elles apportaient.

 

 

 

 

 

Le lavoir est égayé par les œuvres d’une artiste, Marjolaine Turpin. Sympa, mais un peu dommage que le tissu humidificateur fasse penser à un morceau de bâche plastique immergé.

 

Je n’ai pas vu de poissons, mais de nombreux Notonectes baignent dans l’eau claire du lavoir…

 

 

Et servent certainement de garde-manger à ces deux grenouilles qui semblent monter la garde, telles les déesses d’un temple romain.

 

 

Un dernier regard sur les compositions florales de l’équipe municipale

 

Et une petite légende pour la route.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Très joli, bien que moderne. Je ne crois pas en avoir déjà vu d'aussi récent par chez moi, mais hélas ils ont eu tendance à disparaître à une certaine époque. En tous cas il est joliment mis en valeur, et encore plein de vie grâce aux animaux présents. Une autre vie et un autre destin pour ce lavoir...
Répondre
S
Il y en avait un peu partout. Certains étaient assez élaborés, avec abri offrant parfois de belles charpentes, et d'autres très simple, où le travail se faisait exposé aux intempéries. Avec le frigo, le lave-linge est certainement l'appareil ménager (oui, ma femme a tout de même un tout autre statut...) qui nous est le plus indispensable.
G
Un beau lavoir bien mis en valeur par de magnifiques photos : j'ai beaucoup apprécié ! Passe une bonne et agréable semaine . Cordiales amitiés & à +
Répondre
S
Merci de ta visite et à bientôt. Ici, ciel bleu, mais chaleur supportable avec 30° l'après-midi.
V
joli lavoir bien entretenu, ça change de ceux qui sont remplis de canettes et de tags.... elles avaient du courage ces femmes. bisous. cathy
Répondre
S
A cette époque-là, il y avait beaucoup de travaux physiques, surtout à la campagne: entassement de gerbes de paille, fauchage manuel, port de sacs de 50 à 100 kilos... Et pas de malbouffe graisseuse; donc, les gens avaient la ligne!
M
Merci pour cet article qui me transporte à Quantiily où avec Mme Cazin notre nourrice nous allions tous les lundi au lavoir communal qui viendrait d'être rénové .<br /> L'été quel plaisir de patauger dans la rivière ... à condition de ne pas le faire en amont !!!
Répondre
S
C'est bien pour cela que les lavoirs étaient souvent établis sur des sources, histoire d'éviter que les bestiaux ne pataugent (et plus...) dans l'eau servant au lavage! Ce n'était cependant pas toujours le cas; à Veaugues, par exemple, le lavoir était sur le cours-même de la rivière, mais dans le village et donc sans bestiaux:<br /> https://veaugues.over-blog.com/article-le-lavoir-de-veaugues-113674902.html
A
C'est toujours plaisant de voir un petit village bien fleuri, il y en a bien d'autres qui font pale figure par ici :)<br /> Merci pour cette belle représentation des lavandières, les plantes dans le bassin c'est pas le plus réussi.<br /> A pluche.
Répondre
S
Il y effectivement nombre de lavoirs qui tombent en ruines ou sont embroussaillés, mais convaincre les conseils municipaux de l'utilisé de leur entretien est souvent difficile. Simplement parce qu'ils n'ont aucune utilité et que les petites communes manquent d'argent.

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche