Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 09:36

Lagarde.jpg

 

Notre ex-Ministre des Finances Christine Lagarde, fraîchement promue à la tête du FMI en remplacement de DSK, a déjà une affaire qui lui colle aux baskets. On lui reproche d’avoir confié l’arbitrage final de l’affaire Tapie / Crédit Lyonnais à un « tribunal privé » en 2008, et déconseillé à qui que ce soit d'en contester le résultat.

 

Mais, au fait, quel est exactement ce préjudice moral subi par ce pauvre Tapie, et dont la réparation a été évaluée à 45 millions d’Euros ?

 


 

Tapie.jpg

 

 

 

En 1990, Tapie rachète Adidas, alors en mauvaise posture, pour 1,6 milliard de Francs (244 millions d’Euros), somme réunie par un prêt auprès de plusieurs banques dont le Crédit Lyonnais (devenu depuis LCL). Après une restructuration musclée, dont de nombreuses délocalisations, Adidas renoue rapidement avec les profits.

 

 

 


LCL

Le 15 février 1993, pour la somme de 2,085 milliards de francs (315,5 millions d'euros), l'entreprise est revendue par l'intermédiaire du Crédit Lyonnais à un groupe d'investisseurs. La suite de l’histoire permettra de découvrir que le Crédit Lyonnais a usé de montages aussi compliqués qu’étranges pour dissimuler à Tapie qu’il aurait pu vendre son affaire 4,6 milliards de Francs, le privant donc d’une conséquente plus-value.

 

 

Tapie-2.jpg

 

Le fond de cette histoire compliquée est que Tapie a bien été floué par le Crédit Lyonnais et divers associés lorsqu’il a revendu Adidas. Une plus-value se chiffrant en centaines de milliers d’Euros lui a échappé. Ses adversaires useront effectivement des méthodes les plus viles dans les procès qui s’enchaîneront durant 14 ans, et qui se concluront par le fameux arbitrage et l’allocation d’une somme de 45 millions d’Euros au titre du « préjudice moral », en plus d’une indemnisation pour le manque à gagner.

 

Cette somme sera réglée par le CDR (consortium de réalisation), structure destinée à liquider les actifs douteux du Crédit lyonnais, et dont le financement est assuré par l'EPFR (établissement public de financement et de restructuration), alimenté par les crédits budgétaires de l'État, donc par le contribuable. En fait, nous, simples citoyens.

 

Petite précision, le séjour en prison de Tapie se situe dans la triste affaire V-A/O-M, et n’a rien à voir avec Adidas et les 45 millions de « préjudice moral ».

 

Dils.jpg

 

 

 

 

Patrick Dils, lui, a fait 15 ans de prison pour un meurtre qu’il n’avait pas commis. Il a touché 1 million d’euros pour réparer son préjudice moral, celui d’une vie brisée dès l’âge de 16 ans par une erreur judiciare.

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
8 août 2011 1 08 /08 /août /2011 08:14

bolet-2011-08-07.JPG

 

"Je ne suis pas né de la dernière pluie!" C'est la réponse classique de quiconque se sentant injustement accusé de naïveté. Par contre, ce sont bien les toutes récentes et salvatrices pluies qui ont fait pousser ce Bolet d'une espèce voisine du Satan , et toute aussi indigeste que lui.

 

Si le terrain calcaire des bois de Veaugues porte une flore ligneuse exceptionnellement riche avec, entre autres, l'Alisier Hybride dont le responsable local de l'ONF m'a dit qu'il n'était connu qu'ici, sa flore mycologique est par contre d'une affligeante pauvreté. Quelques Morilles dans les jardins des plus chanceux lors des printemps pluvieux, et des Pieds-de-Mouton en Octobre-Novembre les bonnes années. A part ça, que des trucs immangeables. Alors attention aux indigestions...

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 15:23

L’Office de Tourisme de Bourges présente jusqu’au 18 Septembre une exposition de maquettes de maisons médiévales berrichonnes construites par M. Boistel, artisan en restauration du patrimoine-pierre.

 

1-Expo-Boistel.JPGL’exposition comporte deux « pâtés » de maisons, dont les époques de construction s’étagent du XIIème au XVème siècles. L’auteur a utilisé les mêmes matériaux que les maçons : pierre, bois et torchis. Pas de plastique ! ici, nous sommes sur un chantier de construction, avec les matériaux en attente, et tout le matériel des bâtisseurs.

 

2 Expo Boistel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines parties sont montrées en cours de construction, afin de mieux voir l’intérieur, qui est aussi soigné que les façades…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3-Expo-Boistel.JPG

 

 

 

 

 

 

Ici, une porte avec son linteau en accolade du XVème siècle. Difficile d’imaginer que nous sommes en présence d’une maquette !

 

 

 

 

 


 

4-expo-Boistel.JPG 

 

 

 

A l’étage, deux fenêtres aux jambages torsadés, comme on peut en voir à Bourges ou Aubigny. Les vitrages de l’époque étaient réalisés par assemblage au plomb de petits carreaux.

 

 

 

 

 

5-Expo-Boistel.JPG

Voici le second « pâté », dont la partie au premier plan représente une échoppe moyenâgeuse. La présentation permet d’admirer les cheminées dans les étages, toutes sculptées dans le calcaire !

 

6-Expo-Boistel.JPG

Sur l’autre face, c’est la charpente qui est apparente. Un travail exceptionnel qui ravira tous les passionnés d’histoire, du patrimoine bâti ou tout simplement des belles choses.

 

7-expo-Boistel.JPG

 

 

 

 

Une autre échoppe de commerçant. L’abattant en bois était déplié au-dehors, et servait à présenter la marchandise.

 

 

 

 

 

 

Les visiteurs curieux ne seront pas en reste, une étudiante aussi agréable que compétente se faisant un plaisir d’apporter une réponse à toute question. Une exposition à ne manquer sous aucun prétexte!

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 08:29

rep-12-1192.JPG

 

 

 

 

 

Un premier Avril, on aurait parié pour un montage effectué grâce à un logiciel de traitement d'images bien connu...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rep-12-1193.JPG

Eh bien non! Ce panneau existe bel et bien, et nul doute qu'il doit figurer sur l'interminable liste que doivent apprendre à connaître les candidats au permis. Contrairement à celle de Sancerre, la municipalité de Cosne fait preuve de plus de considération envers les handicapés moteurs, qui disposent d'un emplacement réservé pour la pêche. Ils peuvent s'installer tranquillementau bord du Nohain, près de la nouvelle salle de sports, pour tendre leurs gaules. Un bon point pour cette initiative!

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans villages
commenter cet article
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:06

1-Ferme-1970.jpg

L’entrée du site de Vesvre en 1973, alors que le bâtiment de la chèvrerie était encore intact.

 

2-entree-2006.JPG

 

 

 

 

En 2006, alors que la toiture de la Tour a été refaite à neuf quelques années plus tôt, les maçons travaillent sur les façades, dont les parements avaient été partiellement arrachés par les intempéries et le lierre…

 

 

 

 

 

3-vue-globale-1500.jpg

La ferme de Vesvre, construite vers 1500 par la famille de Fontenay, comprenait divers bâtiments d’exploitation, un pigeonnier, et deux tourelles d’entrée. (Vue virtuelle de Denis Fargeot).

 

4-Pigeonnier-v.-1970.JPG

 

 

Le pigeonnier vers 1965. Il possédait encore sa toiture, et une mare occupait une partie de la cour. Privilège seigneurial, le droit de colombier était un apanage des seigneurs. Il devait abriter autant de couples de pigeons que le domaine comportait d'arpents (1 arpent = 4500 m²). Celui-ci possède 880 trous.


 

 

 

 

5-grange-2006.JPG

 

 

 

 

En 2006, cette grange située au bord de la route possédait encore une partie de sa toiture, qui sera soufflée par un coup de vent en Février 2008.


 

 

 

 

 

6-porterie-ferme.JPG

Ce qui reste de l’ancienne entrée de la cour de ferme. Si la tourelle date du XVIème siècle, le petit bâtiment qui lui est accolé a été profondément remanié.

 

7-ferme-2008.JPG

 

 

 

La ferme en 2008. La toiture du pigeonnier a été démontée par précaution.

 

 

 

 

 

 

8-poutres-Vesvre-2011-07-26--1-.JPG

 

 

 

 

Un programme de reconstruction de la grange a été décidé par la commune, propriétaire du site, afin d’y installer une salle « multiculturelle » qui aura vocation à recevoir des conférences, expositions, stages, séminaires, etc…

 

 

 

 

 

9-poutres-Vesvre-2011-07-26--2-.JPG

L’entreprise chargée des travaux, qui viennent de débuter, n’a pas fait dans la dentelle : des poutres de près de 10 mètres de long, et d’une section de 45 centimètres, vieilles de 500 ans et toujours saines, ont été purement et simplement tronçonnées en bouts d’un mètre cinquante. La raison financière a primé sur toute considération historique ou sentimentale, alors que ces poutres auraient pu soit être entreposées en vue de travaux ultérieurs, soit être revendues. Regrettable, quand on sait que, sur un tel site classé, il est interdit à toute personne non dûment mandatée de donner le moindre coup de pioche !

 


 

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 14:31

1-Motte-Beaujeu-vue-generale-SE.jpg

La Motte de Beaujeu (vue ici depuis le Sud-Est) est implantée sur le versant Est de la Forêt de Beaujeu, et domine la vallée de la Sauldre. La vue, très étendue, porte jusqu’au village de Sens, sur la rive opposée, et à la Tour de Vesvre, au Sud-est.

 

2-situation.jpg

 

 

Le lieu-dit nommé « la Motte » est en fait la ferme relevant du château. La motte dont il est question ici est nommée sur les cartes « château de la Motte »… Beaujeu, branche cadette des Sully qui étendent leur influence jusqu'aux portes du Bourbonnais au XIIIe siècle, apparaît dans les textes dès 1151. Le chevalier Eudes de Sully, seigneur de Beaujeu (donc pas un grade très élevé dans l'aristocratie locale, juste un petit féodal), est cité en 1201. (source O. Trotignon).


 

 

3 Motte Beaujeu vue aérienne

Cette vue aérienne, prise dans la même direction que la photo précédente, montre bien les terrassements considérables effectués lors de l’érection du tertre. En-dessous de la Motte, une plateforme secondaire moins élevée devait abriter la basse-cour.

 

 

4-terrassements.JPG

 

 

Toujours orientée dans le même sens, cette modélisation 3D de Denis Fargeot reprend tous ces travaux. A l’origine, la motte était plus élevée, et a été partiellement arasée, probablement au XIVème siècle, pour y construire les bâtiments que nous voyons aujourd’hui.

 

 

 

5 coupe motte seuly

 

Pour compléter la vue précédente, notre ami Denis a réalisé cette coupe très explicite…

 


6--plan-motte-blog-1.jpg

 

 

 

Plan des lieux datant probablement du XVIIème siècle. La ferme de la Motte est en bas, à droite. On remarque que plusieurs bâtiments « en dur » occupent la plateforme de la Motte, qui est ceinte d’une palissade ou d’un mur.

 

 

 

 

 

7-Motte-Beaujeu-vue-NW.JPG

 

 

 

 

Vue prise du Nord-Ouest. Les bâtiments d’habitation actuels sont sur la gauche ; à droite, une grange qui ne figurait pas sur le cadastre de 1825.

 

 

 

 

 

8-Motte-Beaujeu-vue-NE.JPG

 

 

 

 

C’est au Nord-Est que le talus de la Motte est le plus visible.

 

 

 

 

 

 

9-Caves.jpg

 

 

 

 

La partie Est des actuels bâtiments d’habitation est la plus ancienne, et a été construite sur des caves datées du XIVème siècle. Les élévations ne présentent plus rien d’ancien.

 

 

 

 

 

10--reconstitution.jpg

 

Lors de son érection, vers les Xème ou XIème siècles, la motte portait vraisemblablement une fortification en bois et torchis, et était protégée par une ou plusieurs clôtures de pieux acérés. La basse-cour, au Sud du tertre, comportait des bâtiments d’exploitation, et était aussi protégée d’une enceinte de pieux. Tous ces bâtiments furent probablement abandonnés lorsque les Seigneurs de Beaujeu quittèrent la Motte pour le château du Vieux-Beaujeu, qu’ils firent construire vers 1300. Le sommet de la Motte fut alors arasé pour permettre la construction d’un petit logis de pierre, dont il ne reste aujourd’hui que les caves. Reconstitution 3D de Denis Fargeot.

 

Je tiens tout particulièrement à remercier Monsieur et Madame Thirot, propriétaires de la Motte, qui nous ont très gentiment reçus et permis de copier les documents en leur possession.

 


 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
18 juillet 2011 1 18 /07 /juillet /2011 15:27

Philippe Meyer, dans son émission « la prochaine fois, je vous le chanterai », sur France-Inter, a aujourd’hui fait référence à un projet de loi européen qui, s’il avait été adopté, aurait selon lui permis aux conducteurs routiers indépendants (c’est-à-dire à leur compte et travaillant seuls) de travailler jusqu’à 86 heures par semaine.

 

Il est vrai que, dans notre société où bientôt seul l’exténuement au travail deviendra le seul comportement valorisant, il est de bon ton de démolir un par un tous les acquis sociaux et textes de loi assurant (ou censés le faire) à tout un chacun le droit à une vie digne. Par contre, Monsieur Meyer, dont j’écoute l’émission tous les samedis avec le même plaisir, ne connaît pas grand-chose au monde du transport !

 

aire-des-Vignobles-2011-07-17--4-.JPG

 

 

 

Ces routiers arrêtés pour 24 heures minimum sur l’aire des Vignobles (A77) hier dimanche sont pour la plupart originaires des Pays de l’Est (surtout Bulgarie). Ils partent de chez eux pour des périodes pouvant aller jusqu’à 2 mois, et c’est le prix qu’ils payent pour que nous ayons nos produits low-cost

 

 


 

Voulant en savoir plus sur ce projet de loi, je suis tombé sur ce rapport d’un débat au sein du Parlement Européen, qui montre ô combien nos députés, aussi grassement payés soient-ils, ignorent le sujet dont ils débattent ! Je précise tout de même que, ayant officié 25 ans dans le transport, je connais bien les textes régissant conduite et travail dans ce secteur.

 

A ceux qui s’en sentent le courage, je recommande la lecture d’au moins quelques pages de ce rapport… Au temps maximum de conduite (90 heures par quinzaine) peuvent effectivement s’ajouter pour un « indépendant » non concerné par la législation du travail régissant les salariés, les chargements/déchargements mais, pour en arriver à 86 heures, il faudrait que toutes les entreprises soient ouvertes 7j/7 et 24h/24 ! Un eurodéputé  prétend même qu’un conducteur pourrait alors conduire « 86 à 95 heures » par semaine (page 4) ! Ahurissant !

 

 

Unic-P200-Blog.jpg

 

 

C’est avec ce camion de 1969 que j’ai fait mes premiers tours de roues il y a plus de 30 ans. A cette époque, il n’était pas rare d’aligner 600 kms par jour à 80 km/h maxi, plus une demi-douzaine de clients à charger ou décharger, à la main bien sûr ! L’éclairage, le chauffage et l’insonorisation étaient des plus sommaires ; pas de clim ni de radio et, pour appeler, il fallait trouver une cabine téléphonique en état de marche sur le bord de la route… Les matins d’hiver, au réveil, il y avait de la glace sur le pare-brise… à l’intérieur ! Le « bon vieux temps »…

 

 

J’avais récemment vu à la TV qu’au Canada, les routiers indépendants pouvaient rouler 14 heures par jour. Si c’est vrai, c’est de la connerie d’en arriver là, avec les dangers que représentent de tels conducteurs sur les routes !

 

A l’opposé, en Suisse, pourtant réputée pour son capitalisme, pas de camions sur les routes entre 22 heures et 6 heures. Un exemple à méditer…

 

Ceci dit, si nos eurodéputés pourtant si prompts à se plier aux désirs des lobbies professionnels,  connaissent aussi bien tous les domaines dans lesquels leurs décisions font la pluie et le beau temps, cela ne m’encouragera pas à me déplacer aux prochaines élections européennes…

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:15

Attention, il semble bien que les nouveaux envahisseurs ne viendront pas du côté où on devait les attendre. Pas de hordes de Sarrasins brandissant le Coran, venus imposer le voile à nos femmes et le Hallal sur nos tables. Ce serait plutôt sur les côtes du Nord de notre bel hexagone que nous devrions être vigilants, et non sur celles de la Méditerranée.

 

699403-855468.jpg

 

 

 

 

 

A écouter François Fillon et même certaines égéries de la Gauche, c’est une flotte de Drakkars qui va débarquer en 2012 si nous ne faisons pas dès maintenant ce qu’il faut pour nous défendre. A sa tête la féroce guerrière scandinave Eva Joly, qui a déjà contre toute attente éliminé par KO son rival Nicolas Hulot, et qui ne fera qu’une bouchée de nos politiciens corrompus.

 

 

 

 

 

La première humiliation que ces féroces intrus (la Norvège ne fait pas partie de l’UE) imposeront au brave petit peuple français sera la suppression du défilé militaire du 14 Juillet. Ensuite, notre steak-frites national sera remplacé par d’infâmes harengs séchés accompagnés de chou-rave, puis leurs traditions barbares se substitueront rapidement à notre culture…

 

Français, réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard !

 


Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 11:12

 

1-parcours--2-.JPG

 

 

Ce dimanche, l’Amicale Détente et Loisirs, des Aix d’Angillon, organisait la deuxième édition de la randonnée VTT « Menetou-Sancerroise », qui emmenait quelques 550 inscrits au travers des paysages variés de la région : vignobles, bois et cultures. Quatre parcours (de 25 à 90 kms) étaient proposés, adaptés à l’endurance de chacun.

 

 

1a-arrivee--1-.JPG

 

 

 

 

 

Le second ravitaillement était organisé sur le site castral de Vesvre, à Neuvy Deux Clochers. Ici, l’arrivée des premiers participants…

 


 

 2-Cour--4-.JPG

Heureusement qu’ils ne font que passer, car la cour aurait sûrement été trop petite pour accueillir 550 cyclistes !

 

 

3-casse-croute--1-.JPG

 

 

 

 

 

Une appétissante collation, mariant savamment calories et gastronomie, attendait nos courageux randonneurs…

 


 

 

4-crevaison.JPG

 

 

 

 

 

Ici, ce n’est pas le Tour de France. Quand on crève, pas de vélo de rechange, et il faut savoir réparer !

 

 

 

 


 

 

5-casse-croute--3-.JPG

 

 

 

Alors que la sécheresse sévit depuis des mois, le ciel se montre capricieux, et la pluie fait son apparition. Qu’à cela ne tienne, les animateurs parfaitement organisés déploient en quelques secondes un abri pour tenir au sec friandises et coureurs…


 

 

 

6-Jean--2-.JPG

 

 

 

 

 

 

Jean, fidèle à sa réputation d’optimiste, n’avait pas prévu la pluie, mais il sait s’adapter, sans se départir de son habituelle bonne humeur…

 

 

 

 

 


 

 8-sortie--4-.JPG

Le parcours fléché est étudier pour faire découvrir le site de Vesvre aux randonneurs en leur en faisant faire le tour…

 

9-tandem.JPG

 

 

 

Je découvre qu’il est possible de pratiquer le VTT en tandem ; cela doit probablement demander une certaine dextérité pour garder l’équilibre dans les passages difficiles !


 

10.JPG

 

 

 

 

 

Pour finir, un petit clin d'oeil à Jean-Luc, Ludo et Aymeric, venus de leur champagne berrichonne passer un bon moment entre copains.

 

 

 

 

 

 

 


 

Et aussi un grand bravo aux organisateurs de cette sympathique manifestation, qui ont parfaitement géré cette matinée jusque dans le moindre détail !

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 14:56

La ferme actuelle des Rauches est construite à l’emplacement d’un château du XVème siècle, dont il ne reste que les vestiges d’une tour. Précédemment, la seigneurie des Rauches était établie en contrebas, dans le vallon, au bord du ruisseau.

 1-Motte-des-Rauches-observations.jpg

De cet ancien établissement, détruit par les Anglais qui le firent brûler en 1360, il reste deux plateformes peu élevées, visibles depuis la petite route desservant la ferme des Rauches et celle de Brosseronde. Celle d’aval, d’une dimension approximative de 20 x 20 mètres, a pu porter une résidence seigneuriale, alors que l’autre, de forme trapézoïdale pourrait correspondre à une basse-cour.


 

Les bois alentours montrent les traces de nombreux terrassements et fossés dont on ne peut lier l’origine avec certitude au château. A part une carrière dans l’argile du coteau, qui a pu servir soit à prélever les matériaux nécessaires à l’édification des tertres, soit à alimenter des fours à briques ou à tuiles, la nature de ces travaux reste énigmatique, au moins pour moi.


 2-Motte-des-Rauches--3-.JPG

 

Vue du tertre principal, qui devait porter l’habitation du Seigneur et, peut-être, de modestes dépendances. L’ensemble était peut-être à l’époque de son utilisation, entouré de marécages, ce qui facilitait sa défense ; l’accès en aurait alors éré assuré par une passerelle escamotable en bois.


 

 

 

4-Les-Rauches--2-.JPGVue prise en direction de l’Est, depuis le tertre « Basse-Cour ». Ces édicules n’ont au plus que trois mètres de haut. La parcelle étant laissée en prairie, on ne peut observer le sol, et donc discerner d’éventuelles traces de fondations ou du mobilier divers (tessons de tuiles ou de céramique, pierres taillées, etc…).

 

 

 

3 Motte des Rauches (5)

 

A droite du tertre principal, on aperçoit ici le tertre « Basse-Cour » à droite.

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche