Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 septembre 2018 6 22 /09 /septembre /2018 18:36

Le Hêtre est, avec le chêne, un des arbres les plus majestueux de nos espaces boisés ; il débute sa vie très humblement. A droite, une plantule encore coiffée de la bogue de la graine ; à gauche, les cotylédons sont épanouis.

 

Le stade suivant voit apparaître les deux premières feuilles, juste au-dessus des cotylédons.

 

Une centaine d’années ont passé et notre fragile plantule est devenue un arbre imposant. Le nom latin du Hêtre, fagus, a donné les mots fayard, fou et fol. Les deux derniers sont rencontrés dans les textes d’archives, car ces arbres servaient souvent de bornes de délimitation. De même, le mot fouet viendrait de fagus, car on fabriquait les manches de ces instruments de châtiment en bois de hêtre.

 

Les toutes jeunes feuilles de hêtre ont non seulement une belle couleur vert tendre, mais aussi un goût frais et un peu acidulé ; essayez au prochain Printemps, ce n’est pas une plaisanterie…

 

Contrairement à celles du Charme et de l’Orme avec lesquelles le néophyte peut les confondre, elles ont la surface douce et les bords non-dentelés.

 

Ici, des galles de cécidomyes sur des feuilles adultes.

 

En Automne, les hêtres virent au jaune d’or, puis à l’orangé avant de tomber. Cette année, la sécheresse de l’Eté nous privera certainement hélas des belles couleurs habituelles de cette saison.

 

En septembre, les bogues s’ouvrent, laissant tomber les graines, appelées faînes ; on en voit une sur la droite. Ces faînes sont comestibles, mais leur décorticage manuel nécessite plus d’énergie que nous en procure leur chair. Elles étaient autrefois consommées comme les châtaignes, mais surtout données à manger aux porcs.

 

Ce hêtre (bois communaux de Veaugues), porte une loupe (ou broussin), sorte de tumeur végétale dont le bois est très recherché par les ébénistes.

 

Hallucination du photographe ? Non, tout simplement une excroissance imitant à s’y méprendre la silhouette d’un animal sur une racine de hêtre (bois de Ste-Lorette, à Jars)!

 

Un des plus beaux hêtres que je connaisse est celui du Vivier, dans les Pyrénées-Orientales.

 

Appelé localement le Fajas d’en Baillette, il est âgé d 500 ans, et fait environ 6 mètres de tour pour 30 mètres de haut.

 

Ses impressionnantes racines.

 

Une fin un peu triste pour ce hêtre de Veaugues, mais gageons qu’il lui sera assuré un passage noble à la postérité sous la forme d’un meuble de qualité.

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Excellent article mais il manque une photo du bois, bon ici je connais très bien
Répondre
S
Contrairement à toi, je ne suis ni menuisier, ni ébéniste!
D
Un autre nom encore, fau/faux, et cet ensemble curieux des Faux de Verzy, dans les Ardennes, des hêtres tordus qu'un ami a promis de me montrer.<br /> <br /> Je ne commente pas toujours, mais je lis et admire régulièrement ; je pars lundi pour les environs de Foix !
Répondre
S
Nous ne serons alors pas très loin l'un de l'autre... Ne ratez pas le château; c'est d'ailleurs tout ce qu'il y a à voir à Foix. Allez aussi à Mirepoix et au château de Lagarde, tous deux traités sur mon blog. Tous ces noms vernaculaires témoignent de l'importance de cet abre dans notre culture, tout comme le chêne!
F
C'est drôle, j'ai ramassé hier des bogues et des faînes pour les dessiner. Elles craquaient sous mes pieds en passant dessus. La fumée de hêtre est excellente pour fumer les viandes séchées.
Répondre
S
Donc une sympathique aquarelle en perspective! Ma Présidente adore!
A
J'ai un spécimen de hêtre à la maison, un rouge et je le conserve car c'est un souvenir de ma maman, il faisait 25 centimètres quand je l'ai planté, maintenant il a bien grandi depuis. Pour les fruits je n'ai jamais encore pu faire de farine pour tester.<br /> A pluche.
Répondre
S
Il a donc exactement le même diamètre que celui que j'ai planté dans mon jardin il y a 33 ans!
A
Je viens d'aller lui prendre son tour de taille, à 15cm du sol il fait 106cm mais je l'ai étêté à moins de 5métres.<br /> A pluche.
S
Un hêtre pourpre, donc, comme celui, beaucoup plus grand, du parc du château de Pesselières. Attention, ça devient grand, un hêtre! J'en ai planté un dans mon jardin en 1985 (alors gros comme un crayon), et il fait à présent près de 10 m de haut pour 1,05 m de circonférence (je viens de le mesurer, juste pour toi).

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche