Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 08:28

Comme bien d'autres, vu les réactions que je viens de lire dans ma petite "blogosphère" personnelle (voir les liens), j'ai été consterné par les propos que j'ai entendus hier sur le JT de France 2 à 13h. On y voyait un bonhomme dont j'ai oublié le nom, mais dont la seule présence sur ce prestigieux plateau suffisait à indiquer qu'il était certainement très important et influent, affirmer qu'il était temps de simplifier notre orthographe.

 

Première mesure à prendre: supprimer les doubles consonnes lorsqu'elles n'ont aucune conséquence sur la prononciation. L'exemple donné étant de remplacer "honnête" par "honête". La présentatrice nous donna quelques statistiques, dont j'ai retenu celles-ci: un pourcentage conséquent d'étudiants pensent qu'un homicide est un meutre perpétré à domicile, et que "sporadique" réfère à un "accro du sport"...

 

Rien de bien étonnant dans notre pays, où les avions se "crashent", et où tant de sites et de blogs sont rédigés en langage SMS. J'ajouterai même que j'ai déjà entendu des institutrices s'émerveiller devant la "créativité" de ce langage...

 

Certes, il y a des personnes qui sont plus ou moins douées pour l'apprentissage de l'orthographe, et une certaine indulgence doit être de mise. Là où l'indulgence doit être oubliée, c'est quand on entend des personnes influentes prétendre que l'orthographe, eh bien, ce n'est pas si important!

 

S'il ne doit rester un jour qu'un élément de notre "identité française", ce sera celui-là, et non le drapeau, la Marseillaise ou la baguette!

 


 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 14:13

Hier matin, que ce soit sur France-Inter ou sur Autoroute-FM, impossible d'échapper à l'annonce de retour sur scène de Bertrand Cantat. Je dois dire que j'appréciais assez Noir Désir, le son groupe dont il était le chanteur jusqu'à ce jour de Juin 2003 où, dans un élan de folie sur fond de drogue et d'alcool, il tua sa compagne Marie Trintignant. Rien à voir avec la merde de NTM, par exemple.

 

bertrand-Cantat.jpg

 

Condamné à 8 ans de prison, il en purgera environ la moitié, et est aujourd'hui libéré de tout contrôle judiciaire (tout ce qu'il y a de plus légal); il peut donc chanter à nouveau, et tant mieux pour lui. espérons aussi qu'il trouvera la force nécessaire pour se refaire après ce drame.

 


 

Par contre, ce qui m'a choqué, c'est que les médias, et tous les blogs et sites sur lesquels je me suis rendu, le présentent quasiment comme une victime, alors que c'est tout de même lui qui a tué, et non l'inverse! D'ailleurs, depuis le meurtre, la presse n'a pratiquement eu aucune compassion pour la véritable victime ou sa famille. Banalisation choquante.

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 08:39

Eh oui! La nature produit de drôles de trucs! Après le Bolet Satan, voici le Crachat du Diable! Il s'agit d'une Cyanobactérie, qui pousse sur les sols calcaires. Vous l'avez sûrement déjà vue, on dirait une espèce de salade verte, en moins appétissant. Seuls les Chinois l'apprécient...


 

Nostoc.JPG

 

Invisible par temps sec, elle gonfle à la moindre humidité ambiante, et rend alors le sol glissant. Celle-ci a été photographiée dans mon jardin, sous le cormier, et fait environ 8 cms. A côté, une Orchidée, qui se prépare à affronter l'hiver. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 09:45

L'église actuelle de Veaugues date de 1891, et a été entièrement reconstruite sur un emplacement différent de l'ancienne, qui a été démolie en 1888, jugée trop petite et en trop mauvais état. De l'ancienne église n'ont été conservés qu'une colonne réutilisée comme socle de statue dans le choeur, ainsi que deux bénitiers en fonte.

 

église Veaugues 2010-09-12 (1)

 

Le premier bénitier se trouve dans l'entrée de l'église, posé sur ce qui semble être un élément de colonne, peut-être lui aussi provenant de l'ancienne église.

 

Simplement muni de deux anneaux, il porte un écusson (d'or palé d'azur) sur lequel, selon Buhot de Kersers, figurent les armes de la famille de La Porte, Seigneurs de Veaugues.

 

Peut-être doit on voir dans ce patronyme l'origine du nom du château des Porteaux?

 

 

 

 

 

 

église Veaugues 2010-09-12 (3)

 

 

Une date est également inscrite sous son rebord. Elle utilise un système de chiffrage typique de cette époque, difficile à lire pour le non-initié que je suis. Ce ne sont ni des chifres romains, ni les chiffres arabes utilisés de nos jours.

 

 

 

 

 

On peut néammoins raisonnablement estimer que ce bénitier a été fabriqué vers 1500, car il est très similaire à celui de l'église de Lugny-Champagne. Ce dernier porte une inscription  indiquant qu'il a été fabriqué dans les forges de la Motte-Cochon (ou Cachon) en 1494. Sur place, derrière la ferme de La Motte, on trouve de nombreuses scories attestant la présence de cette ancienne industrie.

 

 

église Veaugues 2010-09-12 (15)

 

L'autre bénitier, un peu plus grand que le précédent, est disposé sur un socle de pierre, dans une chapelle dont les peintures sont l'oeuvre du curé Blanchet, qui officiait à Veaugues durant le premier quart du XXème siècle.

 

 

église Veaugues 2010-09-12 (14)

 

 

Plus lourd que son "frère", il porte quatre anneaux maintenus par des têtes humaines.

 

Son intérieur est garni d'un cuvelage en zinc  dont les bords sont rabattus sur ceux du bénitier, le rendant indémontable. Ce cuvelage est divisé en trois compartiments.

 

 

 

 

 

 

église Veaugues 2010-09-12 (13)

 

Il semble être de la même facture que l'autre, et repose sur quatre pieds représentant des têtes d'animaux fantaisistes.

 

Buhot de Kersers y voit des reptiles mais, comme les "Vouivres" de la Tour de Vesvre, on peut y voir ce qu'on veut: chiens, loups, ours, serpents, etc...

 

Le socle de pierre, de facture moderne, a probablement été taillé spécialement pour recevoir le bénitier.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 19:19

J'ai passé cette dernière journée estivale (jeudi 23 Septembre) à faire découvrir à une amie de passge les richesses de l'architecture romane en Bourbonnais. Ce qu'il y a de bien dans cette région, c'est qu'un petit tour suffit pour s'en mettre plein les yeux. Alors, après un bref arrêt au pont de Congy et au château de Sagonne, direction Bourbon l'Archambault, berceau de la branche Bourbon des Rois de France; le reste se trouve dans les environs immédiats...

 

Bourbon 2010-09-23 (11)

 

 

La forteresse de Bourbon  est située sur un éperon rocheux qui domine la ville. Il en reste essentiellement ces trois tours, que l'on visite, et desquelles on a une vue superbe sur les environs.

 

 

 

 

 

Bourbon 2010-09-23 (45)

 

 

En bas et à droite de cette photo, on voit les soubassements de la porte principale d'entrée de la forteresse. Plusieurs maisons des XV et XVIème siècles sont bâties dans l'enceinte de l'ancienne forteresse.

 

 

 

 

 

 

Bourbon 2010-09-23 (13)

 

 

Les ruines du corps de logis principal, qui comportait à l'étage trois salles voûtées en croisées d'ogives.

 

Bourbon 2010-09-23 (44)

 

 

 

Les deux niveaux étaient chauffés par de monumentales cheminées...

 

 

 

 

 

 

 

 

Autry-Issarts 2010-09-23 (2)

Le petit village d'Autry-Issards, comme beaucoup d'autres dans cette région, possède une superbe église romane.

 

Autry-Issarts 2010-09-23 (14)

 

 

 

Vue de la nef, toute simple, mais si belle...

 

 

Autry-Issarts 2010-09-23 (3)

 

 

 

 

 

Le porche d'entrée, et son tympan...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autry-Issarts 2010-09-23 (25)En se dirigeant sur Souvigny, on passe devant le Prieuré St-Maurice, qui a été superbement restauré. Il est visitable lors des Journées du Patrimoine.


 

Souvigny 2010-09-23 (24)

 

 

Voici maintenant Souvigny, avec son église abbatiale. Certaines parties sont romanes, d'autres plus tardives. Les parties monastiques ont été partiellement rebâties à la fin du XVIIème siècle.

 

 

 

 

 

 

Souvigny 2010-09-23 (4)

 

 

 

L'intérieur de l'église de Souvigny vient d'être intégralement peint, peut-être pour satisfaire à une théorie à la mode qui veut que les églises aient été peintes à l'intérieur comme à l'extérieur...

 

Cela invite peut-être à l'élévation de l'esprit, mais à mon goût enlève toute l'âme des pierres!

 

 

 

 

 

 

 

St-Menoux 2010-09-23 (18)

L'église de St-Menoux est magnifique. La couleur du grès local utilisé dans la plupart des constructions de cette région y est certainement pour quelque chose dans leur beauté.


 

St-Menoux-2010-09-23--6-.JPG

Pour les photos de l'intérieur, il faudra revenir, car une équipe de techniciens installaient une sono pour un concert. Des échelles, des fils et des bonshommes partout...

 

Voici le "débredinoire", sarcophage en grès percé d'un trou dans lequel les simples d'esprit glissaient la tête pour recouvrer leurs facultés. J'y ai glissé la mienne; reste à espérer un résultat...


 

Meillers 2010-09-23 (1)

Le village de Meillers n'est pas plus grand qu'Autry-Issards, et son église tout aussi intéressante. C'est une merveille de l'art roman, et on y trouve un chapiteau représentant un âne musicien...

 

 

 

Meillers 2010-09-23 (3)

 

 

 

 

Le tympan du porche d'entrée est orné d'un bas-relief représentant le Christ, entouré de deux anges, et de dix des douze apôtres.

 

 

 

 

 

Toutes ces images ne sont qu'un aperçu de la richesse du patrimoine bâti de cette région, où je ne manquerai pas de revenir...

 


 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 08:48

mouches---blettes--1-.jpgCes derniers jours, j'ai découvert un curieux phénomène dans mon jardin. Des grappes de mouches semblaient occupées à sucer la sève de mes cardes (ici, les gens appellent ça des "blettes"). J'ai voulu chasser ces importunes, mais ai remarqué qu'elles étaient figées, leur trompe plantée dans la tige bien verte ou dans le limbe des feuilles. Tout semble indiquer qu'elles ont été foudroyées par un poison violent contenu dans le repas qu'elle convoitaient.

 

 

 

mouches & blettes (3)

 

 

Je précise tout de même, pour ceux qui ne me connaissent pas assez, que je n'utilise pas de pesticides dans mon jardin. Les intruses n'ont donc pas absorbé quelque substance phytosanitaire "systémique", c'est-à-dire véhiculée par la sève de la plante. J'avais déjà remarqué un phénomène similaire sur des épinards, qui sont de la même famille. Doit-on en conclure que ces plantes ont acquis une capacité naturelle à se défendre contre certains prédateurs?


 

 


 

mouches & blettes (1a)

 

 

 

Pourquoi pas alors transposer le gêne commandant cette faculté chez l'homme, le rendant alors invulnérable aux piqûres des mouches et autres moustiques? Une application plutôt sympathique des "biotechnologies" qui n'a que peu de chances d'aboutir, vu qu'elle se solderait par une baisse des ventes des insecticides et autres calmants pour piqûres d'insectes...

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 09:21

Pour ces Journées du Patrimoine, direction le Nivernais et, entre autres, le Logis du prieur de Lurcy le Bourg, près de Prémery, que je rêvais de visiter depuis longtemps. En fait, je devais commencer par le parc du château des Barons de Donzy mais, une erreur s’étant glissée dans le programme mis (tardivement) en ligne par le Ministère de la Culture, ce dernier n’était pas ouvert le samedi. Je réserverai donc le dimanche pour les JP l'an prochain.

 

J’en profite au passage pour signaler le manque de rigueur de nos responsables ministériaux qui ont quelque peu bâclé la communication concernant cet évènement que beaucoup attendent chaque année avec impatience...

 

1 Lurcy

L'entrée du prieuré, côté Nord. Des arrachements témoignent de l'existence de bâtiments accolés, détruits depuis. Tours ou courtines? Les propriétaires actuels mènent d'actives recherches. L'excroissance au coin est en fait une colonne de latrines.


 

2 Lurcy

 

La porte d'entrée semble dater des XIV, XV ou XVIèmes siècles.

 

Comme bien des bâtiments anciens, ce logis présente les traces de nombreux remaniements, extérieurs comme intérieurs.

 

Des textes trouvés par les actuels propriétaires indiquent qu'une reconstruction/extension aurait eu lieu à partir de 1340.


 

 

 

 

3 Lurcy

 

Vue aérienne du site. Lurcy le Bourg était un prieuré dépendant de l'abbaye clunisienne de La Charité. Le site comprenait des bâtiments conventuels situés à la place de l'actuelle ferme et, outre l'église, n'en subsiste aujourd'hui que le Logis du Prieur, qui avait rang de Seigneur des lieux. On voit également les restes du Moulin Banal, auquel les habitants relevant du Seigneur étaient tenus d'apporter leur grain à moudre, moyennant paiement bien sûr.

 

 

4 Lurcy

 

La face Ouest du Logis du Prieur.

 

Les deux lucarnes ont été aménagées à partir de barbacanes datant de l'époque de la Guerre de Cent ans, où ce genre d'aménagement pouvait se révéler utile... Aux angles, ce qui pourrait être les bases de deux poivières décoiffées.


 

 

 

5 Lurcy

  La pièce principale du rez-de-chaussée comporte cette poutre d'une section de 55 x 50 cms. De quoi rassurer les occupants de l'étage supérieur! D'autres poutres de dimensions respectables sont visibles un peu partout dans le bâtiment.

 

Une belle cave voûtée semi-enterrée occupe l'autre partie de ce niveau.

 

 

 

 

 

6 Lurcy

 

 

 

Dans l'espace entre la pièce précédente et la cave, un corridor présente cet étrange aménagement, qui fait penser au soutènement d'une tourelle ou d'une excroissance disparue.

Les propriétaires pensent que le mur de gauche était à l'origine une façade, et que le bâtiment a été considérablement agrandi lors de sa reconstruction au milieu du XIVème siècle.

 

 

 

 

 

7 Lurcy

 

 

 

C'est aujourd'hui dans une... salle de bains qu'on découvre cette fresque, que les spécialistes des Bâtiments de France ont datée du XIIIème siècle.

 

Si cela s'avère exact, cette pièce serait dans la partie préexistant à la reconstruction du bâtiment.

 

 

 

 

 

 

 

8 Lurcy

 

Pour terminer la visite, voici la superbe charpente, qui n'est pas sans rappeler celle de la Tour de Vesvre, à cela près que les aisselliers et jambettes sont droits, alors qu'ils sont courbes à Vesvre. Les points communs entre les deux sites ne s'arrêtent d'ailleurs pas là: même époque de construction sur un lieu marécageux, même silhouette, mêmes interrogations sur les nombreux remaniements, et même jusqu'à l'appartenance à un membre de la famille de Fontenay vers 1480; est-ce la même famille? Nous allons vérifier...


 

9 Lurcy

 

 

A voir aussi: l'ancienne Auberge du Cheval Blanc, à Lurcy le Bourg. Bien que remaniée, cette maison garde son architecture du XVIème siècle. Dommage que la DDE locale n'ait pas fait preuve de plus d'imagination pour diposer les panneaux indicateurs...

 

 

 

 

Je tiens tout particulièrement à remercier les propriétaires des lieux pour la gentillesse de l'accueil qu'ils m'ont réservé, et signaler que le Logis du Prieur de Lurcy le Bourg est ouvert à la visite une fois par an lors des Journées Européennes du Patrimoine.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 08:15

Il y a peu, je vous avais fait part de la découverte d'étranges cabanes, qui laissaient imaginer qu'un petit groupe de "chasseurs-cueilleurs" vivait caché dans les bois de Veaugues. Une nouvelle découverte vient consolider cette hypothèse...

 

 

1 peintures rupestres Veaugues

 

Dans les profondeurs de l'une des carrières souterraines de notre commune, à propos de laquelle je ne donnerai pas plus de précisions afin que ces oeuvres ne se dégradent pas, des peintures rupestres toutes fraîches... Mains faites au pochoir, silhouettes d'animaux...

 

 

3 peintures rupestres Veaugues

 

 

 

 

Ici, nul doute possible, il s'agit bien d'un mammouth précédé d'un rhinocéros...

 

 

 

 

 

 

 

4 peintures rupestres Veaugues

 

 

 

 

 

Derrière eux, on voit bien deux chasseurs, dont l'un est armé d'un bâton.

 

 

 

 

 

 

Ces peintures,  qui témoignent d'une indéniable habilité à mettre en oeuvre les matériaux les plus basiques (argile), n'étaient pas là il y a un an lors des dernières Journées Nationales de la Spéléologie.

 

 

2 peintures rupestres Veaugues

 

 

Se posent deux questions principales:

- les artistes qui les ont réalisées sont-ils ceux qui nous ont laissé ces cabanes abandonnées dans la précipitation?

- si on peut à la rigueur admettre qu'un petit groupe d'humains parvienne à se cacher de la civilisation, cela est plus difficile dans le cas de rhinocéros ou de mammouths! S'agit-il alors de dessins qui sont reproduits de mémoire depuis des centaines de générations?

 

Autant de questions auxquelles, ne disposant pas suffisamment d'indices, nous ne pouvons actuellement apporter de réponse.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 14:45

Volucelle--1-.JPG

 

 

 

 

Elle a la taille de la guêpe, la couleur de la guêpe, l'allure de la guêpe...

 

 

 

 

 

 

 

Volucelle (2)

 

 

 

J'avais présenté un Syrphidé dans les Visiteurs de l'Onagre, mais c'est cette fois dans la maison que j'ai surpris celui-ci.

 

 

 

 

 

 

Volucelle (4)Les Syrphidés sont des Diptères, c'est-à-dire qu'ils font partie de la famille des Mouches.

 

 

Volucelle (3)

 

Cette Volucelle a la taille d'un Frelon, et produit en vol un bourdonnement inquiétant, mais est absolument inoffensive.

 

En fait, ce n'est qu'une grosse mouche, avec cela de sympathique qu'elle a de belles couleurs et ne cherche pas à pondre dans notre bifteck!

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 09:11

 

5 Palais archiépiscopal Cosne

 

Il se trouve Place Pasteur, au centre-ville, et appartenait aux évêques d'Auxerre.

 

L'ensemble, qui est certainement la construction la plus ancienne encore visible à Cosne, comprend deux bâtiments entourant une cour ouverte sur la place.

 

 

 

 


 

 

2 Palais archiépiscopal Cosne (9)

 

 

 

Un premier palais fut érigé à la fin du XIème siècle par l’évêque Humbaud, mais il n’en resterait qu’une cave.

 

Reconstruit par l’évêque  Hugues de Noyers, 57ème évêque d’Auxerre, vers 1200, et occupé par les évêques d’Auxerre jusqu’en 1640.

 

 

 

 

 

 

4 Palais archiépiscopal Cosne (6)

 

Le sceau d'Hugues de Noyers. On peut lire: SIGILL.HUGONIS.DEI GRATIA. AUTISSIODORENSIS:EPISCOPI.  Autrement dit: Sceau d'Hugues par la grâce de Dieu evêque d'Auxerre.


 

3 Palais archiépiscopal Cosne (4)

Ici, l'accès principal, situé dans la cour intérieure.

 

Il sera tour à tour auditoire de la prison, puis Hôtel de Ville en 1762 après une restauration, juridiction de la gabelle jusqu’en 1780, temple protestant en 1891, et enfin atelier d’ébéniste jusqu’en 1982.


 


Pour en savoir plus:

http://www.mairie-cosnesurloire.fr/uploads/Vie_culturelle/Du-rififi-au-palais-piscopal.pdf

 

 

1 Palais archiépiscopal Cosne (1)

Le four banal, établi dans les dépendances du palais, à l’extrémité de la rue des Vents, était mitoyen de l’église Notre-Dame de Galle (fondée au IXe siècle par Wala, évêque d’Auxerre de 873 à 879) rebâtie en 1452 par Jean Baillet (de Soultrait, répertoire archéologique du département de la Nièvre, 1875). Cette dernière est ici visible en arrière-plan.



 

6 Palais archiépiscopal Cosne (5)

 

 

 

 

 

Fenêtre géminée datant peut-être du XIIème siècle, et parfaitement restaurée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 intérieur

 

Le palais est maintenant une propriété privée.

 

 

Restauré de 1993 à 2000, il abrite aujourd’hui des expositions.

 


 

 

 

Je me souviens l'avoir visité il y a quelques années lors des Journées Européennes du Patrimoine, mais suis incapable de dire s'il est au programme cette année.

 

Je tiens également à signaler l'accueil déplorable auquel j'ai eu droit à l'Office de Tourisme de Cosne hier lorsque j'ai poussé leur porte dans l'espoir d'être informé sur le programme des Journées du Patrimoine du prochain week-end. Non seulement ils n'avaient pratiquement rien à proposer aux visiteurs (et semblaient s'en foutre éperdument), mais en plus la personne à l'accueil était on ne peut moins aimable. Voici qui est dit!

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche