Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 09:19

1-Perreuse-Maisons--1-.JPG

Le village de Perreuse, qu’il ne faut pas confondre avec celui de St-Péreuse (près de Château-Chinon), se situe à une trentaine de kilomètres au Nord-Est de Cosne, dans la Puisaye. Aujourd’hui loin de tout et paraissant endormi, il fut autrefois le siège d’une importante seigneurie.

 

2-Perreuse-hotel-seigneurial.JPG

C’est durant la seconde moitié du Moyen-Age, après avoir été érigé en baronnie, que Perreuse connaît son apogée. De nombreuses maisons de caractère sont alors bâties, dont quelques-unes nous sont parvenues, comme cet Hôtel Seigneurial de la fin du XVème siècle.

 

3-Perreuse-Maisons--4-.JPG

 

 

 

 

 

 

Des fortifications érigées au XIVème siècle, il ne reste rien, pas plus que du château, ruiné durant les Guerres de Religion. Selon les habitants que j’ai rencontrés, il se trouvait au bout de la grande place bordée d’arbres au sommet du village. Plusieurs maisons Renaissance portent des inscriptions en vieux français et en latin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4-Perreuse-Maisons--5-.JPG

Celle-ci, outre des inscriptions, arbore une curieuse façade présentant des ouvertures murées dont l’agencement m’échappe…

 

5 Perreuse Maisons (3)

 

 

 

 

 

Au-dessus de l’église se trouve une belle propriété entourée de murs…

 

 

 


 

6-Perreuse-Tilleul.JPG

 

 

 

 

 

Au coin de laquelle trône un grand tilleul « planté du temps d’Henri IV », ce qui lui fait pratiquement 500 ans ! Renforcé par des câbles habilement dissimulés dans sa ramure, il n’attend que le printemps pour retrouver sa majesté.

 

 

 

 

 

 

 

 

8-Perreuse-lavoir-des-maries.JPG

Une visite à Perreuse ne peut se terminer sans un petit tour jusqu’au lavoir des Mariés, en contrebas du village, au fond d’un vallon…

 

9--Perreuse-lavoir-des-maries.JPG

Datant du XVIIIème siècle, il est dit « à impluvium », c’est-à-dire que les eaux de pluie se joignent à la source pour l’alimenter, même si cet apport doit être insignifiant. Son originalité vient de son bassin ovale, et une cheminée adossée à un coin permettait aux laveuses de se réchauffer les mains les jours d’hiver.

 

10-Perreuse-lavoir-des-maries.JPG

Soigneusement entretenu, il a servi jusqu’en 1962, puis est resté en tant que joyau du petit patrimoine local.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans villages
commenter cet article

commentaires

Christian lemenuisiart 18/04/2012 13:41


C'est magnifique et puis la charpente est très belle


A bientôt

sirius 18/04/2012 14:00



L'oeil de l'amateur du bois...



Candy75 18/04/2012 10:16


Belle France profonde. Quand je pense qu'il des gens qui n'ont jamais quitté leur grande ville soit par faute de moyens financiers pour s'évader, soit tout simplement pour ne pas en avoir envie.
Heureusement qu'il reste encore de ces beaux villages, de ces beaux lavoirs si bien conservés. Il me tarde d'arriver aux vacances d'été pour aller visiter quelques vieilles bâtisses situées
au fin fond du Cantal, faire des photos et renouer avec mon blog bien déset en ce moment faute de matière première.

sirius 18/04/2012 14:00



J'ai effectivement remarqué une probable panne d'inspiration sur le blog de Candy, mai cela m'arrive aussi. En fait, je garde quelques articles en réserve, pour les sortir dans ces moments-là...



La Ségaline 16/04/2012 09:28


J'aime beaucoup ce style de lavoir, je n'en avais jamais vu de pareil. J'aime beaucoup toutes ces petites constructions qui font notre patrimoine tout aussi bien que les grands châteaux et qui
racontent le quotidien des populations au fil des siècles.

sirius 16/04/2012 09:38



Il faut dire que celui-ci est d'un style particulièrement soigné, et a été restauré dans les règles de l'art. Les lavoir sont souvent situés dans un environnement bucolique (la présence d'eau y
contribue beaucoup) qui ajoute à leur charme. Je me demande comment étaient accueillis les messieurs qui ne devaient pas manquer de "traîner" autour de ces lieux à la fréquentation
essentiellement féminine...



Pascaldu38 16/04/2012 01:36


Des lavoirs comme celui-ci sont malheureusement de plus en plus rares. Il y en avaient encore pas très loin de chez moi qui depuis ont été démolis ou sont en ruine.

sirius 16/04/2012 09:32



J'avoue ne pas savoir à quoi ressemblent les lavoirs du Dauphiné, mais c'est bien dommage de ne pas en avoir conservé quelques-uns. Tous les lavoirs ne sont pas des chefs-d'oeuvre d'architecture,
certains ayant même été construits en béton avec toiture en fibro-ciment au début du XXème sècle.



anatole 15/04/2012 12:55


Un village qui semble interressant à visiter, je vais mettre son nom sur la liste.


A pluche.

sirius 16/04/2012 09:29



Pour moi, ça vaut, sinon le déplacement, au moins un détour au cours d'une balade dans ce coin. Tu pourrais coupler Perreuse avec Saint-Vérain, qui n'est pas bien loin, et qui a une histoire mieux connue... Bonne
promenade!



malobosco 15/04/2012 12:07


Je ne connaissais pas du tout l'existence de ce charmant village. Tes photos montrent en effet de très belles maisons. C'est vrai que cette façade aux baies de forme géminée et plus ou moins
murées est difficile à interpréter pour le profane.


Curieux aussi ce lavoir à impluvium, surtout avec la présence de cette cheminée ! J'ignorais que cela existait. Les lavandières devaient apprécier cette source de chaleur qui leur évitait
"l'onglée" !

sirius 16/04/2012 09:26



Il existe même, je crois, des lavoirs dont l'approvisionnement en eau est entièrement assuré par la pluie; à vérifier cependant. Les lavandières de Perreuses devaient se rassembler devant la
cheminée pour poursuivre leurs potins, avant d'entamer la dure montée vers le village; j'imagine le nombre de chignons crêpés durant des siècles dans ce charmant endroit...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche