Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 09:02

Helvelle-2014-12-03--2-.JPG

Au Printemps, ce sont les Morilles qui font leur apparition dans mon jardin, souvent hélas trop peu nombreuses pour finir à la poêle. A la fin de l’Automne, aux mêmes endroits apparaît la Helvelle, ou Morille d’Automne, curieux champignon aux formes tourmentées. Ayant lu dans un livre hérité de ma grand-mère (Les Champignons de France, par A. Maublanc ; ed. Lechevallier, 1921)  qu’il était « comestible, mais peu recherché », il m’est arrivé de le consommer dans le passé, poêlé avec un peu d’ail et de persil, le tout lié à la crème fraîche. Certes, ça ne valait pas les Girolles ou les Pieds-de-Mouton, mais pas mauvais tout de même.

 

Helvelle-2014-12-03--4-.JPG

Mais voilà qu’en faisant des recherches avec les moyens d’aujourd’hui, je découvre que ce champignon peut se révéler très dangereux. Il contiendrait un composé chimique toxique, la Méthyl-hydrazine, de formule (CH3) HN NH2, et dont le principal usage est… de servir de carburant aux fusées spatiales ! Donc, celles que j’ai repérées cette semaine resteront en place, question de prudence.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
2 décembre 2014 2 02 /12 /décembre /2014 08:36

balade Rasiguères 2014-05-24 (15)

Hier soir, au journal télévisé, un reportage montrait l’étendue des dégâts dans le village de Rasiguères. Difficile d’imaginer que c’est ce ruisseau, dont le lit était complètement à sec lors d’une balade effectuée fin Mai, qu’on voit noyer le village sur les images télévisées et causer tant de désolation ! En Septembre dernier, avant une autre balade dans ces paysages merveilleux, nous avions savouré un excellent repas dans l’unique restaurant du village, tout près de la mairie qu’on voit sur le reportage TV.

 

Alors, mes pensées vont aux habitants de Rasiguères et de ses environs, en espérant que ce superbe coin de France aura retrouvé son visage habituel lors de ma prochaine visite !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:26

1-Aubepine.JPG

Comme je l’ai déjà maintes fois expliqué sur le blog, si la flore valgycienne est très lente à pousser en raison de la pauvreté du sol calcaire, la diversité des espèces compense largement  ce handicap. En voici quelques exemples saisis sur une centaine de mètres, à deux pas de chez moi il y a peu. Ici, les baies de l’Aubépine, avec lesquelles on peut faire une gelée…

 

2-prunellier.JPG

Celles du Prunellier (épine-noire), étaient autrefois prisées des amateurs d’eau-de-vie. Très âpres, on doit attendre qu’elles soient blettes.

 

3-troene.JPG

Le Troène nous offre sa floraison parfumée en Juin, puis des grappes de fruits noirs en Automne, qui restent souvent sur leur rameau tout l’Hiver.

 

4-bryone.JPG

Ici, c’est la tige d’une Bryone, aussi appelée Navet du Diable en raison de la forme de sa racine et de sa toxicité, qui a profité d’un Aubépine pour s’élancer vers la lumière. Attention à ne pas prendre ses fruits rouges pour des groseilles !

 

5-cornouiller.JPG

Le Cornouiller Sanguin apprécie particulièrement les terrains calcaires. Il est appelé ainsi en raison de la couleur rouge que prennent ses feuilles à l’Automne. Ses baies, contrairement à celles du Cornouiller Mâle, ne sont pas comestibles et on en tirait autrefois une huile utilisée pour l’éclairage. Son bois très dur sert à faire d’excellents manches d’outils.

 

6-fusain.JPG

Le Fusain cohabite souvent avec le précédent. Ses fruits, également toxiques, sont parfois appelés « bonnets d’évêque », et ce sont ses jeunes pousses carbonisées qu’utilisent les artistes.

 

7-nerprun.JPG

Le Nerprun Purgatif est une espèce à part, qui affectionne aussi les sols calcaires. Le fruit contient une sorte de coquille cassante renfermant les graines. Son nom viendrait du fait qu’on utilisait les propriétés laxatives de son feuillage pour les chevaux constipés…

 

7a-Viorne-Lantane-2013-07-25--3-.JPG

La Viorne Lantane est également une composante incontournable de nos haies calcaires. A l’origine de nombreuses variétés ornementales, elle produit des ombelles de baies rouges virant au noir.

 

8-alisier.JPG

Pour terminer cette balade qui permet de découvrir près d’une trentaine d’espèces ligneuses sur moins de 500 mètres de chemin, voici les fruits de l’Alisier hybride, une espèce particulière à la région de Veaugues, et que j’ai déjà présentée. De la famille du Pommier, ses fruits sont comestibles, mais sans grand intérêt.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 09:51

1-visions-de-l-avenir.jpg

C’est dans un numéro de Paris-Match de l’Eté 1969 et consacré aux premier pas de l’Homme sur la Lune que j’ai trouvé cette « vision de l’avenir ». Elle représente un mariage (homme et femme, inutile de le préciser…) dans l’espace, et est typique de cette époque où on se plaisait à imaginer l’avenir.

 

2-Tintin.jpg

La scène n’est pas sans évoquer les excursions de Tintin parti récupérer le Capitaine Haddock  qui, après quelques whiskys, s’était aventuré hors de leur fusée en route vers la Lune. Nous étions alors en 1954.

 

3 mariage espace

Voyons la scène de plus près…

 

4-texte.jpg

… ainsi que le texte la commentant.

 

5-Lapalisse-2014-10-11--3-.JPG

Certes, quelques milliardaires ont bien réservé leur place dans un voyage en apesanteur, au prix de quelques centaines de milliers de dollars, mais force est de constater que ce genre de mise en scène ne fait plus rêver personne.

 

Bien au contraire, la mode est au retour vers le passé; à la nostalgie d'époques que beaucoup n'ont même pas connue. « Grands-messes » célébrant la joie de vivre des Trente Glorieuses, avec voitures, caravanes et attirail de camping d’époque. Fêtes médiévales par centaines qui nous feraient presque croire qu’on vivait mieux au Moyen-Age qu’aujourd’hui... A croire qu’autrefois, c’était mieux !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 07:41

baguenaudier-2014-11-10--2-.JPG

Depuis près de trois décennies que je sillonne bois et chemins de Veaugues et des environs, je m’enorgueillissais de connaître sur le bout des doigts la totalité des espèces ligneuses (à écorce) du secteur. Une rencontre faite hier m’a prouvé que j’avais tort… Malgré la pluie fine qui commençait à tomber, ce buisson insignifiant attira mon attention. Ses feuilles rappelaient celles de l’Acacia ou du Cytise, mais point d’épines.

 

baguenaudier-2014-11-10--8-.JPG

Une brève auscultation, et je comprends vite que je suis en présence d’une espèce nouvelle ; enfin, pour moi. De plus, ce buisson porte d’étranges gousses. J’en prélève une poignée, ainsi que quelques feuilles et, de retour à la maison, me plonge dans le livre qui me sert de référence en la matière. Aucun doute, il s’agit du Baguenaudier !

 

baguenaudier-2014-11-10--10-.JPG

Ce matin, alors qu’un rayon de soleil réchauffe l’atmosphère, je retourne sur place prendre des photos. En fait, ce n’est pas un baguenaudier, mais une petite colonie qui s’égrène le long du chemin. Cet arbrisseau de la famille des Légumineuses (Acacia et Cytise, notamment) est en principe attaché aux régions du Sud-Est de la France, et aime les situations chaudes et ensoleillées de Provence. Faut-il y voir un effet de ce réchauffement climatique dont on nous rebat quotidiennement les oreilles sans en accepter les causes réelles ?

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 08:29

Après Morlaix et Nevers, c’était la France entière qui avait été choisie comme théâtre de manifestation par les agriculteurs en colère. Certes j’adhère à certaines des raisons de leur courroux, et ce même s’ils sont membres de cet incontournable syndicat à l’idéologie d’un autre temps et aux méthodes hélas souvent très contestables. Etre étouffé par la paperasserie ou voir les rayons des magasins garnis de produits en provenances de pays à main d’œuvre à bas coût dont les agriculteurs ne sont pas obligés de respecter les mêmes normes sanitaires et environnementales a certes de quoi exaspérer.

 

Sur ce diaporama de la manifestation de Bourges, j’ai reconnu quelques « bobines » familières ; des personnes certes tout-à-fait respectables que je connais depuis longtemps, loin d’être des voyous. Par contre, elles ne passent pas pour vivre dans la précarité, étant loin des cas désespérés qu’on nous sert régulièrement à la TV, et  n’aimeraient probablement pas que quiconque se permette de salir leur cour comme elles l’ont fait avec le centre-ville de Bourges ! Au moins n’y a-t-il pas eu de destructions, preuve du bon sens inné du Berrichon.

 

Ces gens, qui se considèrent à tort comme les mal-aimés de notre société, oublient que, contrairement aux industriels  et artisans, ils ne sont pas obligés de vendre leur production au prix du marché car ils touchent des primes (certes en  baisse constante) et subventions de la PAC, alors que les autres ferment boutique dans le silence, sans manifester…

 

Et quand on dit que les salariés de la Chambre d’Agriculture ont manifesté aux côté des agriculteurs, ce dut être dans la bonne humeur, car les présidents de ladite chambre sont tous des responsables de la FNSEA, qui noyaute ainsi tous les rouages de cette profession !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 08:55

1-Figuier-Cosne.JPG

Régulièrement, il y a des années de la femme, de l’éducation, de l’enfant ou de la culture… Il y a aussi les « journées » comme celle sans tabac ou celle de la courtoise… Pour moi, à moins d’un évènement majeur d’ici le 31 Décembre, 2014 restera l’Année de la Figue ! J’en ai 4 espèces, et jamais n’en aurai mangé autant ! Ici, le plus ancien, dont la souche d’origine provient du jardin de ma grand-mère, à Cosne, et qui a fait de nombreux clones dans le secteur…

 

2-Figue-Cosne.JPG

Il donne en principe deux récoltes par an. La première, fin Juillet, produit de grosses figues qui parviennent rarement à maturité ; ce fut pourtant le cas cette année. La seconde récolte nécessite un mois d’Octobre doux et ensoleillé, ce qui fut le cas cette année. Les fruits sont plus petits et plus colorés.

 

3-Figuier-St-Privat.JPG

Celui-ci provient d’un jeune plant arraché au bord d’un chemin dans le Lodévois (Hérault) ; c’est un sauvageon qui a prospéré au-delà de toute espérance !

 

4-Figue-St-Privat.JPG

Il a environ 5 ans, et commence juste à donner vraiment. Ses fruits sont petits, allongés, et seule leur consistance au toucher permet de savoir s’ils sont mûrs. La chair est rouge-brun très sombre, et gorgée de sucre…

 

5-figuier-Guy.JPG

Troisième arrivé de la fratrie, celui-ci m’avait été donné par Guy Millérioux, huilier à Pesselières et passionné d’arbres fruitiers, comme produisant des fruits blancs.

 

6-figue-Guy.JPGC’est raté pour la couleur (rouge sombre dehors et dedans), mais heureusement pas pour le goût !

 

7-figuier-Mitri.JPGEt voici le dernier, donné par une dame de Veaugues, fidèle lectrice du blog. Tout jeune, il a donné 3 figues cette année, qui ressemblent un peu à celles de Guy. Alors, après l’olive, et en attendant les kakis, qui dira encore qu’il fait toujours mauvais dans le Berry ? D'ailleur, pour preuve, aujourd'hui jour de la Toussaint, le soleil resplendit au firmament d'un ciel tout bleu et il fait 20°!

 

Pour accommoder le surplus de tous ces cadeaux d’un Automne ensoleillé, voici deux recettes.

 

Confiture figue/poire :

- prendre des poires dures qu’on trouve au bord des chemins et dont personne ne veut, les peler et les couper en fines lamelles, qu’on mélangera à parts plus ou moins égales avec les figues qui auront été débarrassées de leurs parties blanches ou dures. Ajouter 600g de sucre par kilo de fruit, et cuire environ une heure, jusqu’à consistance souhaitée. Une confiture bien cuite ne coule pas, et ne moisit jamais ; inutile donc de la conserver au frigo, même une fois le pot ouvert.

 

7a-caisse-fruits.JPG

Compote multi-fruits :

- mélanger (les proportions variant selon la disponibilité des fruits) pommes, poires, coings et figues, pelés et coupés en lamelles. Ne pas ajouter de sucre, mais on peut mettre quelques clous de girofle ou un peu de cannelle. Faire cuire jusqu’à ce que les fruits soient bien « fondus ». Surtout ne pas passer à la moulinette ! Ces compotes se congèlent parfaitement.

 

Les amateurs de figues peuvent me contacter. Je leur préparerai des marcottes qui leur permettront d’installer dans leur jardin un figuier d’ici un an ; exposition Sud, Sud-Est ou Sud-Ouest abritée indispensable.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 08:57

Hier, les neuf prévenus accusés de dégradations dans l’affaire de la « ferme des Mille Vaches » ont écopé de peines de prison avec sursis et d'amendes. Cette action  (plusieurs interventions sur le terrain de Septembre 2013 à Septembre 2014) avait été revendiquée par la Confédération Paysanne, un syndicat agricole minoritaire qui souhaite promouvoir une agriculture moins intensive et plus respectueuse des travailleurs, des consommateurs, des animaux et de l’environnement.

  hôtel impôts Morlaix

A quand des peines au moins équivalentes pour ceux, soutenus par la toute-puissante FNSEA, qui ont incendié (l’incendie volontaire de bâtiments est en France un crime passible de la Cour d’Assises…) le 19 Septembre l’Hôtel des Impôts de Morlaix, et ceux qui ont saccagé le centre-ville de Nevers le 15 Octobre? Manuel Valls a promis des poursuites contre les premiers, et la Ville de Nevers à porté plainte contre les seconds. Attendons…

 

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 08:27

communion-Veaugues-1955-1.jpg

Sur le même site que les précédents, j’ai déniché ce « court-métrage », toujours réalisé par Bernard Vattan, immortalisant une communion à Veaugues vers 1955.

 

communion-Veaugues-1955-2.jpg

S’il y a de fortes chances pour que la plupart des adultes ne soient plus des nôtres aujourd’hui, il n’en est pas de même des enfants, qui devraient avoir entre 70 et 80 ans. Peut-être quelques Valgyciennes et Valgyciens se reconnaîtront dans cette séquence « rétro » à laquelle il manque hélas le son. Si la voiture doit être une Vedette, je n’ai pas pu identifier la maison… Les images sont des copies d’écran du film.

 

balade-Loire-2013-10-14--29-.JPG

Pour les lectrices et lecteurs du blog qui ne connaissent pas le Sancerrois, et qui se demandent à quoi ressemble mon petit coin de France, je leur conseille de regarder les 16 minutes (de 1.33.30 à 1.46.00) que « des Racines et des Ailes » lui a consacrées mercredi dernier. Même si la plupart des chèvres, contrairement à celles de Laurent Perot, ne voient pas l’herbe de leur vie, et que je n’ai jamais rencontré Sylvain, le pêcheur de silures, l’ambiance et les paysages sont bien restitués. Et puis rien ne vous empêche de vous repasser l’ensemble de l’excellente émission consacrée au Berry…

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:54

1-olivier-Veaugues--1-.JPG

Il y a environ 5 ans, j’avais rapporté d’une pépinière du Languedoc un jeune olivier, juste pour voir s’il s’acclimaterait à Veaugues, qui est très au Nord de son habitat normal. Un matin d’Hiver à -10° eut presque raison de lui mais de nouvelles branches apparurent au Printemps suivant, et il survit tan bien que mal.

 

2-olive-Veaugues-2014-10-15--rd-.jpg

Quelle ne fut pas ma surprise cette semaine en découvrant cette olive de taille tout-à-fait respectable, parfaitement saine ! Evidemment pas de quoi faire un plat, mais au moins assez pour tordre le cou aux propos désobligeants sur le climat berrichon !

 

3-Olivier-Montner-2013-05-16--2-.JPG

D’ici à ce que mon protégé atteigne la taille de celui-ci (qu’un lecteur du blog reconnaîtra…), de l’eau aura coulé sous le pont de la Planche-Godard

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche