Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 14:06

La commune de Veaugues est traversée par un seul et unique petit cours d’eau, nommé la Planche Godard, qui a de multiples sources dans les vallons en amont du village. Des « anciens » affirment que ce ruisseau était autrefois poissonneux, et qu’il sortait parfois de son lit lors des crues.

 

Lavoir-Veaugues-2012-11-11--7-.JPG

Aujourd’hui ne subsiste qu’un seul lavoir, sur la route de Neuvy. Il a été restauré par la Municipalité il y a quelques années. Ses origines doivent remonter au milieu du XIXème siècle, époque où notre région se vit dotée de centaines de lavoirs. Le voici vu depuis l’amont…

 Lavoir-Veaugues-2012-11-11--8-.JPG

Puis de l’aval. Plutôt spacieux, il comporte deux planches se faisant face ; ainsi, les laveuses devaient pouvoir s’invectiver par-dessus le mince filet d’eau…

 Lavoir-Veaugues-2012-11-11--11-.JPG

La charpente repose, côté amont ainsi qu’à l’extérieur, sur des murs de maçonnerie ; côté aval et ruisseau, des tiges de fer remplacent le bois, afin d’éviter le pourrissement dû à l’humidité.

 Moulin-d-en-Haut.JPG

D’autres lavoirs ont existé à Veaugues, comme celui d’Epignol dont il reste des vestiges. Une carte postale ancienne montre le « lavoir du Moulin d’en Haut », qui ne semble pas être celui que je viens de vous présenter. Il devait se trouver à quelques centaines de mètres en amont, et j’essaierai de trouver son emplacement exact...

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

François 30/09/2013 18:53


S'agissant de la dernière carte postale, je suis en mesure de vous préciser l'emplacement exact de ce lavoir: Comme son nom l'indique, il se trouvait à quelques mètres du moulin...d'en
haut. Le dernier meunier s'appelait Camille Laurent, et il a poursuivi son activité jusque vers 1950. Il y a quelques années, il en restait encore la maçonnerie.

sirius 01/10/2013 08:37



C'est tout-à-fait ça, mais il n'en reste plus rien pour plusieurs raisons. D'abord, c'était une structure légère apparemment sans toit; il n'y avait que des planches fixées à la berge au moyen de
piquets. Ensuite, le bief du moulin est totalement condamné et envasé sur une certaine hauteur, ce qui ne facilite pas la compréhension des lieux. Lors de ma visite, j'avais rencontré une
riveraine qui m'avait indiqué un certain Monsieur Gilles, je crois, mais qui ne venait pas souvent... Du moulin, il reste l'arbre et une partie de la roue, vermoulue et écroulée... Merci de ces
infos!



anatole 23/12/2012 17:04


Quand tu dis qu'il n'y a plus de commères je n'en suis pas certain


Par contre c'est bien de voir ce patrimoine encore debout.


A pluche.

sirius 23/12/2012 19:23



Au moins ne "lavent-elles plus leur linge sale" en public!



Christian lemenuisiart 23/12/2012 13:10


C'est bien , de les garder ces lavoirs


A bientôt

sirius 23/12/2012 14:22



Oui, mais plus de commères pour venir s'y crêper le chignon!



stan 22/12/2012 08:58


C'est parfait , je je saurai maintenant !

sirius 22/12/2012 14:27



Bien...



stan 21/12/2012 19:40


merci beaucoup sirius !

sirius 22/12/2012 08:04



Je ne manie pas la langue de bois et ne passe pas la pommade; ceux qui me connaissent le savent bien, et quand je formule un compliment, il est mérité! Alors...



stan 21/12/2012 15:00


beau document , les lavoirs subsistent un peu partout, sur ma commune il y en  a  12, des sources partout , ....(voir mon blog L'echo de stan)

sirius 21/12/2012 19:23



Par ici, la plupart sont à l'abandon total et disparaissent peu à peu. Les lavoir étaient aux femmes ce qu'étaient aux hommes les bistrots! Je suis allé voir votre bolg et y ai laissé quelques
traces de mon passage...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche