Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 07:45

 

Un premier canal, le Canal de Briare, relia Montargis à Briare en 1642. Si le Canal Latéral à la Loire, prolongeant vers le Sud le précédent, fut ouvert dès 1838, les bateaux devaient, à Briare, traverser la Loire « à niveau », manœuvre compliquée, longue et périlleuse qui mettait plusieurs heures. Cet ancien parcours est indiqué en trait violet pointillé sur la carte. Le Pont-Canal de Briare ne sera mis en service qu’en 1896.

 

En provenance du Sud, les bateaux accédaient à l’écluse de Mantelot par une première porte. En arrière-plan, la gare d’eau leur permettait d’attendre, parfois des semaines, que les conditions météo et le niveau de la Loire leur permettent de traverser…

 

Ces installations très soignées datent de 1838…

 

Elles marient avec harmonie la pierre et le fer et s’intègrent parfaitement dans le cadre verdoyant. Un réel souci d’esthétique semble avoir préoccupé les concepteurs de cette installation…

 

Au-dessus de l’un des passages piétons, le niveau des grandes crues du milieu du 19ème siècle…

 

En ce dimanche de mi-Mars, le temps calme aurait sans doute permis d’accéder à la Loire, visible en arrière-plan…

 

Voici la porte aval de l’écluse de Mantelot. Au-delà, c’est la périlleuse traversée de la Loire qui attend les bateaux…

 

Parfaitement entretenue, l’écluse de Mantelot (classée Monument Historique en 1978) qui a gardé une patine probablement savamment entretenue, est un agréable but d’excursion. Une petite heure sur place permet d’en découvrir tous les éléments…

 

Nous voici à présent côté Loire, en aval de la porte de l’écluse. Un bel escalier en colimaçon permet de descendre au niveau de l’eau…

 

Ce treuil manuel servait à tracter les péniches qui entamaient la difficile remontée jusqu’à l’écluse de Mantelot…

 

Une fois sur la Loire, les bateaux devaient parcourir 1200 mètres sur ce chenal matérialisé par des digues appelées chevrettes. Ensuite, ils traversaient le fleuve pour accoster sur la rive droite et s’engager sur le Canal de Briare au moyen d’une autre écluse. De 1881 à 1896, une sorte de remorqueur à vapeur facilité la traversée en tractant les bateaux. Toutes ces difficultés disparurent en 1896 avec l’ouverture du Pont-Canal de Briare.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Que nos anciens étaient fort, du grand et beau ouvrage.
Répondre
S
Oui, l'endroit dégage par son aménagement une grande harmonie que tu apprécierais certainement, même si le bois n'y a pas sa place.

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • : Après 36 ans à Veaugues, direction Le Noyer pour vous faire découvrir son cadre, son histoire, et aussi quelques billets d'humeur...
  • Contact

Recherche