Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2014 3 22 /10 /octobre /2014 13:54

1-olivier-Veaugues--1-.JPG

Il y a environ 5 ans, j’avais rapporté d’une pépinière du Languedoc un jeune olivier, juste pour voir s’il s’acclimaterait à Veaugues, qui est très au Nord de son habitat normal. Un matin d’Hiver à -10° eut presque raison de lui mais de nouvelles branches apparurent au Printemps suivant, et il survit tan bien que mal.

 

2-olive-Veaugues-2014-10-15--rd-.jpg

Quelle ne fut pas ma surprise cette semaine en découvrant cette olive de taille tout-à-fait respectable, parfaitement saine ! Evidemment pas de quoi faire un plat, mais au moins assez pour tordre le cou aux propos désobligeants sur le climat berrichon !

 

3-Olivier-Montner-2013-05-16--2-.JPG

D’ici à ce que mon protégé atteigne la taille de celui-ci (qu’un lecteur du blog reconnaîtra…), de l’eau aura coulé sous le pont de la Planche-Godard

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Pascal du 38 25/10/2014 09:16


La nature nous réserve parfois quelques bonnes surprises. Bon week-end

sirius 26/10/2014 08:37



Oui, il vaut mieux découvrir un fruit inattendu que subir les caprices de Dame Nature tels les inondation ou tempêtes!



anatolem 23/10/2014 16:55


J'avais emmené mon appareil photo ce matin pour faire un cliché de l'olivier que je croise 6 jours de la semaine mais ce jour le propriètaire des lieux n'était pas là, donc c'est foutu.


Il est beaucoup plus vieux que le tien semblet-il, il est à vendre je pense puisqu'il est dans un gros pot et cette année il a plusieurs dizaines d'olives. Par contre aucune idée du prix, mais je
peux me renseigner si tu veux


A pluche.

sirius 23/10/2014 18:58



Merci de ta proposition, mais j'ai déjà le mien et ça me suffit! De plus, les grosses plantes en pot demandent pour leur hivernage un local froid et éclairé; ça s'appelle une orangerie, et seuls
les châteaux en possèdent (). Quant au prix, si je me rapporte à ce qu'on voir en pépinière, ce n'est pas si cher que ça et, pour moins de 500€, tu as un olivier centenaire en pot.


J'ai une amie, près de Lodève, qui en a ainsi installé un dans son jardin. Quant un les voit avec leu peu de racines qu'ils leur laissent en les arrachant en Espagne, on se dit qu'ils ne
reprendront pas. Eh bien si, ça marche très bien!



La Ségaline 23/10/2014 08:33


Les fantaisies horticoles me font toujours sourire, et je dois dire que je ne suis pas mécontente lorsque la nature nous rappelle qu'il faut respecter les climats et ne faire pousser que ce qui
ne va pas contre elle. Ceci dit je te félicite pour cette adaptation même s'il est vrai que tu n'es pas pret de faire de la tapenade! Personnellement je ne m'amuse jamais à de tels défis, je suis déjà si peu douée pour faire pousser ce qui devrait venir tout seul par chez
moi...


Et pour ce qui est du Berry, j'ai regardé hier "des racins et des ailes" où un reportage était consacré à ta belle région: crois-moi,
c'est très bien sans oliviers!

sirius 23/10/2014 09:53



Il ne faut pas oublier que de nombreux végétaux tels que le maïs et la pomme de terre proviennent de latitudes et d'altitudes très différentes des nôtres, et ont dû faire l'objet de nombreuses
sélections pour s'adapter à notre climat. Je n'ai pas l'ambition de devenir celui qui acclimatera l'olivier au Berry,  mais avais simplement l'envie de transposer ici un arbre symbole d'une
région que j'aime.


 


J'ai regardé l'émission dont tu parles jusque vers 22h. Le Palais Jacques-Coeur a fait l'objet d'un ravalement total qu'il faudrait que je me décide à aller voir. Son commanditaire ne l'a jamais
vu terminé; poursuivi par la jalousie et l'ingratitude de son ex-ami Chales VII (dont il avait apparemment lutiné la maîtresse Agnès Sorel...), il est mort avant. J'en connais les 3 niveaux de
sous-sols comme ma poche, puisque j'y ai effectué avec deux amis une mission de topographie pour les services départementaux d'architecture et du patrimoine. Une plongée dans un autre temps...



Christian lemenuisiart 22/10/2014 19:41


Mais je le connais bien celui là ! c'est bien une olive pour l'apéro


A bientôt

sirius 23/10/2014 07:56



Sachant qu'avec un apéro,  on prend en moyenne 5 ou 6 olives, pour une olive, ce ne sera qu'une demi-gorgée! Oui, ton olivier est superbe et probablement vieux de plusieurs siècles!



pascale 22/10/2014 17:57


C'est un bon début, comme quoi il ne faut dire jamais ! Moi j'avais ramené un mimosa de Perpignan, il n'a pas supporté le 1er hiver; Dommage,  et longue vie à l'olivier

sirius 23/10/2014 07:59



Ce n'est pas gagné! Il peut vivre longtemps, mais au moindre hiver trop rigouoreux, ses branches mourront et il repartira sur des rejets. Enfin, je suis tout de même fier de mon unique olive!



Dani et ses chats 22/10/2014 14:55


 


LOL  C'est un olivier survivor  


C'est une fille unique. Comment va t-elle faire pour avoir des soeurs ?


Je suis très curieuse, donc à l'an prochain Olive du presque nord de la France  


Ma fleuriste vend des oliviers, et je lui avais demandé.


Sa réponse : certains en achètent  (ben oui hein)


Et moi, je lui dis : oui mais moi, je ne vais pas m'y risquer  


L'hiver la terrasse où je peux mettre les plantes est bien enneigée (lorsqu'il neige)


Elle est nord et ouest sur un tout petit morceau de chaque côté,


Elle est est et sud à moitié pour le reste.


L'immeuble est de travers et l'appartement se situe sur toute la façade


(explications d'une femme  )


Terrasse à moitié protégée par le haut (toit avançant, un chouilla   ) et c'est tout.


Donc je n'ai pas envie d'inviter la mort chez moi  


Déjà que mes chats s'en chargent ! Peu de plantes, vu les risques !


Pronostic vital engagé pour certaines....


Et en plein froid je les rentre, vu que ce sont des plantes grasses.


Sauf la fougère, mais là, c'est pour un défi, que je me suis lancé !


Car à Perpignan, du temps des dinosaures, j'avais une belle fougère (cour à l'ombre)


et depuis je rêvais d'en avoir une autre. C'est fait.


Elle survit pour le moment   je la gâte autant que je peux !


Amitiés. Dani à Lyon, nord de la France encore plus que toi....


 

sirius 23/10/2014 08:23



On va dire qu'au Nord de leur aire de répartition naturelle, les oliviers ne font que survivre. Le mien est en pleine terre, un peu protégé du Nord par la maison. Ici, il est rare qu'il fasse
vraiment froid et qu'il y ait de la neige, mais il suffit d'une fois!



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche