Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 12:56

1-balade-Bois-de-Maupas--3-.JPG

Sur le bord du chemin, des restes de « plesses », autre manière de conduire les haies dans le bocage ; le mystère s’épaissit…

 

3-balade-Maupas.JPG

Ici, un authentique « chemin creux » comme ceux où les troupes révolutionnaires étaient attaquées par les Chouans vendéens…

 

3a-balade-Maupas.JPG

Là, deux arbres « siamois »…

11a-balade.JPG

Puis une étrange branche reliant deux gros arbres…

 

12-balade-Bois-de-Maupas--10-.JPG

Rentré à la maison, je cherche à en savoir plus sur la nature de cet étrange paysage, en consultant le site Géoportail, qui propose, entre autres, des vues aériennes anciennes. Quelle n’est pas ma surprise de découvrir qu’en 1950, la quasi-totalité de la zone que je viens de traverser était une alternance très morcelée de cultures et de pâtures, maillée par un réseau très dense de haies ! Ces têteaux, aujourd’hui perdus dans les bois, sont les seuls vestiges de cette époque où le paysage était très différent et où, contrairement au Sahel, c’est la forêt qui avance…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Ségaline 24/01/2014 08:05


J'ai toujours plaisir à voir que la nature reprend ses droits ici ou là, quand elle tellement martyrisée ailleurs. merci pour le lien vers Géoportail: j'y retourne dès que j'ai le temps pour
voyager un peu dans le temps!

sirius 24/01/2014 12:22



Oui, avec un peu e chance, tu pourras visionner des clichés remontant à l'immédiat après-guerre, selon les missions qui ont été effectuées. Par contre, soit tu devras télécharger un "plug-in"
proposé gratuitement en ligne par l'IGN (je n'y suis pas arrivé", soit te procurer Photoshop CS5.



anatolem 22/01/2014 19:40


Il me semble avoir quelque part que ces chemins creux étaient assez présents dans le bocage normand, chez nous cela reste quand même plutôt rare au moins dans la champagne berrichonne.


Je trouve toujours amusant cette nature étrange comme cet arbre siamois.


A pluche.

sirius 24/01/2014 12:20



Des Baobabs, en Champagne Berrichonne?



ourson 21/01/2014 20:16


Au rythme du déboisement en Amazonie, il va falloir que le reboisement du canton de Veaugues se fasse plus rapidement!! Plaisanterie mise à part, je trouve ça plutôt bien que les forêts
recolonisent les terres agrociles ou d'élevage (j'imagine?) qui sont délaissées.

sirius 22/01/2014 09:11



Détrompe-toi! Les terrains calcaires du canton de Veaugues ont vécu de nombreux défrichements dans les années 1960, et ont été mis en cultures céréalières. Ceux de l'endroit de mon dernier
article sont des terres argileuses du Cénomanien (Crétacé inférieur), très lourdes et difficiles à travailler. Elles étaient surtout vouées à l'élevage en plein air, plutôt en régrezssion par
ici. Le résultat donne une ambiance étrange...



stan 21/01/2014 14:08


oui, la nature reprends ses droits...

sirius 22/01/2014 09:08



Oui, et je trouve ça rassurant...



Thaddée 21/01/2014 13:28


Tes photos sont superbes ! et quelle joie, quel soulagement, d'appendre que la forêt avance. On parle tellement de déforestation, les gens qui coupent trop et n'importe comment, les incendies,
les maladies des arbres ... et ici je ne vois que de beaux arbres en plein santé, des sentiers roses, il émane de ces photos tout le mystère et toute la magie des endroits préservés. Un vrai bol
d'air pur, merci Sirius !

sirius 22/01/2014 09:08



Oui, ces bois sont en pleine santé! Grâce, probablement à leur exposition au Sud leur garantissant à la fois pluie et soleil, et aussi au terrain argilsux dans lequel les racines pénètrent
profondément. Par contre, ces terres trop lourdes sont difficiles à cultiver, d'où leur abandon par l'agriculture...



Christian lemenuisiart 21/01/2014 12:35


Pour une fois une forêt qui avance c'est grandiose et très rare


La troisième et la dernière sont maginifiques dans la force des arbres


A bientôt

sirius 22/01/2014 09:06



Chez toi, la "déprise" agricole est très importante; il n'y a qu'à voir tous ces espaces qui étaient en culture il y a 50 ans, et qui sont retournés à la friche. Deux exemples: le plateau de la
Roupidère (entre Rodès et Montalba) et celui de Séquière. Par contre, vu le climat sec, ce n'est pas la forêt qui reprend, mais une sorte de lande... quand le feu ne s'invite pas!



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche