Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 09:54

TSF-Thirot--1-.JPG

Lorsqu’il s’est agi pour Pierre Thirot de choisir un métier, il a longuement hésité. A cette époque, la TSF — on ne parlait pas encore de radio — représentait la nouveauté, avec l’arrivée de l’information en direct dans les foyers. Finalement, amoureux de la mécanique de précision, il sera horloger à Sancerre, sa ville natale qu’il n’a pas quittée.

 

TSF-Thirot--1a-.JPG

Hier, de nombreuses animations étaient proposées à Sancerre lors d’une journée un peu spéciale, dont la visite de la fabuleuse collection de postes TSF de Pierre Thirot. Pas moins d’un bon millier de pièces sur deux niveaux !

 

TSF-Thirot--2-.JPG

Ici, le maître des lieux nous met en route le poste sur lequel toute sa famille avait entendu le Maréchal Pétain proclamer la capitulation de la France en 1940.

 

TSF-Thirot--3-.JPG

Acheté neuf à Sancerre en 1931 pour la somme de 1950 Francs de l’époque, il est en parfait état de marche. Etrange impression que d’écouter une émission actuelle avec la sonorité nasillarde de l’époque !

 

TSF-Thirot--5-.JPG

Toutes les époques sont représentées. Ici, un combiné radio/électrophone Grundig des années 1950, très proche de celui qui trônait dans le salon familial lorsque j’étais enfant. A cette époque, par de « FM », mais uniquement les GO, PO, et OC, qui permettaient de capter les émissions du monde entier pour peu qu’on sache bien régler l’appareil…

 

TSF-Thirot--6-.JPG

Avec l’arrivée des transistors au lieu des volumineuses lampes en 1957, les postes radio se miniaturisent, et le plastique de couleur remplace peu à peu le bois verni et la bakélite…

 

TSF Thirot (7)

Pas chauvin pour un sou, Pierre Thirot propose aux visiteurs des appareils modernes : radio-cassettes, radio-réveils et autres gadgets…

 

TSF-Thirot--8-.JPG

Voici les « tripes » d’un poste TSF des années 1930. Une batteries de « lampes », qui servaient d’amplificateurs des signaux reçus, des résistances, des condensateurs et un gros haut-parleur. Le tout pesait plusieurs kilos…

TSF-Thirot--9-.JPG

Les télétransmissions militaires ne sont pas oubliées, avec quelques postes datant de la Seconde Guerre Mondiale. Il y a aussi deux ou trois antiques autoradios que j’ai oublié de photographier. Cet accessoire, de nos jours incontournable, fut mis au point par les Américains à la fin des années 1930.

 

TSF-Thirot--10-.JPG

Et maintenant, voici un échantillonnage de microphones tels que ceux utilisés par les  animateurs radio il y a 50 ou 80 ans ; loin de la miniaturisation actuelle !

 

TSF-Thirot--11-.JPG

Les plaques publicitaires d’époque ont été placées à leur hauteur d’origine. A écouter Pierre Thirot, Philips, c’était le « top », et il ne tarit pas d’éloges sur la marque hollandaise et ses filiales françaises peu à peu intégrées au groupe (Radiola, Ducretet, etc…).

 

TSF-Thirot--12-.JPG

Notre hôte nous montre ici le « transistor » Radiola de 1957 sur lequel il a écouté les « Grosses Têtes », émission présentée par Philippe Bouvard depuis sa création en 1977. Prochaine présentation de cette superbe collection, avec les commentaires de son propriétaire, pour les Journées du Patrimoine les 20 et 21 Septembre prochains.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

makmed 06/11/2016 16:14

Bjr Mr Thierot et félicitations pr ce beau travail.
Merci d'avoir pri le soins de préserver Ts ces beaux et anciens articles de radios pr ns les visiteurs que,j'apprécie bcp.
Marocain du Maroc
Saluts

sirius 07/11/2016 11:58

Merci de votre visite; ça me fait très plaisir de savoir que je suis suivi jusqu'au Maroc! Et puis, quelle chance vous avez d'habiter dans un pays où il fait toujours beau; ici ce matin, la pluie vient de remplacer le brouillard, et il ne fait que 2°...

Thaddée 15/06/2014 10:20


J'admire et je respecte les gens qui prennent soin des vieilles choses, sans eux nous sombrerions dans l'oubli du passé.

sirius 15/06/2014 11:58



Il faut au moins essayer de regarder vers l'avenir, sans oublier notre passé.



Thaddée 14/06/2014 15:04


J'ai quelquefois l'occasion, dans mon travail, de voir et d'admirer de très anciens postes de radio chez les gens. Néanmoins, pas aussi anciens que ceux-là ! Remarquable collection et oui je veux
bien te croire, c'est fou qu'ils marchent encore et de pouvoir entendre leur voix nasillarde !

sirius 15/06/2014 08:18



Ils ne sont hélas pas tous en état de marche. M. Thirot tenait à faire écouter aux visiteurs celui que ses parents avaient durant la seconde guerre mondiale!



laetitia 06/06/2014 10:15


Visite intéressante! Merci

sirius 06/06/2014 13:35



Tous ceux qui se sont déplacés ont apprécié!



Christian lemenuisiart 02/06/2014 21:31


C'est superbe et puis il est heureux et c'est un plaisir à voir


De bien belles pièces c'est magnifique


A bientôt

sirius 03/06/2014 08:13



Oui, une superbe collection qui méritéerait une présentation plus valorisante!



Pascal du 38 02/06/2014 14:56


Fabuleuse collection qui nous permet de faire un bond dans le temps. Vu que je suis né en 1972, les postes de  mon époque étaient quand même mastoc et solides, à l'image de mon premier
bi-cassette un Radiola du milieu des années 80 qui m'a durer plus de dix ans, malheureusement c'est les compartiments des cassettes qui ne fonctionnaient plus vers la fin. Mais je me
souviens des anciens postes TSF de mes grands-parents avec le bois vernis et leur son si particulier et la chaleur qui s'en dégageait.

sirius 03/06/2014 08:17



Avant le "bi-cassettes", j'ai eu le "mono-cassettes" de la fin des années 70; ses commandes se réduisaient à une sorte de levier, et le son n'avait rien à voir avec les lecteurs CD actuels. Le
problème des cassettes est que la bande s'altère vite, lorsqu'elle ne se coince pas dans les têtes de lecture... Merci de ta visite!



Ségaline 30/05/2014 19:03


On est loin du numérique et des MP3! Chez moi aussi quand j'étais enfant j'ai longtemps entendu les infos sur un très vieux poste de TSF sans âge, alors qu'on avait plus moderne, mais le charme
du grésillement opérait toujours! En bidouillant un peu les boutons je tombais parfois sur les émissions d'outre-Manche, c'était pour moi tellement exotique! Une bien belle collection en tous
cas; merci pour ce reportage.

sirius 31/05/2014 07:43



Rien n'empêche dans la théorie d'utiliser de tels postes comme "baladeurs"... à condition d'avoir un bon sac à dos et un groupe électrogène sur une brouette!



Stan 30/05/2014 14:04


IL est extraordinaire ce monsieur passionné. Nous avons aussi à Saint Maixent un musée de la TSF . Décidément c'est une passion régionales les poste de radio !

sirius 31/05/2014 07:41



J'espère que la collection de Pierre Thirot lui survivra, et sera accessible au public, avec des explications historiques et techniques à la hauteur!



anatolem 30/05/2014 13:01


C'est quand même un grand changement en moins d'un demi siècle, j'ai gardé en souvenir un petit poste de radio que mon pére écoutait au boulot, il était jardinier ce qui lui permettait de
l'emporter sur le chantier.


A pluche.

sirius 31/05/2014 07:40



Comme celui, rafistolé avec du scotch, que mon copain Dédé emporte sur ses chantiers de maçonnerie...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche