Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 14:42

Satan-1a.JPG

 

Les bois de Veaugues, et leur sol calcaire, ne sont pas réputés pour être très riches en champignons, surtout lorsqu'on est exigeant sur la qualité.

 

Tous les ans, cependant, le Bolet Satan est au rendez-vous...

 

 

 

 

Satan-2.JPG

 

Son chapeau blanchâtre pouvant atteindre plus de 20 cms de diamètre est très convoité par les limaces, et sa chair bleuit à la moindre cassure.

 

Malgré son nom et sa réputation, sa consommation ne vous enverra pas directement en Enfer; tout au plus, une bonne indigestion.

 

 

 

 

Satan-3.JPG

 

Le dessous du Bolet Satan est d'un beau rouge, ainsi que la base de son pied. Il pousse seul ou en petits groupes de deux à quatre individus en été et en automne.


 

rep-10-8474.JPG

 

Voici une autre espèce de Bolet, que je ne suis pas parvenu à identifier.

 

Il est ici pour montrer le bleuissement de la chair de certaines espèces lors de la cassure.

 

Ce changement de couleur est dû à l'oxydation de certaines substances de la famille des cyanures.

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 08:39

 

 

boite-a-lettres-1900.JPG

 

La première levée de lundi est faite et, vu qu'il n'y en a qu'une par jour, il faudra attendre mardi...

 

Boîte à lettres datant de 1900; La Chapelle d'Angillon, lundi 6 Septembre 2010.

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 09:45

1 vue SW 1

 

Le visiteur de passage ou même celui qui réside dans la région ne se lassera jamais des multiples trésors qu'offre la ville de La Charité sur Loire, pour commencer par sa situation au bord de la Loire! Au milieu, le clocher de l'église abbatiale est séparé du reste de l'édifice depuis l'incendie de 1559. En arrière-plan, les remparts Nord, sur lesquels on peut se promener.

 

 

2 pont 3

 

Le pont, dont les origines remontent au début du XVIème siècle, a été plusieurs fois réparé et reconstruit suite aux crues dévastatrices de la Loire. C'est en arrivant de la rive gauche du fleuve (département du Cher), en fin d'après-midi, qu'on a la meilleure vue sur la ville. La lumière met alors en valeur le pont, l'abbatiale, les remparts et les maison des quais de Loire.


 

3 La Charité 2010-08-23 (1)

 

Vue de l'entrée de la ville sur fond de ciel de pluie.

 

La Charité est aussi depuis une dizaine d'année spécialisée dans les bouquinistes, qui vous proposeront à coup sûr le livre ancien que vous cherchez!

 

 

 

 

 

 

17-La-Charite---La-Marche.jpg

 

Plan de La Charité datant d'environ 1750 (Atlas Trudaine). A cette date, la Route Royale de Paris à Lyon par le Bourbonnais ne passait pas sur les quais, mais en ville.

 

 

 

4 La Charité 2010-08-23 (4)

Les maisons bordant les quais de Loire datent du tout début du XIXème siècle, lors de l'établissement de la RN7 sur la rive du fleuve.

 

Auparavant, la ligne des maisons donnait directement sur la rive. Un propriétaire a eu l'heureuse idée d'en préserver une, qui apparait, un peu en retrait, et de se lancer dans une belle restauration.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 11:47

 

Gare Guérigny Michaël (1)

 

Ouverte le 2 juillet 1877, la ligne de Nevers à Clamecy passe par Guérigny, Prémery, Varzy et Corvol l'Orgueilleux. Le service voyageurs disparut dès le 5 mai 1939, et la partie Nord, d'Arzembouy à Clamecy, est fermée à tout trafic depuis une dizaine d'années.

 

 

 

 

2a CP Guérigny 2

 

La gare de Guérigny au temps de sa splendeur...


 

2 gare Guérigny 2010-08 (3)

 

Aujourd'hui, seule la voie principale (ici, à gauche) voit toujours passer quelques trains de céréales à destiation des silos de Guérigny et Arzembouy. Les herbes folles envahissent les emprises de la cour aux marchandises...

 

Les installations ont cependant conservé leur disposition d'origine, et l'ambiance est intacte.

 

 

 

3 gare Guérigny 2010-08 (11)

 

Le bâtiment des voyageurs aujourd'hui.

 

Encore en bon état, il n'a pas vu, contrairement à bien d'autres gares, ses fenêtres murées et sa marquise démontée.


 

 

 

 

 

 

Gare Guérigny Michaël (3)S

Seuls les trains manquent à l'appel dans cette gare de campagne qui a gardé son charme d'antan.

 

 

 

4 gare Guérigny 2010-08 (8)

 

Les voyageurs à destination de Nevers disposaient de cet abri pour attendre le train.

 

Lui aussi est intact, ou presque.

 

 

 

 

 

 

5 gare Guérigny 2010-08 (12)

 

Même les toilettes sont, sinon en état de fonctionner, au moins dans leur état d'origine.

 

Ici, le côté "dames"; les messieurs étaient priés d'en faire le tour pour trouver l'entrée qui leur était réservée.

 

 

 

 

 

 

6 gare Guérigny 2010-08 (6)

Les seules traces d'entretien sont ces traverses neuves, ça et là, sur la voie encore utilisée pour les trains de marchandises.

 

A part ça, les lieux témoignent d'un état d'abandon quasi-total.

 

Voies rouillées envahies par l'herbe et les buissons; quais tapissés de mousse...

 

 

 

 

 

 

7 gare Guérigny 2010-08 (14)

 

A l'intérieur, c'est un peu le désordre, mais le guichet est toujours là, et ne semble qu'attendre les voyageurs...

 

Pour le voir s'animer, je vous encourage à regarder cette vidéo pleine d'humour tournée sur place par une charmante équipe...

 

 

 


 

 

 

 

 

8 gare Guérigny 2010-08 (17)

 

Après avoir acheté son billet, le voyageur se voyait proposé d'attendre son train dans la salle correspondant à la classe qu'il avait choisie...

 

 

9 gare Guérigny 2010-08 (15)

 

 

 

 

 

Impossible de savoir de quand date cette affiche toujours en place dans la salle principale, mais il est certain qu'elle n'a fait rêver aucun voyageur en attente à Guérigny!

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà brossé en quelques mots, et illustré de quelques images, le portrait de cette petite gare qui, malgré des décennies de quasi-abandon, est arrivée jusqu'au 21ème siècle "dans son jus".

 

Des projets illusoires de remise en service voient régulièrement le jour, comme pour beaucoup de lignes oubliées, mais ils ne sont en général que l'occasion pour quelques obscurs "rapporteurs de commissions" de se faire payer grassement une étude inutile...

 

Gageons au moins que les collectivités locales auront l'idée de sauvegarder ces lieux à l'ambiance si particulière!

 

 

gare stylisée

 

Une dernière vue de la gare, par mon copain Michaël, qui travaille à Guérigny et a lui aussi été conquis par l'ambiance des lieux...

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 07:42

arbre-isole.JPG

 

Isolé au milieu d'un champ de plusieurs dizaines d'hectares, battu par les vents venus des quatre points cardinaux, il est toujours là. Cet érable champêtre maintes fois ressuscité s'accroche à la vie, probablement unique témoin survivant de l'époque où une haie séparait ce champ en deux. Je me demande ce qui a poussé le cultivateur du champ à l'épargner, mais en tous cas, merci à lui...

 

D 110, entre la Charité et Chaulgnes.

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 09:07

La Tour de Vesvre était, jusqu'au milieu des années 1970, flanquée d'un bâtiment dont la construction semble remonter à la fin du XVème siècle. Il aurait été bâti par Guillaume de Fontenay (1437-1516) pour y loger sa "petite" famille, composée de lui-même, son épouse Philiberte (1448-1516) et leurs... 17 enfants! Ses pièces, plus faciles à chauffer, auraient apporté un confort plus appréciable que la rudesse de la vie dans la Tour.


 

manoir v. 1970 (2)

 

Nous avons eu récemment la chance de mettre la main sur des clichés de ce bâtiment, dont seuls subsistent les caves et le sol du rez-de-chaussée. Les tableaux des fenêtres de la tourelle sont du même type que ceux qu'on rencontre en plusieurs endroits à l'intérieur de la Tour, et peuvent être datés de 1450 à 1550 environ. Ils présentent un chanfrein qui s'appuie sur des "congés" (bases ornementées). L'une a un linteau en anse de panier, alors que l'autre est droit. On remarque sous la toiture de la tourelle, sur la droite, deux corbeaux qui ne soutiennent rien. Doit-on y voir les restes d'une bretèche à l'aplomb de la porte d'entrée? Dans ce cas, la tourelle possédait à l'origine un étage supplémentaire.

 

manoir v. 1970 (1)

 

Sur ce cliché, on voit bien le puits situé devant le Manoir. Le bâti du treuil était solide, mais rustique... L'eau se trouve environ à 4 mètres de profondeur, avec une réserve de 9 mètres cubes.


 

Pigeonnier v. 1970

 

C'est probablement également sous Guillaume de Fontenay qu'a été construite la ferme, vers 1500. Elle comprenait entre autres ce pigeonnier, toujours là aujourd'hui, bien que "décoiffé". Une mare occupait alors le centre de la cour.

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
21 août 2010 6 21 /08 /août /2010 14:28

Comme tous les cinq ans, j’ai récemment validé mon permis poids lourds (passé en 1980), formalité consistant en une très rapide visite médicale suivie de l’émission d’un nouveau carton rose par la Préfecture.

 

De retour à la maison avec le précieux document, je m’aperçois qu’ils avaient limité le « super-lourd » (EC) à 12t5, autrement dit qu’ils ne me l’avaient pas renouvelé.

 

Ayant pu trouver un créneau pour aller porter ma réclamation à la Préfecture, la dame (assez aimable, je précise) me déclare après de longues recherches qu’elle ne trouve aucune preuve comme quoi j’aurais bien passé ledit permis. Le fait qu’il ait bien été tamponné sur mes précédents cartons roses, et que j’aie conduit des camions pendant 30 ans ne prouve rien ! « Une telle erreur ne peut se produire dans nos services, c’est impossible », me dit-elle !

 

Me voilà donc soupçonné de rouler depuis 30 ans avec un faux permis. Je repars donc avec un document provisoire valable 15 jours, et la phrase suivante : « on va voir ce qu’on peut faire ; soit on vous l’enverra, soit on vous téléphonera ».

 

Cat_driver.JPG

 

Une semaine plus tard, je reçois mon permis tamponné en bonne et due forme, preuve que notre chère Administration s’était bel et bien trompée… Par contre, alors que mon honnêteté avait été mise en doute par l’employée de la Préfecture, pas un mot d’excuses pour leur erreur ou même un simple « post-it » collé sur le permis. Rien !

 

Eux, ont droit de se tromper, de refuser de le reconnaître, et de ne pas s’excuser. Nous, de nous faire traiter d’escrocs ou de truands, de nous déplacer pour rien à la Préfecture (40 kms dans chaque sens). Et après, on continuera de s’étonner que les Français soient fâchés avec leur administration !

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 14:38

1 Tour Fraicte

 

 

La démolition d'un garage Rue Pasteur, qui avait été ravagé par un incendie, a permis de redécouvrir un des rares (avec le porche intérieur du Vieux Château) vestiges de l'enceinte fortifiée qui enserrait autrefois Cosne.

 

 

 


 

2 Tour Fraicte

La Tour Fraicte, qui a subi les outrages des siècles et été l'objet d'aménagements peu respectueux, émerge au milieu d'un pâté de maisons situé entre les rues Chollet, Berthelot et Pasteur. Ces inesthétiques parpaings de ciment qui la couronnent l'ont pourtant protégée des intempéries. La maison sur la gauche, construite sur les anciens fossés de la ville, a une curieuse toiture à lanterneau.

 


 

3 Tour Fraicte

 

Vue aérienne permettant de situer la tour. Au milieu de la photo: la Place Pasteur.


 

 

5 Tour Fraicte

 

Des travaux ont commencé il y quelques semaines, pour restaurer ces vestiges dont beaucoup ignoraient l'existence jusqu'à maintenant. Gageons que leur intérêt historique sera mis en en valeur.


 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
20 août 2010 5 20 /08 /août /2010 13:55

patate bleue ext

 

 

 

 

 

Je cultive dans mon jardin depuis deux ou trois ans des patates bleues. A l'origine un filet de pommes de terre de consommation rapportées d'Irlande par un ami, qui m'a demandé de les planter "pour voir".


 

 

 

 

 

 

patate bleue int.

 

 

 

 

 

Elles ne sont pas meilleures que les autres, mettent longtemps à cuire, et leur seul intérêt réside en leur couleur, qui fait hésiter le Berrichon moyen...


 

 

 

 

 

 

 

salade patrioteCette couleur unique (qui résiste à la cuisson) la rend propice à entrer dans des compositions originales, telle que cette salade patriote: patate bleue en rondelles, tomate, Mozzarella... Pour faire encore plus franchouillard, on pourait remplacer la Mozzarella par du Camembert, mais je n'en avais pas.

 

A déguster debout en chantant la Marseillaise, un bérêt vissé sur la tête et une baguette bien enfoncée dans le c..

 

Reste à lui trouver un nom! Je propose: "Salade Besson"...

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 10:34

campement Veaugues

 

 

 

Lors d'une récente balade dans les bois de Veaugues, je suis tombé sur cet ensemble de cabanes étranges...

 

 

 

 

 

 

 

campement Veaugues (1)

 

 

Quatre ou cinq cabanes, sommairement construites en branches et rondins assemblés avec de la ficelle...

 

Il semble même que leurs bâtisseurs n'aient pas eu le temps de les couvrir avant leur fuite...

 

 

 

 

campement Veaugues (2)

 

 

 

 

 

Détail du système d'assemblage des structures...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

campement Veaugues (3)

 

 

 

 

Un poteau central soutient la "toiture", alors que les restes d'une poterie brisée atteste la violence des combats qu'ont dû livrer les occupants avant de devoir quitter les lieux, peut-être chassés par une autre tribu...

 

 

 

 

 

 

 

 

campement Veaugues (4)

 

Cette cabane a visiblement bénéficié d'une construction plus solide et soignée que les autres. Peut-être soit était-elle destinée au chef de la tribu, soit avait-elle une fonction particulière; mise à l'abri en cas d'attaque, espace "social" pour les réunions? Je n'ai trouvé aucune trace de foyer; connaissent-ils le feu?

 

Une telle découverte remet en cause bien des idées reçues, et en premier lieu celle comme quoi il n'y aurait plus de chasseurs-cueilleurs dans le Haut-Berry! Souhaitons que les archéologues et autres ethnologues fassent toute la lumière sur cette étrange population qui a su se cacher pendant des millénaires, au point où nous ignorions tous son existence!

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche