Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 08:15

Polypore-soufre-2014-05-04--1-.JPG

C’est en lisière Est des Bois de l’Hospice que je découvre, il y a quelques jours, ce superbe « champignon de bois », qui semble ne pas avoir été là lors de mon passage précédent (quasi-quotidien)…

 

Polypore-soufre-2014-05-04--2-.JPG

En cette année où le Printemps on ne peut plus médiocre nous a privés des plaisirs ordinairement offerts par la nature, ses couleurs éclatantes sont un régal !

 

Polypore-soufre-2014-05-04--3-.JPG

L’Alisier Hybride sur lequel il a élu domicile ne doit pas apprécier cette présence autant que le promeneur. En effet, le Polypore Soufré signifie en général la mort à brève échéance de son hôte. Son mycélium envahit le tronc de l’arbre, y pompant les substances dont il a besoin pour sa croissance, et transforme inexorablement le bois en une matière pulvérulente. On peut donc s’attendre, d’ici un an ou deux, à voir cet arbre à terre…

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
6 juin 2014 5 06 /06 /juin /2014 08:54

Hier, dans la « Nouvelle Edition », émission en clair de Canal+ diffusée à l’heure du déjeuner, nous découvrons les insultes — dont je vous laisse apprécier l’élégance et le niveau — proférées sur un réseau social à l’encontre de notre Ministre de la Justice, qui a pour principal tort d’être noire (Guyanaise, je crois). Jusqu’ici, rien que de bien habituel dans notre, et pour Mme Taubira qui est hélas habituée à ce genre de déchaînement de haine.

 

Là où les bras m’en tombent, comme dirait une fidèle lectrice de mon blog, c’est que ces messages ont été envoyés par les « fans » de… Christian Estrosi ! Je me demande quel traumatisme psychologique, ou quelle maladie mentale il faut avoir traversé pour devenir fan de Christian Estrosi… Décidément, oui, il faut de tout pour faire un monde !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
3 juin 2014 2 03 /06 /juin /2014 12:08

decoupage-actuel.jpg

A moins d’être, comme ce fut mon cas il y a deux semaines, en pleine cure de désintoxication médiatique, nul n’a pu échapper à l’actuel débat qui agite la France : le redécoupage régional (ici, carte du découpage actuel). Elément incontournable de l’allègement du « millefeuille administratif », ce regroupage semble déchaîner des passions que je peine à comprendre. A l’heure où toutes les démarches se font par Internet ou par courrier, que nous importe où soit située notre Préfecture Régionale, puisque nous n’aurons jamais à y mettre les pieds ?

 

Alors, quels sont les critères primordiaux pris en compte pour la composition d’une région ? Doit-elle avoir une géographie homogène (ex : montagneuse, plate, posséder une façade maritime…) ? Doit-elle inclure une grande métropole régionale ? Doit-elle correspondre à une entité historique (Bretagne, Alsace, etc…). Toutes les régions doivent-elles comporter le même nombre de citoyens ou avoir le même poids économique ?

 

 

Hier, voici ce qu’on pouvait lire dans notre journal départemental le Berry Républicain. Le président de la région « Pays de Loire » croyait savoir que François Hollande envisagerait plutôt une fusion des Pays de la Loire avec la région Poitou-Charentes. Bien d’autres scénarii avaient été envisagés, voire déjà présentés comme « certains ».

 

Notre actuelle région Centre est la seule à être « bicéphale ». En effet, personne ne sait si notre Préfecture Régionale est Orléans ou Tours. L’assemblage hétéroclite composé par nos 6 départements sans grande personnalité fait qu’on s’en fiche. Lorsque les Berrichons seront regroupés avec les Saintongeois (voir carte ci-dessous), alors que les Corses resteront seuls, l’attachement à notre région risque d’être encore plus ténu…

 

découpage Hollande

Et voici aujourd’hui la France telle que la verrait M. Hollande, qui nous a gratifiés au passage d’un discours creux comme nos responsables en ont le secret. On remarque de suite, outre le fait que le Président de la Région Val de Loire doit se trouver de meilleurs informateurs, que certaines régions ont conservé leur indépendance ; probablement ne faut-il y voir qu’une coïncidence s’il s’agit entre autres de la Bretagne… et de la Corse, région au poids démographique et économique qu’on sait !

 

decoupage-France-europeenne.jpg

Alors, pourquoi ne pas tout simplement adopter le même découpage que pour les élections européennes (ici, les chiffres indiquent la population régionale en millions) ? Cela aurait au moins le mérite de simplifier la physionomie administrative de notre pays, à la fois pour les Français et pour les Européens !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:54

TSF-Thirot--1-.JPG

Lorsqu’il s’est agi pour Pierre Thirot de choisir un métier, il a longuement hésité. A cette époque, la TSF — on ne parlait pas encore de radio — représentait la nouveauté, avec l’arrivée de l’information en direct dans les foyers. Finalement, amoureux de la mécanique de précision, il sera horloger à Sancerre, sa ville natale qu’il n’a pas quittée.

 

TSF-Thirot--1a-.JPG

Hier, de nombreuses animations étaient proposées à Sancerre lors d’une journée un peu spéciale, dont la visite de la fabuleuse collection de postes TSF de Pierre Thirot. Pas moins d’un bon millier de pièces sur deux niveaux !

 

TSF-Thirot--2-.JPG

Ici, le maître des lieux nous met en route le poste sur lequel toute sa famille avait entendu le Maréchal Pétain proclamer la capitulation de la France en 1940.

 

TSF-Thirot--3-.JPG

Acheté neuf à Sancerre en 1931 pour la somme de 1950 Francs de l’époque, il est en parfait état de marche. Etrange impression que d’écouter une émission actuelle avec la sonorité nasillarde de l’époque !

 

TSF-Thirot--5-.JPG

Toutes les époques sont représentées. Ici, un combiné radio/électrophone Grundig des années 1950, très proche de celui qui trônait dans le salon familial lorsque j’étais enfant. A cette époque, par de « FM », mais uniquement les GO, PO, et OC, qui permettaient de capter les émissions du monde entier pour peu qu’on sache bien régler l’appareil…

 

TSF-Thirot--6-.JPG

Avec l’arrivée des transistors au lieu des volumineuses lampes en 1957, les postes radio se miniaturisent, et le plastique de couleur remplace peu à peu le bois verni et la bakélite…

 

TSF Thirot (7)

Pas chauvin pour un sou, Pierre Thirot propose aux visiteurs des appareils modernes : radio-cassettes, radio-réveils et autres gadgets…

 

TSF-Thirot--8-.JPG

Voici les « tripes » d’un poste TSF des années 1930. Une batteries de « lampes », qui servaient d’amplificateurs des signaux reçus, des résistances, des condensateurs et un gros haut-parleur. Le tout pesait plusieurs kilos…

TSF-Thirot--9-.JPG

Les télétransmissions militaires ne sont pas oubliées, avec quelques postes datant de la Seconde Guerre Mondiale. Il y a aussi deux ou trois antiques autoradios que j’ai oublié de photographier. Cet accessoire, de nos jours incontournable, fut mis au point par les Américains à la fin des années 1930.

 

TSF-Thirot--10-.JPG

Et maintenant, voici un échantillonnage de microphones tels que ceux utilisés par les  animateurs radio il y a 50 ou 80 ans ; loin de la miniaturisation actuelle !

 

TSF-Thirot--11-.JPG

Les plaques publicitaires d’époque ont été placées à leur hauteur d’origine. A écouter Pierre Thirot, Philips, c’était le « top », et il ne tarit pas d’éloges sur la marque hollandaise et ses filiales françaises peu à peu intégrées au groupe (Radiola, Ducretet, etc…).

 

TSF-Thirot--12-.JPG

Notre hôte nous montre ici le « transistor » Radiola de 1957 sur lequel il a écouté les « Grosses Têtes », émission présentée par Philippe Bouvard depuis sa création en 1977. Prochaine présentation de cette superbe collection, avec les commentaires de son propriétaire, pour les Journées du Patrimoine les 20 et 21 Septembre prochains.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 14:23

1.JPG

Alors que, de retour de ma cure semestrielle de désintoxication médiatique et informatique, je découvre les derniers soubresauts de l’agonie de notre système politique, je vous propose un petit retour en arrière, précisément samedi dernier. Ici, le village de Planèzes (Pyrénées-Orientales)…

 

2.JPG

Plein Sud, le Pic du Canigou, encore vêtu de quelques lambeaux de son manteau hivernal…

 

3.JPG

Partout autour de nous, le paysage est rude, rocailleux, à l’apparence hostile. Les pentes sont raides, même si les crêtes au premier plan de dépassent pas 370 mètres, et 600 pour l’horizon…

 

3a.JPG

Les vignes des Coteaux du Roussillon épousent les caprices du terrain. A l’horizon, le célèbre Pic de Bugarach, qui devait être investi par les extra-terrestres le 21 Décembre 2012…

 

4.JPG

Difficile d’échapper à l’omniprésence dans le paysage, de la Tour de Trémoine (altitude 272 m) qui a donné son nom à la cave viticole du village voisin de Rasiguères, et qui propose d’excellents vins rouges (il est rare que je fasse de la pub sur mon blog). La prochaine fois, il faudra que j'aille voir cette tour de plus près…

 

5.JPG

En remontant le flanc d’un ravin, nous découvrons de mystérieux bâtiments éparpillés dans les broussailles. Une ligne électrique et un câble téléphonique, pourtant récents, semblent se perdre au milieu de nulle part…

 

6.JPG

Nous continuons sur le chemin balisé, qui franchit un escarpement par cette chaussée construite en surplomb, et dont l’importance nous intrigue…

 

7.JPG

Après avoir passé une sorte de gouffre inquiétant et quelques ruines, un court sentier nous mène à cette galerie…

 

8.JPG

De la hauteur d’un homme, elle s’enfonce horizontalement dans la montagne, et un éboulement nous arrête au bout d’une trentaine de mètres. Un boisement peu rassurant nous invitant à la prudence, et ne disposant que d’une lampe frontale pour deux (plus le chien), nous décidons de retourner vers la lumière…

 

10.JPG

J’avais naturellement entendu parler d’anciennes mines de fer dans la région. Certaines sont très visibles, comme à Lesquerde, mais ici, ces humbles vestiges ne permettent pas d’imaginer que, de 1913 à 1931, on a extrait un million de tonnes de minerai !

 

11.JPG

Mes recherches sur Internet m’ont conduit vers ce site qui en restitue l’histoire. Dommage que le lien « contact » ne fonctionne pas. Je me permets cependant de publier ce plan, qui en est extrait, et donne une idée de l’importance des travaux de l’époque…

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 08:18

Croix-du-Briou--Veaugues---4-.JPG

En attendant un article répertoriant les croix de chemins existantes ou ayant existé à Veaugues, c’était le jour ou jamais de vous présenter celle-ci, puisque c’est aujourd’hui le 60ème anniversaire de sa bénédiction. Elle est visible au Briou, au carrefour des routes Bourges-Sancerre et Veaugues-Crézancy.

 

Croix-du-Briou--Veaugues---6-.JPGSur son socle, on peut lire ceci :

 

Ici en l’an 1871

les époux François Mellin

et Suzanne Coquery

ont élevé une croix

relevée par leur arrière-petite fille

bénite le 16 Mai 1954

année de la mission

année mariale

 

Croix-Mellin-2014-05-12--6-.JPG

Un Mellin (peut-être le père ou le grand-père de celui qui nous intéresse) a été maire de Veaugues. Il apparaît sur des actes du mois de Messidor de l’An VIII (Juin 1800), et ce jusqu’en Germinal de l’An XII (mars 1804). Sur le recensement de 1846, on trouve bien François Mellin (48 ans, propriétaire), son épouse Suzanne Coquery (44 ans), et 5 enfants. Cinq domestiques vivant sous le même toit indiquent qu’il doit s’agir d’une importante exploitation agricole.

 

Croix-Mellin-2014-05-12--8-.JPG

François Mellin décède le 18 Juillet 1871. Alors, cette croix a-t-elle été érigée avant le décès de M Mellin, ou par son épouse en souvenir de son mari ? Quoi qu’il en soit, cette famille restera au Briou où la maison qu’elle a fait construire est encore visible, puis ira à Jalognes avant de s’installer aux Aix d’Angillon. Une année mariale était une année consacrée à la Vierge Marie sur décision du Pape. Quant à la mission, nous aurons l’occasion de revenir prochainement sur ce sujet dans d’autres articles consacrés aux croix de Veaugues.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
9 mai 2014 5 09 /05 /mai /2014 08:29

1-Bue-L-Esterille-CN-detail.jpg

Le village vigneron de Bué est situé à quelques centaines de mètres de la route de Bourges à Sancerre. L’auberge de l’Estérille accueille depuis des décennies (ici le cadastre de 1825), si ce n’est des siècles, les voyageurs de la grand-route. Durant l’Eté 1960, trois messieurs accompagnés d’un garçonnet descendent d’une Traction Avant, et commandent une bouteille de Sancerre accompagnée de deux Crottins de Chavignol. Pour le gamin âgé de 5 ans tout juste, c’est un grand moment, car il va goûter pour la première fois —un doigt au fond d’un verre— au breuvage réservé aux adultes!

 

2-Bue-L-Esterille-1907.jpg

Une décennie plus tard, une délégation militaire, venue signer des commandes de matériel (eh oui, l’argent n’a pas d’odeur…) aux Etablissements Militaires de Bourges, faisait à son tour halte dans le même établissement. De tels clients doivent être chouchoutés, et la visite incontournable des vignobles Sancerrois était inscrite au programme d’une journée de détente pour ces personnages s’exprimant en Espagnol.

 

3-Bue-L-Esterille-1970.jpg

Deux ou trois ans passent et des militaires, tous français ceux-là, s’arrêtent déguster un verre de Sancerre à l’Estérille. Ils demandent à la patronne si elle se souvient de ces gens qui parlaient Espagnol ; « oui, bien sûr ! », répond-elle. « Eh bien, l’un d’eux vient de prendre le pouvoir dans un pays d’Amérique Latine » répond un des militaires. « Incroyable ! Il  faut que je fasse mettre une plaque sur le mur de l’auberge », dit la dame, pensant que cela attirera les clients. « Nous vous le déconseillons, vous pourriez au contraire en perdre. », lui fut-il répondu !

 

4-L-Esterille-2014-04-29.JPG

Je n’ose pas imaginer que Pinochet (car c’était bien lui…) ait pu asseoir son auguste (oui, elle est de mauvais goût, mais si  facile…) postérieur sur la chaise que le gamin que j’étais avait occupé dix ans auparavant avec tant de fierté, escorté de son grand-père et de deux oncles …

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 13:53

1-haies-les-Bertins.JPG

Nous sommes sur la petite commune de Narcy, à quelques kilomètres à l’Est de La Charité sur Loire et, en cette superbe journée du 12 Avril, je remarque des kilomètres de haies fraîchement plantées dans un paysage d’où elles ont disparu lors des remembrements des années 1950-60.

 

2-haies-les-Bertins.JPG

Un plant tous les 80 centimètres environ, au bord de la route Pouilly-Prémery, mais aussi le long des petites routes et chemins avoisinants.

 

3 haies les Bertins

N’ayant réussi à obtenir d’information, je ne sais pas si cette plantation très soignée est l’initiative du Conseil Général de la Nièvre, de la Municipalité de Narcy, d’une association de protection de l’environnement, d’une société de chasse, ou d’un agriculteur riverain. En tous cas, on ne peut que se féliciter de cette heureuse initiative !

 

haies-les-Bertins--4-.JPG

Les plants d’essences locales (chêne, merisier, cornouiller, charme, etc…) sont bien protégé de l’appétit des chevreuils et autres lièvres par un fourreau, et un film posé au sol empêche les adventices (les fameuses mauvaises herbes) d’étouffer les jeunes plants. Espérons que ce genre d’idée fera des émules…

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 11:21

1-ateliers-SNCF-Vauzelles.JPG

Tous les 1er Mai, c’est « portes ouvertes » au Technicentre de Nevers, plus connu sous le nom d’ateliers SNCF de Vauzelles. Avec 3 ami(e)s, je pars donc à la découverte de ce grand centre de maintenance ferroviaire. J’emporte mon appareil photo, mais celle-ci est la seule que je ferai, car les photos y sont interdites, histoire de se protéger de l’espionnage industriel. Certains visiteurs ne se gênent cependant pas…

 

2-ateliers-sncf-technicentre-varennes-vauzelles_1296766.jpeg

Je me contenterai donc d’illustrer cette visite de quelques photos prises ça et là sur Internet. Pour commencer par un article du Journal du Centre présentant cet établissement.

 

vue-air-ateliers-sncf.jpg

Le centre, centenaire, assure l’entretien courant et lourd de matériels moteurs très divers, depuis les rames du RER parisien jusqu’aux automoteurs TER de dernière génération. 980 personnes y travaillent. La révision complète, avec démontage intégral de tous les composant, intervient tous les 20 ans (2,4 millions de kilomètres en moyenne). On remet à niveau tous les éléments mécaniques, et les aménagements intérieurs des rames sont complètement restylés pour plus de confort.

 

3-nevers-technicentre-industriel-sncf-centre-de-maintenanc.jpeg

Le Technicentre reçoit aussi des matériels accidentés de toute la France. Ici, un article du Berry Républicain traite ce sujet. Hier, c’était une rame qui avait percuté un camion-grue immobilisé sur un passage à niveau près de Marseille, qui bénéficiait de la chirurgie réparatrice. Pas de délocalisation dans l’entretien du matériel ferroviaire ; tout est fait en France !

 

4-ateliers-Vauzelles-interieur.jpg

On découvre que les ateliers intègrent tous les corps de métiers, depuis les spécialistes de la mécanique lourde jusqu’aux « petites mains » spécialisées dans la couture des têtières de siège ou le pliage des rideaux, en passant par les métiers de l’électronique. Partout, nous serons accueillis avec la même gentillesse par des technicien(ne)s qui se feront un plaisir de répondre à toutes nos questions, montrant ainsi leurs compétence très pointues. Une petite vidéo est disponible sur le site de la SNCF. Depuis la page d’accueil, choisir « Nevers, centre d’excellence industrielle ».

 

rotonde-Nevers.jpgPas de « langue de bois » non plus. Cette journée portes-ouvertes est une opération de communication destinée à donner une image de la SNCF autre que celle des grèves et des trains en retard ; opération très bien menée et grâce à laquelle nous avons passé une matinée aussi agréable qu’instructive. ici, la rotonde du dépôt de Nevers, contigu au Technicentre. Alors, rendez-vous le 1er Mai 2015, de 9h à 12h…

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 09:36

Je n’ai pas pour habitude de m’étendre sur les faits divers, à moins qu’ils soient particulièrement croustillants. Ici, c’est hélas un fait divers dramatique sur fond de soirée (beaucoup) trop alcoolisée qui fait la une de l’actualité depuis quelques jours. Je ne m’étendrai pas sur le récit des faits, vous invitant à les découvrir dans la presse ; ici, ou , par exemple.

 

800px-36_quai_des_Orfevres_Paris.jpg

Si les auteurs en avaient été de quelconques voyous, ce drame ne m’aurait inspiré que de la compassion pour la victime. Or, ses auteurs sont des policiers de la PJ, le célèbre « 36, Quai des Orfèvres » où officie en principe la « crème de la crème » de nos policiers. Ils sont même allés jusqu’à commettre leur forfait à l’intérieur-même des locaux de cette prestigieuse institution, jetant ainsi sur elle l’opprobre.

 

416445_l-entree-du-36-quai-des-orfevres-a-paris-siege-histo.jpg

De plus, malgré la gravité des faits qui leurs sont reprochés (mise en examen pour viol et destruction de pièces à conviction), les deux principaux accusés ont été remis en liberté !

 

article_quaidesorfevres.jpg

Certaines sources d’information font aussi état de précédentes condamnations pour faits de violences liés à l’alcool concernant un de ces policiers (j’avais entendu parler sur France 2 d’une condamnation à 2 mois de prison). Imagine-t-on un employé de supermarché qui, ivre, aurait agressé un client et été condamné pour ces faits, conserver son travail ?

 

Certains diront peut-être que je suis attaché à un modèle de société un peu idéaliste et ringard. Un modèle où les policiers, élus, et autres personnes dépositaires de l’autorité, devraient être irréprochables, avoir un comportement exemplaire,  et être impitoyablement révoqués au moindre faux pas.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche