Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2011 3 27 /07 /juillet /2011 15:06

1-Ferme-1970.jpg

L’entrée du site de Vesvre en 1973, alors que le bâtiment de la chèvrerie était encore intact.

 

2-entree-2006.JPG

 

 

 

 

En 2006, alors que la toiture de la Tour a été refaite à neuf quelques années plus tôt, les maçons travaillent sur les façades, dont les parements avaient été partiellement arrachés par les intempéries et le lierre…

 

 

 

 

 

3-vue-globale-1500.jpg

La ferme de Vesvre, construite vers 1500 par la famille de Fontenay, comprenait divers bâtiments d’exploitation, un pigeonnier, et deux tourelles d’entrée. (Vue virtuelle de Denis Fargeot).

 

4-Pigeonnier-v.-1970.JPG

 

 

Le pigeonnier vers 1965. Il possédait encore sa toiture, et une mare occupait une partie de la cour. Privilège seigneurial, le droit de colombier était un apanage des seigneurs. Il devait abriter autant de couples de pigeons que le domaine comportait d'arpents (1 arpent = 4500 m²). Celui-ci possède 880 trous.


 

 

 

 

5-grange-2006.JPG

 

 

 

 

En 2006, cette grange située au bord de la route possédait encore une partie de sa toiture, qui sera soufflée par un coup de vent en Février 2008.


 

 

 

 

 

6-porterie-ferme.JPG

Ce qui reste de l’ancienne entrée de la cour de ferme. Si la tourelle date du XVIème siècle, le petit bâtiment qui lui est accolé a été profondément remanié.

 

7-ferme-2008.JPG

 

 

 

La ferme en 2008. La toiture du pigeonnier a été démontée par précaution.

 

 

 

 

 

 

8-poutres-Vesvre-2011-07-26--1-.JPG

 

 

 

 

Un programme de reconstruction de la grange a été décidé par la commune, propriétaire du site, afin d’y installer une salle « multiculturelle » qui aura vocation à recevoir des conférences, expositions, stages, séminaires, etc…

 

 

 

 

 

9-poutres-Vesvre-2011-07-26--2-.JPG

L’entreprise chargée des travaux, qui viennent de débuter, n’a pas fait dans la dentelle : des poutres de près de 10 mètres de long, et d’une section de 45 centimètres, vieilles de 500 ans et toujours saines, ont été purement et simplement tronçonnées en bouts d’un mètre cinquante. La raison financière a primé sur toute considération historique ou sentimentale, alors que ces poutres auraient pu soit être entreposées en vue de travaux ultérieurs, soit être revendues. Regrettable, quand on sait que, sur un tel site classé, il est interdit à toute personne non dûment mandatée de donner le moindre coup de pioche !

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article

commentaires

malobosco 04/08/2011 16:31



Comme tu le dis : rendement et fric, notre société actuelle est complètement conditionnée par ces deux mots.


Et moi qui ai cru à une époque que toutes les entreprises de restauration de bâtiments anciens avaient l'amour de leur métier !



sirius 05/08/2011 08:21



Elles ont souvent surtout l'amour du chèque qui leur sera remis en fin de chantier...



anatole 01/08/2011 21:21



Alors là, c'est vraiment du gâchit.


Merci pour tes photos explicatives et tes coups de gueules souvent pertinents.


Cordialement.



sirius 02/08/2011 08:24



Un blog, c'est fait pour dire ce qi'on pense, même dans un pays où il n'est pas de bon ton de donner son opinion...



Olivier Trotignon 31/07/2011 18:21



Ces tronçons gardent tout leur intérêt pour d'éventuelles recherches en dendrochronologie. Essayez d'en prélever quelques uns pour les conserver dans un endroit sec, c'est une partie de
l'histoire du climat de votre région qui dort là.


Ceci dit, il y a des coups de pied occultes qui se perdent!



sirius 02/08/2011 08:23



L'archéologie de l'INRAP, arrivée après le massacre, m'a dit que pour une dendrochronologie, le matériel devait être prélevé en place. De toutes façons, les employés de l'entreprise chargée des
travaux les ont emportés, probablement pour les refendre et les mettre dans leur cheminée...



Ourson 30/07/2011 19:47



Si le site est classé, il doit en valoir de même pour les restaurations des parties encore en élévation, je pense.... Sais tu si la DRAC (ou le SRA) a été prévenu de ces travaux?



sirius 31/07/2011 08:09



Non seulement la DRAC a été prévenue, mais je me suis entretenu avec ses représentantes, qui déplorent ce qui vient de se passer. La restauration de ce bâtiment est effectuée en coordination avec
les archéologues, mais ils ne sont pas toujours sur le dos des entreprises, et i: y a des "couacs"...



les cafards 27/07/2011 20:40



visite touristique des cafards



sirius 28/07/2011 08:22



Des cafards, on en a plein la tête (ou plein le fion, c'est selon...), après avoir vu un tel sacrilège! En tous cas, ça m'a permis de découvrir votre site, que je revisiterai...



La Ségaline 27/07/2011 17:10



Mazette en voilà de la belle ouvrage! Bon tu pourras toujours récupérer du bois de chauffage... Bien triste tout ça  quand même...



sirius 28/07/2011 08:16



Ce bois qui a séché 500 ans est tellement dur qu'il en est infendable! Un vrai sacrilège...



Ecureuille 27/07/2011 17:02



N'en déplaise, les entreprises du coin que j'ai eu à croiser ne font effectivement pas dans la dentelle. Ignorance des uns, absence de formation des autres, indifférence totale généralisée, ...
un grand gâchis. Vive le progrès... Heureusement certains coins échappent au massacre grâce à quelques artisans chevronnés, passionnés, perfectionnistes et bosseurs.



sirius 28/07/2011 08:15



Pour moi, le problème vient surtout du fait qu'ils ne sont motivés que par le profit immédiat!



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche