Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2019 4 14 /11 /novembre /2019 11:53

Lorsque j’ai créé mon blog voici maintenant 11 ans, j’ai choisi de modérer les commentaires, c’est-à-dire que je dois les valider avant de les publier ; et je ne le regrette pas. Je dois reconnaître qu’il y a très peu de déchet. Au départ quelques voisins jaloux ou ne supportant pas qu’un de leurs concitoyens s’exprime librement sur des sujets locaux qui dérangent.

 

Il faut dire que, si la presse locale en ligne (enfin, il n’y a qu’un journal départemental…) offre théoriquement la possibilité de commenter certains articles, toute prise de position qui « sort des clous » est impitoyablement passée au pilon de la censure ; c’est une des raisons qui m’avaient poussé à créer ce blog.

 

Ont ensuite suivi de nombreuses sollicitations commerciales ; partenariats visant à accroître la lisibilité de mon blog en échange d’articles publicitaires. Certains arrondissent leurs fins de mois de cette façon, mais je préfère garder mon entière liberté, quitte à rester dans l’indigence financière. Maintenant, ce sont plutôt des marabouts africains qui promettent le retour de la santé, ainsi que réussites professionnelle et sentimentale.

 

Par principe, j’ai toujours répondu à celles et ceux qui ont eu la correction et  le courage de donner une adresse-courriel valide ; même si je ne publie pas leur commentaire. J’ai même été amené à proposer de retirer certains propos un peu maladroits.

 

Par contre, d’autres laissent un commentaire sans avoir le courage de donner une adresse électronique qui me permettrait de leur répondre, voire éventuellement de m’excuser si certains de mes propos leur ont paru injustes. C’est le cas de « Manuel », qui m’a laissé ce matin un commentaire désapprobateur concernant  ma visite aux Journées Européennes des Métiers d’Art, à la Charité sur Loire en 2018.

 

Voici ce qu’il a écrit, et que j’ai publié dans les commentaires en bas de l’article en question : « On a bien vu que vous aviez laissé le chéquier à la maison, comme vous dites. Ce genre de commentaire est inadmissible en tant qu’artisan d'art et en tant qu'élu à la CMA (chambre des Métiers de Nevers), qui vous invite en ces lieux de La Charité sur Loire ! »

 

Je me permettrai tout d’abord de noter la mauvaise tournure de la phrase de Manuel, car elle laisse à penser que je serais un Artisan d’Art ! Bon, avec deux mains gauches et la patience d’un sanglier poursuivi par une meute de chasseurs, je ne vois pas lequel de ces métiers je pourrais exercer ! C’est d’autant plus étrange que le ton employé laisse à penser que Manuel me connaît. Je préfère donc imaginer que Manuel me reproche de ne rien avoir acheté lors de ma visite, ce qui fut effectivement le cas.

 

Ce que Manuel semble ignorer, c’est que ce genre de manifestation est aussi pour les artisans l’occasion d’exposer leur savoir-faire, et pour le chaland de nouer des contacts qui lui seront utiles lorsque l’envie ou le besoin se fera sentir.

 

Et si la mauvaise composition de Manuel l’a empêché de bien comprendre le sens de mes propos, je les réitère autrement : sachant que beaucoup de travaux exposés me plairaient, j’ai préféré prendre les devants pour éviter la tentation, quitte à recontacter leurs auteurs par la suite après avoir bien réfléchi, ce que j’ai fait puisque j’ai confié l’année suivante une pièce à une restauratrice de tableaux rencontrée à La Charité en 2016.

 

Le plus dommage est que j’ignore totalement quels sont les talents de Manuel, mais peut-être me reconnaîtra-t-il lorsque je viendrai à la prochaine édition en Avril 2020…

Partager cet article
Repost0

commentaires

V
tellement facile quand on est planqué derrière un écran! effectivement sur le com on peut penser que c'est toi l'artisan d'art! celui qui t'écrit en est-il vraiment un... j'ai regardé ton article, c'est plutôt élogieux pour eux!!! bisous. cathy
Répondre
S
C'est exactement ce que je m'étais appliqué à faire, et comprends donc encore moins la réaction de ce Manuel. Peut-être s'était-il tout simplement levé du pied gauche?
M
C'est le côté terne, rouillé voire puant de la médaille, je veux parler de l'anonymat que permettent les réseaux sociaux et cela laisse libre court à toutes les dérives. En réponse à cela, j'ai adopté deux réactions : la poubelle ou l'étalage brut de fonderie de la bêtise crasse sans commentaire.
Répondre
S
Je vois que nous avons les mêmes méthodes... et peut-être aussi le même temps gris, froid et humide aujourd'hui! Bon week-end!
A
Chez moi aussi les propositions ne manquent pas, sans compter les liens vers des sites peu recommandables ou vers des marchands de pilules bleues.<br /> Faut ce faire une raison, nos propos ne sont pas toujours compris.<br /> A pluche.
Répondre
S
Des pubs pour la pilule bleue, j'en ai reçu au début. Probablement ont-il compris depuis que, pour moi, seul un miracle pouvait encore faire quelque chose...
L
J'aime tout ici, le début car je suis pareil même si moi je ne modère pas, mais je suis capable d'effacer en même temps , les marabouts et les commentaires violent ou méchant, c'est rare mais c'est arrivé.<br /> Pour les artisans d'art, il y en a tellement qui n'ont pas de gentillesse à donner que ce style de commentaire ne m'étonne pas. La difficulté de permet pas tout.
Répondre
S
Tu es pour moi le vrai artisan d'art! Celui qui se fait plaisir en faisant plaisir à ses clients!

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche