Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 12:54

 

sardou

 

 

En panne d’idées pour offrir un cadeau à ma vieille Maman pour Noël, j’avais tout d’abord pensé à une carte de membre à vie du Fan-Club de Michel Sardou, le vrai, à ne pas confondre avec Michel Sardouille, triste caricature de notre valeureux artiste. Quel ne fut pas mon désespoir en découvrant qu’il avait disparu (le fan-club, pas Sardou) en 1995.

 

 


 

Mickey 1

 

 

 

 

J’ai ensuite pensé à un passeport annuel pour Eurodisney Paris. Après tout, la féérie de Marne la Vallée n’est qu’à une bonne demi-heure de chez elle par la ligne A du RER.

 

 

 

 

 

 

 

Donald-1.JPG

 

 

 

Faute de s'y cultiver, elle aurait au moins pu se régaler des menus gastronomiques du temple de la non-culture...

 

199€, ça fait tout de même un peu cher !

 

 

 

 


 

sanglier-passion.jpg

 

 

 

J’ai même pensé à lui faire découvrir la passion de la chasse au sanglier, avec un abonnement au magazine « Sanglier-Passion » (eh oui, ça existe), publié par les éditions du marcassin (ce n’est pas une plaisanterie). A 48€, c’est nettement plus abordable. Mais je me suis dit que si, à 85 ans, elle décidait à mettre cette passion en pratique, le taux de mortalité chez les chasseurs pourrait grimper d’un coup … Idée écartée, donc.


 

 

livre-Anelka.jpg

 

 

Finalement, je crois que je vais me rabattre sur la biographie de Nicolas Anelka (par Arnaud Ramsay). Elle pourra ainsi découvrir la nouvelle génération, celle qui sera chargée de porter haut les couleurs de notre beau pays sur la scène internationale, comme ce fut le cas lors du dernier Mondial de Foot en Afrique du Sud…

 

En plus, à 14,73€ chez Amazon.fr., ça me reviendra nettement moins cher !

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 19:08

Les-Aix-donjon-detail.JPGIl y a peu, je faisais part de mon indignation à la découverte de volets roulants en PVC ou en alu sur les fenêtres du "donjon" des Aix d'Angillon, me demandant comment leur pose avait pu être autorisée. Eh bien, la réponse à cette question laisse pantois: ce bâtiment abrite... des bureaux de la Mairie! On comprend pourquoi ils n'ont pas eu de problème à se délivrer eux-mêmes une autorisation!

 

Seule l'église est classée Monument Historique, mais le "Donjon" du XVème siècle fait bien partie du périmètre protégé, renseignements pris auprès de la Mairie aujourd'hui-même.

 

 

 

Les-Aix-donjon-v.-1920.jpg

 

Vue du "Donjon", en fait l'ancienne porte donnant accès à l'enceinte castrale des Aix, vers 1920. A droite de la porte, une publicité d'époque pour le Crédit Lyonnais. En ces temps bénis, pas de volets en PVC...


 

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
20 décembre 2010 1 20 /12 /décembre /2010 09:42

Très répandus dans les bois de Veaugues, au point de constituer une des espèces dominantes dans certains secteurs, les Alisiers sont des arbres de la famille des Rosacées, voisins des Pommiers. Sans êtres calcicoles au sens strict (on en trouve un peu dans les bois de La Borne), ils semblent cependant se plaire particulièrement sur les terrains calcaires et pauvres des bois de Veaugues. Trois espèces peuvent y être facilement observées: l'Alisier Blanc, l'Alisier Torminal (le plus rare), et l'Alisier Hybride (le plus commun).

 

 

1 alisier blanc

 

 

 

L'Alisier Blanc (Sorbus Aria) se reconnaît aisément à ses feuilles ovales régulières, finement dentelées, dont le dessous est d'un blanc argenté.

 

 

 


 

2 alisier blanc fruits

 

 

 

 

A l'automne, il produit des fruits rouges, à la chair cotonneuse orangée.

 

 

 

 

 

 

 

3 alisier torminal

 

 

L'Alisier Torminal (Sorbus Torminalis) est plus rare, et devient moins grand. Ses feuilles ont une forme particulière, et ses fruits sont aussi de petites baies (de la taille d'un cassis), mais de couleur brune et couvertes de pustules. Leur chair est sèche.

 

 

 

 

 

4 alisier hybride

 

Le plus commun des Alisiers est un hybride naturel des deux précédents. Il peut devenir un grand et bel arbre, et de beaux sujets peuvent être observés autour de l'aire de pique-nique, près des carrières de l'Hospice. Son écorce est sombre. Tous les Alisiers produisent des fleurs blanches en ombelle; munies de 5 pétales, elles ressemblent à celles du pommier, en plus petit.


 

5 alisier hybride feuilles

 

 

Les feuilles de l'Alisier Hybride sont à mi-chemin entre celles des deux souches parentes (Blanc et Torminal). 

 

 

 


 

 

 

 

 

6 alisier X fruits

 

L'Alisier Hybride produit des fruits orangés au goût assez agréable de pomme, bien que leur chair soit un peu sèche. Après les gelées, ils tombent au sol et se conservent longtemps ainsi. Certains arrivent à en faire des gelées et confitues dont le secret m'échappe toujours...

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 09:55

Capture-1.PNGCe matin, dans sa chronique « controverse », sur France-Inter à 7h51, l’excellente Audrey Pulvar recevait un syndicaliste de Presse Paris Service, filiale des Nouvelles Messageries de la Presse Parisienne. Cette entreprise privée spécialisée dans la distribution de journaux était en grève pour la défense de ses salaires, et quels salaires ! D’après ce que j’ai cru comprendre, des marchands de journaux « non-solidaires » se sont vus détruire une partie de leurs journaux.

 

Alors qu’Audrey Pulvar commençait à dire « j’ai entendu dire que le salaire moyen à PPS était de 3000€… », son invité, visiblement gêné, a couvert sa voix en reprenant : " il est de 2500€ pour 35 heures par semaine sur 14 mois, avec 9 semaines de congés payés". Il n’a pas précisé s’il s’agissait de brut ou de net ; mais optons pour la première éventualité.

 

Le calcul est vite fait! 2500 x 14 = 35000€ bruts annuels pour 1505 heures (35 heures x 43 semaines), ça fait du 23,25€ bruts de l’heure, soit 2,5 fois le SMIC. Des acquis sociaux qu’il impératif de défendre par tous moyens, on le comprend …

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 09:19

Les-Aix-porte-de-Bourges--2-.JPGEn traversant la petite ville des Aix d'Angillon, on ne peut manquer cette construction connue localement sous le nom de "donjon". Datant de 1427, elle était  en fait l'entrée principale à l'enceinte castrale, qui renfermait le château (démoli vers 1590), l'église seigneuriale St-Ytier, la Grange aux Dîmes, et les maisons des chanoines. La dispostion actuelle de sa façade reste mystérieuse, et est probablement le résultat de remaniements successifs. J'y reviendrai ultérieurement.

 

 

 

Les-Aix-porte-de-Bourges--4-.JPG

 

Voici le même "donjon" vu depuis l'intérieur de la cité, montrant une disposition différente.

 

 

En y regardant de plus près, on découvre l'inconcevable! Des volets roulants en PVC ou en aluminium ont été posés sur les deux ouvertures de ce magnifique bâtiment du XVème siècle, qui est tout près de la merveilleuse église Saint-Ytier des XI et XIIèmes siècles! En plus, le "donjon" est mitoyen de la mairie, côté rue principale.

 

 


 

PVC.jpg

 

 

On est donc en droit de se demander quels sont les critères retenus par les services de l'Urbanisme pour autoriser une telle installation à moins, bien sûr, qu'aucune autorisation n'ait été demandée! De plus, il me paraît logique que ce bâtiment remarquable fasse l'objet d'une protection spéciale du Service Départemental de l'Architecture et du Patrimoine (SDAP), plus communément appelé "Monuments Historiques".

 

 

 

 

Je connais bien des particuliers qui se sont vus imposer des modifications injustifiables sur des permis de construire concernant des bâtiments sans aucun intérêt! Alors à quand les fenêtres PVC au château de Versailles ou à la Cathédrale de Bourges?

 

 

 

e

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 10:47

1-St-Ytier.JPG

 

 

La belle église Saint-Yitier, que nous pouvons aujourd'hui admirer aux Aix d'Angillon, était en fait au départ une église seigneuriale, inclue dans le périmètre du château, disparu depuis longtemps.

 

 

 

 

 

2-Les-Aix-ancienne-eglise.JPG

 

 

 

 

Jusqu'à la fin du XVIIème siècle, le culte paroissial était célébré dans l'église de Valentigny, dont on voit aujourd'hui les vestiges dans le cimetière, route de Rians.

 

 

 

 

 

3-Les-Aix-chemin-de-la-messe.JPG

 

 

 

Cette rue porte un nom évocateur: celui que les paroissiens des Aix devaient emprunter pour aller à la messe à Valentigny, alors que l'église St-Ytier était réservée au Seigneur, à sa suite et aux chanoines qui demeuraient à l'intérieur de l'enceinte castrale fortifiée.

 

 

 


 

4-Les-Aix-ancienne-eglise--9-.JPG

D'après son orientation, le bâtiment qui subsiste aujourd'hui à Valentigny paraît être la première travée de l'ancienne église paroissiale. Le reste de l'église (choeur, chevet et éventuellement transept) a été détruit dans un incendie, en 1678 selon les sources que j'ai consultées.

 

 

5 Les Aix ancienne église (1)

 

 

 

 

 

Ce porche très dépouillé, orienté à l'Ouest, pourrait être celui d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 Les Aix ancienne église (2)

 

 

 

 

L'intérieur de l'ancienne église sert aujourd'hui de remise pour les services d'entretien du cimetière, qui y entrepose divers objets (croix, planches, etc...). Un autel subsiste cependant côté est. Doit-on en conclure que le culte a continué à être célébré après la désaffectation du bâtiment?

 

 

 

 

 

 

 

7 Les Aix ancienne église (3)

 

 

 

 

La toiture a été récemment refaite à neuf. Sur ce mur de refend, on aperçoit encore les traces d'une ancienne voûte, qui était soit lambrissée, soit en lattis enduit de plâtre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 Les Aix ancienne église (6)

Une fenêtre en plein-cintre surmonte le porche d'entrée. L'intérieur de l'église est aussi dépouillé que l'extérieur. On remarque cependant en plusieurs endroits, disposés à intervalles réguliers au-dessus d'un bandeau gris foncé, des motifs qui peuvent laisser penser à un chemin de croix.


 

9 Les Aix ancienne église (4)

 

 

 

Chaque motif consiste en un cercle rouge, d'environ 70 cms de diamètre, à l'intérieur duquel s'inscrit une croix jaune. Il semble qu'un certain soin ait été apporté à leur conservation, alors qu'il ne reste rien d'autre de visible sur les murs. Celui-ci est de loin le mieux conservé.

 

 

 



 

10 Les Aix ancienne église (8)

 

 

 

 

 

A part le porche d'entrée et la fenêtre qui le surmonte, le bâtiment n'est éclairé que par deux petites ouvertures du même style que le porche, en arc brisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 Les Aix ancienne église incendiée

Cette carte postale nous montre le bâtiment tel qu'il était il y a une centaine d'années, dans le même état qu'aujourd'hui. Je n'ai par contre pas plus d'informations sur cette ancienne église paroissiale, qui semble avoir été très simple. Je ne sais pas non plus à quel saint elle était consacrée.

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 10:07

annonce.jpg

 

Je précise tout de même qu'il ne s'agit pas de moi, mais de et adorable chaton, qui vous attend à Menetou-Râtel!

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 11:16

1 avant-propos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En rangeant des revues, je suis tombé sur un Code de la Route estampillé 1954...

 

 

 

Après l'avoir parcouru avec attention, j'y ai relevé quelques détails intéressants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 pare-brise

 

D'abord, pas de pare-brises ou de vitres en tôle ou en contreplaqué (tiens, ça me rappelle quelquechose...). Ils doivent être transparents.

 

 

3 conducteur

 

Quelle peut bien être cette étrange exception?


 

 

4 article 204

 

Il est vrai que nous sommes en 1954. Je me souviens qu'à Cosne, jusqu'au début des années 1960, la Glacière Cosnoise (Rue Jean Jaurès) livrait encore des pains de glace (tout le monde n'avait pas un frigo), avec une carriole à cheval.

 

 

5 carrefour

 

Image délicieusement désuète, sur laquelle on reconnaîtra aisément une 2CV, une Traction et une Peugeot 203. Notons au passage que la signalisation des carrefours a changé depuis.


 

 

6 ivresse

 

Boire ou conduire, il fallait déjà choisir, à l'époque! Par contre, l'état d'ivresse restait à l'appréciation de la maréchaussée, car il n'y avait pas d'appareils de mesure. Pas plus d'assurance obligatoire (elle le sera en 1957), ou ceinture de sécurité que de limitations de vitesse hors agglomération non plus. Le bon vieux temps, en somme, sauf qu'il devait y avoir 10 ou 20 fois plus d'accidents graves par kilomètre parcouru qu'aujourd'hui!

 

Rosalie

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 16:49

face-a-face.jpg

 

La nature semble parfois injuste...

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 10:34

En 1529, Jean Calvin arrive à Bourges pour y étudier le droit, alors qu’y enseigne le Grec un réformateur luthérien allemand du nom de Melchior Wolmar. Conquis par les idées de ce dernier, il finit par rompre avec l’Eglise Catholique en 1533 afin de prêcher la Réforme en France.

 

rue du Vieux Prêche

 

 

Ce nom est là pour nous rappeler que c'est dans cette rue que se situait le premier Temple intra-muros de Sancerre.

 

 

 

 

 

 

 

L’arrivée de la religion réformée se fait à Sancerre avec Jean Michel, ancien moine bénédictin, convaincu par les idées de Calvin. A partir de 1548, on peut considérer qu’existe à Sancerre une petite communauté protestante, qui se réunit dans des maisons particulières.

 

C’est en 1560, après l’échec de la Conjuration d’Amboise, que se constitua une véritable place-forte, avec l’arrivée de réfugiés, qui détruisirent de nombreux édifices voués au culte catholique, et s’accaparèrent l’église Saint-Jean, qui n’était pas le bâtiment qu’on connaît aujourd’hui (elle a été reconstruite au XVIIème siècle).

 

plan villle sancerre blog

 

Situation, d'après un plan dressé en 1906 par Maurice Supplisson, des principaux lieux de cultes protestants de Sancerre.

 

 

 

Avec la reddition des Protestants le 19 Août, mettant fin au siège de Sancerre, l’Eglise Catholique récupère ses lieux de culte, et les Protestants se réunissent à nouveau dans des maisons particulières. Ce n’est qu’après la promulgation de l’Edit de Nantes (13 Avril 1598), assurant la liberté de culte dans tout le Pays, qu’un premier Temple protestant est édifié en dehors des murs, près de la Porte-Oison. Un cimetière « huguenot » fut également installé près des ruines de l’église St-Romble.

 

emplacement ancien Temple ERF (1)

 

 

 

La Rue du Vieux Prêche.

 

 

Le Temple qui servit aux Protestants de 1610 à 1685 se trouvait sur la gauche, à peu près à la hauteur de la voiture.

 

 

 

 

 

 

 

 

Trop petit, ce premier temple fut vite remplacé par un nouveau, situé entre les actuelles rues du Vieux Prêche et Porte-Serrure, qui fut inauguré le 15 Avril 1610. Il servit jusqu’au 18 Octobre 1685, date de la révocation de l’Edit de Nantes par Louis XIV, puis fut immédiatement démoli.

 

Dans la foulée, une communauté religieuse nommée « les Dames de la Miséricorde », destinée à ramener dans le bon chemin les filles égarées dans l’hérésie (du Protestantisme), fut installée d’abord dans la maison confisquée du Pasteur de Sancerre, puis Rue Basse des Remparts. Une chapelle, construite en partie avec les pierres de l’ancien temple protestant, fut inaugurée le 29 Septembre 1700.

 


 

rue du Dogue

 

 

La petite histoire dit que les sœurs avaient confié la garde de leur établissement, côté nord, par un énorme chien, d’où le nom de « rue du dogue »…

 


 

Ce n’est qu’en 1787 que la liberté de culte sera rétablie par Louis XVI, mais il faudra encore attendre jusqu’en 1797, pour que les Protestants disposent d’un lieu de culte officiel, une fois les pires moments de l’intolérance révolutionnaire passés.


 

ERF Sancerre 2

 

 

 

L'arrière du Temple actuel, vu de la Rue du Dogue. Ces constructions datent de 1700.

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre-temps, le couvent des Dames de la Miséricorde avait été nationalisé, et les religieuses expulsées. Une partie des lieux fut attribuée à la Gendarmerie (qui y est toujours), et une autre à l’administration qui y installa ultérieurement le Tribunal (1799). La chapelle fut attribué au Culte protestant.

 

 

ERF Sancerre

 

 

 

 

Le bâtiment, qui date de 1700, fut maintes fois réparé, et sa façade entièrement reconstruite en 1894. C’est ainsi qu’elle nous apparaît aujourd’hui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les informations historiques sont tirées de l'ouvrage "le Protestantisme à Sancerre", de Monsieur Henri Née, qui a fait un excellent travail de recherche sur le sujet.

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche