Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 08:46

1-affut-chasse-Porteaux.JPG

Capable aussi bien de rater un éléphant à dix mètres dans un couloir, que d’occire d’une balle perdue un copain qui « pose le pantalon » à 500 mètres,  je préfère laisser les plaisirs de la chasse aux autres. C’est-à-dire à ceux qui sont capables de réfléchir avant de tirer, mais aussi de rester debout des heures dans le froid sur un de ces miradors à guetter le gibier que leurs camarades auront fait sortir du bois.

 

2-affut-chasse-Beaujeu.JPG

Ces postes de guet  ont fleuri en l’espace de deux ans, apparemment pour satisfaire une nouvelle législation, à moins qu’il ne s’agisse d’un effet de mode. Après tout, nos amis chasseurs ne sont-ils pas maintenant obligés de porter, par-dessus leur tenue de camouflage, un gilet réfléchissant, histoire de ne pas finir en daube ?

 

3-affut-chasse-Beaujeu.JPG

Celui-ci, découvert hier, a bénéficié de toutes les attentions de son concepteur. Parfaitement intégré dans l’environnement, il protège son locataire contre les morsures du froid. Nul doute qu’à l’intérieur (je n’ai pas osé pousser la porte…), on y trouve un siège confortable, et de quoi poser l’inséparable compagnon du chasseur, à savoir le thermos de café.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 14:07

Alors que notre société, atteinte de « commémorationite aiguë », ne rate pas une occasion de célébrer un anniversaire susceptible de nous rappeler nos devoirs de mémoire, il en est un qui a été passé sous silence, alors qu’il concerne un épisode majeur de l’Histoire de France. Cela fait en effet aujourd’hui 222 ans que Louis XVI a été guillotiné, le lendemain de sa condamnation à mort pour haute trahison.

 

pieces-30-sols-1791--2-.JPG

Seule effigie de Louis XVI que je possède, cette pièce de 30 Sols a été frappée en 1791, et qualifie le dernier des Capétiens de « Rois des François ».

 

pieces-30-sols-1791--1-.JPG

Nous ne sommes plus sous le règne de la Monarchie de droit divin, mais sous celui de la Loi… Sous l’Ancien Régime, la monnaie se composait de la Livre, qui comptait 20 Sols, chacun divisé en 12 Deniers. Le demi-Denier s’appelait l’Obole, et la demi-Obole la Pitte. Quant à nos 30 Sols, ils valent une livre et demi. Ce sont les unités employées dans les terriers, qui constituaient en quelque sorte les registres d’imposition foncière de l’époque.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 11:47

olive-2015-01-13b.jpg

Il y a quelque temps, j'avais fait part de la découverte d'une olive dans mon jardin. Déjà, à l'époque, le fait que cette olive ait pu se former et atteindre une taille honorable sous nos latitudes m'étonnait. Eh bien, mieux encore, elle a mûri, et la voici prise il y a 5 minutes;

 

Je rappelle tout de même qie les olives, aussi grosses soient-elles, doivent subir une savante macération avant d'être consommées, et que celui qui imaginerait s'en régaler directement sur l'arbre serait cruellement déçu!

 


 


Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 11:24

armoiries des Lagrange d'ArquianLa famille de la Grange d’Arquian entre dans l’histoire du Berry en  1440 lorsque Jean de la Grange achète pour 800 écus d‘or (5500 livres) la Seigneurie de Montigny-Vesvre à Jean Bréchart, dernier de la lignée des Seigneurs de la Motte de Vesvre. Peu à peu, les Lagrange agrandiront leurs possessions, en rachetant les petites seigneuries voisines. Ces personnages se hisseront au rang national en effectuant de brillantes carrières militaires au service des rois de France.

 

 

Monntigny-vieux-chateau-gravure--retouche-.JPG

C’est vraisemblablement soit son fils Geoffroy (1435-1509), soit son petit-fils François (1479-1546), qui fit rebâtir le château de Montigny, dont il reste aujourd’hui un bâtiment présentant des éléments d’architecture de cette époque. Voici la description qu’en fait Buhot de Kersers vers 1880 :

 

 « Un corps de logis flanqué d’une tourelle carrée, qui a conservé quelques fenêtres aux plus fines moulures. Les baguettes formées de deux doucines soutenant un étroit bandeau se croisent aux angles, et ont des bases piriformes pénétrant une base générale ; sous les fenêtres est un appui saillant.  Une de ces fenêtres carrées a même conservé ses quatre volets de chêne à panneaux plissés.

 

Le bâtiment était complété par une tourelle à son angle Nord-Ouest, et par une tour d’escalier au milieu. la cour était au Nord fermée par des courtines avec appentis qui existent encore et des tours d’angle détruites. L’entrée était au milieu de cette face Nord. On y voit encore l’ancien portail du XVIIème siècle, voûté de plein-cintre à claveaux extradossés en escalier. Au-dessus règne une ligne de corbeaux avec volutes au bas. Tous les fossés sont comblés. Les ruines du colombier rond se voient au Sud. »

 

Priant-de-Francois-de-la-Grange--1554-1617-.JPG

Le plus célèbre de ces personnages est François II de la Grange d’Arquian (né en 1554), Seigneur de Montigny, Vesvre, les Aix, Boiteaux, Maupas, Rians, Séry, le Haut et le Bas-Fouillet, la Grange-Fouillet, Chantereine, Humbligny, etc… Sans compter les petits Seigneurs qui devaient lui rendre foi et hommage comme ceux de Veaugues.

 

En 1573, il était au côté de Claude de la Châtre, alors à la tête des troupes royales qui assiégeaient Sancerre.

 

Vers 1600, il racheta à son frère Antoine le château de la Grange de Saint-Bouize, dont ce dernier avait entamé la reconstruction en 1595. Criblé de dettes, et privé de la rente annuelle que lui versait le Grand Sully jusqu'à la mort d'Henri IV (1610), il revendit cette belle propriété en 1615 à Louis de Buffévent

 

Accumulant les réussites militaires, il fut gouverneur militaire de Paris, distingué par Henri IV, puis élevé au grade de Maréchal de France par Louis XIII. A sa mort en 1617, une chapelle funéraire lui fut bâtie en la cathédrale de Bourges, où nous pouvons aujourd’hui admirer son « priant » de marbre.

 

vitrail-famille-de-la-Grange--1-.JPG

Les vitraux de cette même chapelle le représentent (à gauche), en compagnie de son épouse Gabrielle Crevant ( ? -1643). Deux générations plus tard, cette branche de la famille s’éteignit et, les possessions des la Grange échurent à la famille de Beauvillier.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 11:35

les-voeux-de-Frimousse.jpg

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 10:39

0-Elne-2014-09-22--1-.JPG

Pour terminer cette année 2014, je vous propose de revenir sur une visite effectuée le 22 Septembre dernier, et qui m’avait particulièrement plu : la cathédrale et le cloître d’Elne (Pyrénées-Orientales).

 

1-Elne-2014-09-22--2-.JPG

La petite ville d’Elne, dans le Roussillon, s’est d’abord appelée Illiberis sous l’Antiquité, puis Castrum Helenae au 4ème siècle en l’honneur de Sainte Hélène. Les Wisigoths s’y installent ensuite, et y fondent un évêché vers 570, qui perdurera jusqu’en 1602 ; puis ce sera le tour des Arabes de l’occuper une cinquantaine d’années au milieu du 8ème siècle. Ici, une des portes des fortifications datant de 1150…

 

2-Elne-2014-09-22--12-.JPG

Elne fera partie de la « Confédération Catalo-Aragonaise » de 1172 à 1659, date à laquelle le Roussillon sera intégré dans le Royaume de France par le Traité des Pyrénées. Une histoire mouvementée, donc. Ici, les fondations du chevet gothique dont la construction, entreprise en 1317, ne fut pas poursuivie…

 

3-a-Elne-2014-09-22--27-.JPG

La Cathédrale Sainte-Eulalie et Sainte-Julie d’Elne fut consacrée en 1069, et conserve sa façade romane. On voit ici une maquette de l’ensemble cathédral. Le clocher Sud (à droite) est roman ; l’autre sera édifié au 19ème siècle.

 

3-Elne-2014-09-22--15-.JPG

D’emblée, avec un tel accueil, la visite se présente bien !

 

4-Elne-2014-09-22--43-.JPG

Le cloître roman, intact, est bâti en marbre veiné blanc et bleu de Céret…

 

5-Elne-2014-09-22--97-.JPG

Une vue sur le jardin du cloître et le clocher Nord…

 

7-Elne-2014-09-22--41-.JPG

Toutes les arcades du cloître sont agrémentées de chapiteaux romans sculptés…

 

8-Elne-2014-09-22--17-.JPG

Ici, des sarcophages sculptés…

 

9-Elne-2014-09-22--30-.JPG

Les arêtes des voûtes du cloître sont portées par des culs-de-lampes sculptés représentant diverses étapes de la vie du Christ…

 

11-Elne-2014-09-22--35-.JPG

La pierre tombale de l’évêque Guillem Jordà, décédé en 1186, est enchâssée dans le mur Sud du cloître.

 

12-Elne-2014-09-22--45-.JPG

Dans l’angle Sud-Ouest du cloître, une porte ouvragée donne accès à la cathédrale. Juste à sa droite, la pierre tombale de l’évêque Guillem d’Ortaffa…

 

13-Elne-2014-09-22--67-.JPG

On voit ici un des vantaux de la lourde porte de bois ornée de magnifiques pentures du 14ème siècle, et les marbres de la porte gothique, alternativement rouges (Villefranche) et blancs (Céret) brillent de toute leur magnificence…

 

14-Elne-2014-09-22--61-.JPG

Le manque de lumière ne me permettra pas de prendre de bonnes photos de l’intérieur de la Cathédrale. Ici, la nef romane…

 

15-Elne-2014-09-22--62-.JPG

L’autel baroque n’est pas de ceux que je préfère, mais nous sommes dans une région où ce style prévaut, comme en Espagne et en Italie…

 

16-Elne-2014-09-22--65-.JPG

Le collatéral Nord…

 

17-Elne-2014-09-22--83-.JPG

Une des ailes du cloître abrite un intéressant musée historique où on trouve de nombreuses poteries et monnaies médiévales, des éléments d’architecture, des reconstitutions d’habitat…

 

18-Elne-2014-09-22--98-.JPG

Pour finir, une vue d’ensemble prise depuis une tour située à l’angle Nord-Est du cloître. A l'arrière-plan à droite, le Pic du Canigou. Et puis j’en profite pour souhaiter une bonne année à tou(te)s, lecteurs du blog ou non !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
23 décembre 2014 2 23 /12 /décembre /2014 13:50

Personne, à moins d’être sourd et aveugle, ne peut l’ignorer : c’est la période des « fêtes » ! Celle qui, comme tous les ans, voit le triomphe du conformisme bêlant. Campagne radiophonique pour les foies gras du Sud-Ouest, ruée dans les magasins, pères Noël accrochés aux descentes de gouttières, décorations archi-amorties installées dans les villages, « marchés de Noël » proposant les mêmes denrées qu’en grandes surfaces, et qui s’installent jusque dans les communes les plus reculées, et j’en passe...

 

Notre quotidien départemental, le Berry Républicain, a eu deux bonnes idées en cette période où l’originalité n’est traditionnellement pas de mise. L’édition d’hier nous fait connaître un établissement où chacun sera sûr de vivre des sensations sans communes mesures avec celles proposées par l’incontournable réveillon dansant du Comité des Fêtes de son village…

 

BM--2-.JPG

... Mais si vous préférez rester à la maison, sans regarder « le Père Noël est une Ordure » ou « Peau d’Ane », ce même journal a édité un magazine, très abordable, qui vous fera connaître quelques aspects méconnus de notre région.

 

BM--1-.JPG

Ecrit un peu petit, mais agréablement présenté et bien documenté. Sur ce, bonnes «fêtes » à tou(te)s !

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
15 décembre 2014 1 15 /12 /décembre /2014 12:50

Cotoneaster-Frigidus--5-.JPG

Décidément, la flore des coteaux calcaires de Veaugues n’en finit pas de surprendre ! Après la récente découverte du Baguenaudier, alors que je croyais déjà tout savoir sur le sujet, je découvre ce matin un petit nouveau venu du froid. Ce sont ses baies rouges qui attirent mon attention, et je coupe une branche que je rapporte à la maison pour identification. D’emblée, sa physionomie me dirige vers les Cotonéaster, mais ses caractères ne correspondent pas à la seule espèce indigène, que l’on ne trouve d’ailleurs à l’état spontané que dans l’Est de la France.

 

Une recherche un peu plus poussée me permettra de l’identifier avec certitude : le Cotoneaster Frigidus, venu tout droit de l’Himalaya ! Planté comme arbre d’ornement, probablement un oiseau aura disséminé quelques graines à l’origine des deux pieds que j’ai repérés ce matin.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 09:24

1-Pigeonnier-v.-1970.JPG

Le site castral de Vesvre, dont je parle régulièrement sur le blog, fait l’objet de tranches successives de restauration, menées à l’initiative de la municipalité de Neuvy, très soucieuse de la valorisation de ce patrimoine exceptionnel. Ici, le Colombier vers 1960.

 

2-vue-virtuelle-site-Vesvre-XVIeme-siecle.jpg

Cette reconstitution 3D permet de situer le Colombier (à l’extrême-droite) par rapport à l’ensemble, figuré ici lors de son apogée au 16ème siècle.

 

3-Colombier-XVIeme-2004.jpg

Le voici en 2004. Sa toiture avait considérablement souffert des intempéries et, après la Tour et la Grange, il était le suivant sur la liste des malades à soigner.

 

4-pigeonnier-Vesvre-2014-04-18--7-.JPG

Les travaux commencèrent en avril de cette année avec le démontage complet de ce qui restait de la charpente, puis la réfection des maçonneries.

 

5-chantier-Colombier-Vesvre-2014-04-06--11-.JPG

Voici une vue de l’enrayure de l’ancienne charpente avant qu’elle ne soit démontée. Pendant ce temps, la nouvelle charpente prenait forme en atelier…

 

6-charpente-pigeonnier-photos-Claude--5-.JPG

La charpente à présent assemblée, dans la cour de la ferme de Vesvre, prête à être mise en place !

 

7-charpente-pigeonnier-Vesvre-2014-09-30--9-.JPG

Puis la voici en place, vue par en-dessous.

 

8-charpente-pigeonnier-Vesvre-2014-09-30--15-.JPG

Avec l’accord des Bâtiments de France et des archéologues, une lucarne a été ajoutée, entièrement réalisée en bois.

 

9-Colombier-Vesvre-2014-12-09--5-.JPG

Fin Novembre, le travail est terminé. Le Colombier date probablement du début du 16ème siècle, même si d’autres bâtiments d’exploitations aujourd’hui disparus l’ont peut-être précédé. Au premier plan, on distingue une des 3 canonnières découvertes lors du piquage des anciens enduits.

 

10-pigeonnier-Vesvre-2014-04-18--1-.JPG

Voici une autre de ces canonnières vue de plus près lors des travaux. Elles étaient destinées au positionnement d’armes à poudre portatives de type couleuvrine.

 

11-colombier-Vesvre-2014-12-08--29-.JPG

Une vue de l’intérieur du Colombier. Le nombre de boulins, alvéoles abritant chacune un couple de pigeons, était proportionnel à l’étendue des terres du seigneur propriétaire. Ce rapport variait en fonction de la coutume locale, ici celle de Lorris-Montargis, mais nous ne le connaissons pas encore exactement. On voit bien, au milieu de la photo, l’intérieur de la bouche à feu.

 

12-Colombier-Vesvre-2014-12-09--2-.JPG

Pour finir, voici les armoiries de la famille de Fontenay, propriétaire du site de 1291 (par mariage) jusque vers 1560, à l’origine de la construction de la ferme et du Colombier. « Porte d’Argent et Palé d’Azur de 6 pièces, au Chevron de Gueules crochant sur le tout ». Ce blason est sculpté sur le linteau de la porte du Colombier.

 

Pour plus d'informations pratiques...

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article
8 décembre 2014 1 08 /12 /décembre /2014 09:34

cabine-Vinon-2010-1.jpg

Lors de la réfection de la place de Veaugues en 2009, on ne s’était pas posé la question de la réinstallation de l’unique cabine téléphonique de la commune, et elle disparut du paysage urbain valgycien. La commune voisine de Vinon a fait l’économie de tels travaux titanesques (il n’y a en effet pas de place du village), mais a fait réaliser des travaux d’assainissement en 2014. Voici donc la cabine téléphonique avant ces travaux…

 

cabine-Vinon-2014.JPG

Puis maintenant. Le conseil municipal de Vinon a probablement eu une petite pensée pour les dinosaures démunis de téléphone portable, et qui seraient en difficulté dans l’unique rue du village. C’est pourquoi ils ont fait aménager cette cabine « low-cost » qui, faute de proposer un abri aux sdf de la commune, permettra au moins de téléphoner tout en profitant des intempéries et de la circulation. Comme avec un portable, mais avec le fil en plus.

 

 

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche