Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 15:27

Philippe Meyer, dans son émission « la prochaine fois, je vous le chanterai », sur France-Inter, a aujourd’hui fait référence à un projet de loi européen qui, s’il avait été adopté, aurait selon lui permis aux conducteurs routiers indépendants (c’est-à-dire à leur compte et travaillant seuls) de travailler jusqu’à 86 heures par semaine.

 

Il est vrai que, dans notre société où bientôt seul l’exténuement au travail deviendra le seul comportement valorisant, il est de bon ton de démolir un par un tous les acquis sociaux et textes de loi assurant (ou censés le faire) à tout un chacun le droit à une vie digne. Par contre, Monsieur Meyer, dont j’écoute l’émission tous les samedis avec le même plaisir, ne connaît pas grand-chose au monde du transport !

 

aire-des-Vignobles-2011-07-17--4-.JPG

 

 

 

Ces routiers arrêtés pour 24 heures minimum sur l’aire des Vignobles (A77) hier dimanche sont pour la plupart originaires des Pays de l’Est (surtout Bulgarie). Ils partent de chez eux pour des périodes pouvant aller jusqu’à 2 mois, et c’est le prix qu’ils payent pour que nous ayons nos produits low-cost

 

 


 

Voulant en savoir plus sur ce projet de loi, je suis tombé sur ce rapport d’un débat au sein du Parlement Européen, qui montre ô combien nos députés, aussi grassement payés soient-ils, ignorent le sujet dont ils débattent ! Je précise tout de même que, ayant officié 25 ans dans le transport, je connais bien les textes régissant conduite et travail dans ce secteur.

 

A ceux qui s’en sentent le courage, je recommande la lecture d’au moins quelques pages de ce rapport… Au temps maximum de conduite (90 heures par quinzaine) peuvent effectivement s’ajouter pour un « indépendant » non concerné par la législation du travail régissant les salariés, les chargements/déchargements mais, pour en arriver à 86 heures, il faudrait que toutes les entreprises soient ouvertes 7j/7 et 24h/24 ! Un eurodéputé  prétend même qu’un conducteur pourrait alors conduire « 86 à 95 heures » par semaine (page 4) ! Ahurissant !

 

 

Unic-P200-Blog.jpg

 

 

C’est avec ce camion de 1969 que j’ai fait mes premiers tours de roues il y a plus de 30 ans. A cette époque, il n’était pas rare d’aligner 600 kms par jour à 80 km/h maxi, plus une demi-douzaine de clients à charger ou décharger, à la main bien sûr ! L’éclairage, le chauffage et l’insonorisation étaient des plus sommaires ; pas de clim ni de radio et, pour appeler, il fallait trouver une cabine téléphonique en état de marche sur le bord de la route… Les matins d’hiver, au réveil, il y avait de la glace sur le pare-brise… à l’intérieur ! Le « bon vieux temps »…

 

 

J’avais récemment vu à la TV qu’au Canada, les routiers indépendants pouvaient rouler 14 heures par jour. Si c’est vrai, c’est de la connerie d’en arriver là, avec les dangers que représentent de tels conducteurs sur les routes !

 

A l’opposé, en Suisse, pourtant réputée pour son capitalisme, pas de camions sur les routes entre 22 heures et 6 heures. Un exemple à méditer…

 

Ceci dit, si nos eurodéputés pourtant si prompts à se plier aux désirs des lobbies professionnels,  connaissent aussi bien tous les domaines dans lesquels leurs décisions font la pluie et le beau temps, cela ne m’encouragera pas à me déplacer aux prochaines élections européennes…

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:15

Attention, il semble bien que les nouveaux envahisseurs ne viendront pas du côté où on devait les attendre. Pas de hordes de Sarrasins brandissant le Coran, venus imposer le voile à nos femmes et le Hallal sur nos tables. Ce serait plutôt sur les côtes du Nord de notre bel hexagone que nous devrions être vigilants, et non sur celles de la Méditerranée.

 

699403-855468.jpg

 

 

 

 

 

A écouter François Fillon et même certaines égéries de la Gauche, c’est une flotte de Drakkars qui va débarquer en 2012 si nous ne faisons pas dès maintenant ce qu’il faut pour nous défendre. A sa tête la féroce guerrière scandinave Eva Joly, qui a déjà contre toute attente éliminé par KO son rival Nicolas Hulot, et qui ne fera qu’une bouchée de nos politiciens corrompus.

 

 

 

 

 

La première humiliation que ces féroces intrus (la Norvège ne fait pas partie de l’UE) imposeront au brave petit peuple français sera la suppression du défilé militaire du 14 Juillet. Ensuite, notre steak-frites national sera remplacé par d’infâmes harengs séchés accompagnés de chou-rave, puis leurs traditions barbares se substitueront rapidement à notre culture…

 

Français, réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard !

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:12

 

1-parcours--2-.JPG

 

 

Ce dimanche, l’Amicale Détente et Loisirs, des Aix d’Angillon, organisait la deuxième édition de la randonnée VTT « Menetou-Sancerroise », qui emmenait quelques 550 inscrits au travers des paysages variés de la région : vignobles, bois et cultures. Quatre parcours (de 25 à 90 kms) étaient proposés, adaptés à l’endurance de chacun.

 

 

1a-arrivee--1-.JPG

 

 

 

 

 

Le second ravitaillement était organisé sur le site castral de Vesvre, à Neuvy Deux Clochers. Ici, l’arrivée des premiers participants…

 


 

 2-Cour--4-.JPG

Heureusement qu’ils ne font que passer, car la cour aurait sûrement été trop petite pour accueillir 550 cyclistes !

 

 

3-casse-croute--1-.JPG

 

 

 

 

 

Une appétissante collation, mariant savamment calories et gastronomie, attendait nos courageux randonneurs…

 


 

 

4-crevaison.JPG

 

 

 

 

 

Ici, ce n’est pas le Tour de France. Quand on crève, pas de vélo de rechange, et il faut savoir réparer !

 

 

 

 


 

 

5-casse-croute--3-.JPG

 

 

 

Alors que la sécheresse sévit depuis des mois, le ciel se montre capricieux, et la pluie fait son apparition. Qu’à cela ne tienne, les animateurs parfaitement organisés déploient en quelques secondes un abri pour tenir au sec friandises et coureurs…


 

 

 

6-Jean--2-.JPG

 

 

 

 

 

 

Jean, fidèle à sa réputation d’optimiste, n’avait pas prévu la pluie, mais il sait s’adapter, sans se départir de son habituelle bonne humeur…

 

 

 

 

 


 

 8-sortie--4-.JPG

Le parcours fléché est étudier pour faire découvrir le site de Vesvre aux randonneurs en leur en faisant faire le tour…

 

9-tandem.JPG

 

 

 

Je découvre qu’il est possible de pratiquer le VTT en tandem ; cela doit probablement demander une certaine dextérité pour garder l’équilibre dans les passages difficiles !


 

10.JPG

 

 

 

 

 

Pour finir, un petit clin d'oeil à Jean-Luc, Ludo et Aymeric, venus de leur champagne berrichonne passer un bon moment entre copains.

 

 

 

 

 

 

 


 

Et aussi un grand bravo aux organisateurs de cette sympathique manifestation, qui ont parfaitement géré cette matinée jusque dans le moindre détail !

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 14:56

La ferme actuelle des Rauches est construite à l’emplacement d’un château du XVème siècle, dont il ne reste que les vestiges d’une tour. Précédemment, la seigneurie des Rauches était établie en contrebas, dans le vallon, au bord du ruisseau.

 1-Motte-des-Rauches-observations.jpg

De cet ancien établissement, détruit par les Anglais qui le firent brûler en 1360, il reste deux plateformes peu élevées, visibles depuis la petite route desservant la ferme des Rauches et celle de Brosseronde. Celle d’aval, d’une dimension approximative de 20 x 20 mètres, a pu porter une résidence seigneuriale, alors que l’autre, de forme trapézoïdale pourrait correspondre à une basse-cour.


 

Les bois alentours montrent les traces de nombreux terrassements et fossés dont on ne peut lier l’origine avec certitude au château. A part une carrière dans l’argile du coteau, qui a pu servir soit à prélever les matériaux nécessaires à l’édification des tertres, soit à alimenter des fours à briques ou à tuiles, la nature de ces travaux reste énigmatique, au moins pour moi.


 2-Motte-des-Rauches--3-.JPG

 

Vue du tertre principal, qui devait porter l’habitation du Seigneur et, peut-être, de modestes dépendances. L’ensemble était peut-être à l’époque de son utilisation, entouré de marécages, ce qui facilitait sa défense ; l’accès en aurait alors éré assuré par une passerelle escamotable en bois.


 

 

 

4-Les-Rauches--2-.JPGVue prise en direction de l’Est, depuis le tertre « Basse-Cour ». Ces édicules n’ont au plus que trois mètres de haut. La parcelle étant laissée en prairie, on ne peut observer le sol, et donc discerner d’éventuelles traces de fondations ou du mobilier divers (tessons de tuiles ou de céramique, pierres taillées, etc…).

 

 

 

3 Motte des Rauches (5)

 

A droite du tertre principal, on aperçoit ici le tertre « Basse-Cour » à droite.

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 09:37

Bleues, vertes, noires, souvent velues, au moins vues de près, elles nous agacent quand elles s’obstinent à s’incruster dans nos maisons alors que nous avons ouvert toutes les fenêtres pour les faire sortir… Ici Sarcophaga (avec un "c", et non un "k") Carnaria, la Mouche à Damiers.

 

Lorsqu'on les découvre sur les fruits dont nous comptions nous régaler au dessert...

 

Elles ont souvent le derrière velu...

 

Et nous répugnent lorsqu’elles viennent se poser sur le bord de notre assiette, voire carrément sur notre fromage, notre bout de tarte ou… notre nez. Certaines, telles les petites mouches de jardin, nous piquent les chevilles et les mollets alors que nous binons notre potager le soir…

Elles ont souvent des noms scientifiques charmants  tels que Sarcophaga Carnaria (8), Calliphora Vomitaria (6), Scatophaga Stercoraria (9 ; la Mouche à M….), et j’en passe. Planche tirée de l'ouvrage "Les Insectes d'Europe", éditions Bordas.

 

Mais, vues de près, quelles fabuleuses machines ! On voit bien ici les ventouses qui leurs permettent de « marcher au plafond ». Leurs puissants muscles font battre leurs ailes jusqu’à 200 fois par seconde, leur permettant ainsi de parcourir plusieurs kilomètres par jour, et de se délecter de tout ce qu’elles arrivent à se mettre sous la trompe…

 

L’été est hélas la saison des mouches…

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 17:14

Eva-Joly.jpg

 

 

 

Eva Joly, donnée comme perdante inévitable s’accrochant désespérément. Les valeurs qu'elle défend (honnêteté, rigueur...) sont devenues ringardes dans un paysage politique où, jusqu'il y a peu, DSK incarnait les valeurs de gauche.

 

49,75% de voix au 1er tour des primaires d’Europe-Ecologie-Les Verts.

 

 

 

 

 

 

 

nicolas-hulot.jpg

 

 

Nicolas Hulot, ex-animateur de TF1  tardivement converti à la défense de l’environnement si ce n’est carrément à l’altermondialisme, était donné grand vainqueur avec plus de 70% il y a peu. A tel point que même José Bové avait appelé à se rallier à sa candidature. Résultat de la primaire pour lui : 40,22%.

 


 

 

 

Jacques Tati n’est malheureusement plus des nôtres, mais je crois que Monsieur Hulot peut repartir en vacances…

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 07:59

Nombreuses sont dans nos villes et villages les rues portant le nom de grandes villes : rue ou route de Paris, de Toulouse, de Rennes, souvent parce que lesdites rues mènent à ces villes. A une époque, toutes ces rues ont été rebaptisées du nom de personnages célèbres avec, en premier lieu, l’inévitable Général De Gaulle, ce qui fait qu’on finit par s’y perdre.

 

Cosne-2011-06-14--3-.JPG

A Cosne, il est un mystère : la rue de Veaugues ! Elle débute au bas du Boulevard de la République (connu de mon enfance sous le nom de Place du Marché), juste avant le pont sur le Nohain, sur la gauche. Après un coude vers le Nord, elle traverse la Rue Waldeck-Rousseau, puis se termine Rue du Commerce.


Cosne 2011-06-14 (1)

 

 

 

Il existe même une Impasse de Veaugues, qui a son départ rue du même nom, et se termine dans une cour lugubre… Ces deux voies sans importance sont bordées de bâtiments dépareillés et encombrées de voitures garées un peu partout.

 

 

 


 

Cosne-2011-06-14--2-.JPG

 

 

De tout cet ensemble, seul se remarque ce tableau de porte qui semble remonter aux XVème ou XVIème siècles. Réutilisation, ou seul élément subsistant d’une architecture qui a subi les affres de rénovations irrespectueuses ?

 

 

Cela ne nous dit en tous cas pas pourquoi il y a à Cosne une Rue de Veaugues !

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans villages
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 15:13

fleur-de-poireau--1-.JPG

Alors que, du poireau, nous préférons les feuilles avant la floraison (quand les vers ne se sont pas servis avant nous), les insectes ailés préfèrent sa fleur. Ici voisinent un bourdon, un papillon et une punaise.

 

fleur-de-poireau--2-.JPG

 

 

 

Ce beau papillon est une Zygène, dont la chenille annelée de jaune et noir colonise les séneçons. L’histoire ne dit pas si le nectar de poireau, qu’elle pompe activement de sa trompe, lui donne mauvaise haleine…

 

 

 

 

fleur-de-poireau--5-.JPG

 

 

 

 

Alors que la Zygène et le bourdon cherchent inlassablement leur pitance, les punaises (tout en haut), se préparent à un tout autre ballet…

 

 

 

 

 

fleur-de-poireau--6-.JPG

 

 

 

 

Les voici surprises dans leur intimité, alors qu’un troisième larron vient jouer les voyeurs…

 

 

 

 

 

 

fleur de poireau (10)

 

Sur une autre fleur vient de se poser ce superbe Tabac d’Espagne, peut-être le même qui s’apprêtait à feuilleter l’Echo des Savanes deux jours plus tôt…

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 08:42

papillon-intello--3-.JPG

C'est probablement mû par une irrésistible soif de culture générale, que ce beau papillon a choisi d'arpenter la couverture de ce vieux numéro de "l'Echo des Savanes" qui traînait sur la table de l'entrée...

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 09:57

1 Fontmorigny 2011-06-19 (3)

 

 

 

 

 

C’est dimanche dernier, lors d’une conférence de plein air au cours de laquelle Olivier Trotignon nous a passionnés avec l’histoire de l’ordre Cistercien en Berry, que j’ai redécouvert l’Abbaye de Fontmorigny, dont les origines remontent au XIIème siècle. Derrière le conférencier, le porche de l’église date de la réfection de l’abbaye vers 1725.

 

 

 


 

1b-vue-ancienne-Ouest.jpg

 

 

 

 

La même vue vers 1910. Le bâtiment de droite dont le fronton de la porte principale arbore la date de 1726, est aujourd’hui ruiné.

 

 

 

 

 

 

2-Fontmorigny-2011-06-19--17-.JPG

Le site vu du Sud-Est. Au premier plan, les jardins ; de gauche à droite : le réfectoire des moines, le cloître ruiné, et l’église.

 

2b-Vue-ancienne-Sud-Est.jpg

 

 

 

 

 

A comparer avec la même vue prise cent ans plus tôt…

 

 

 

 

3 Fontmorigny 2011-06-19 (11)

Le bras Sud du transept porte les traces de deux toitures successives. La plus basse correspond au cloître du XIIème siècle ; celle au-dessus au nouveau cloître du début du XVIIIème siècle.

 

4-Fontmorigny-2011-06-19--6-.JPG

 

 

 

 

L’intérieur du bras Nord du transept. Il ne reste de l’église que le chœur, la nef ayant été démolie dans les années 1950. Le sol actuel date du XVIIIème siècle, celui d’origine étant 1,50 mètre plus bas. Les ouvertures murées en arc brisé correspondent à d’anciennes chapelles détruites.

 

 

 

 

 

 

5-cloitre-1.JPG

 

 

 

Le cloître du XVIIIème siècle, qui a remplacé celui d’origine a été ruiné vers 1950, et ses pierres récupérées. Le voici vers 1988.


 

 

 

 

5b-Fontmorigny-2011-06-19--9-.JPG

Les propriétaires actuels, Mr et Mme Mangeot, ont effectué un admirable travail de restauration !

 

6-Fontmorigny-2011-06-19--12-.JPG

 

 

 

 

Une de leurs dernières actions fut la remise en culture du jardin, qui comprend trois sections ; ici le potager, aux légumes parfaitement alignés et agréablement panachés.

 

 

 

 

 

7-Fontmorigny-2011-06-19--16-.JPG

 

 

 

 

Un peu plus loin, des parterres sont réservés aux plantes aromatiques ; voici un carré exclusivement dédié à diverses espèces de Menthes. Au font, le jardin fruitier, avec de nombreuses espèces de Pommiers et de Poiriers.

 

 

 

 

 

8-Fontmorigny-2011-06-19--21-.JPG

 

 

 

 

Au Sud-Ouest se trouve le réfectoire des moines, un des rares bâtiments à avoir échappé à la frénésie des démolisseurs.


 

 

 

 

9 Fontmorigny 2011-06-19 (20)

Récemment restauré, l’intérieur possède de superbes croisées d’ogives reposant sur une rangée de piliers centraux.

 

10-Fontmorigny-2011-06-19--2-.JPG

 

 

 

Même… les toilettes ont été traitées avec goût, en mettant en valeur ce qui restait du bâtiment ancien dans lequel elles ont été aménagées !

 


 

Pour en savoir plus sur ce lieu qui mérite la visite, et même un long détour, rendez-vous sur leur site internet….

 

 

 

 

 

 

 


 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans villages
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche