Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 09:14
Dans la chapelle Sud de l'église de Neuvy deux Clochers, incrustée dans le mur pignon, on peut voir ceci:


Il s'agit de l'épitaphe (dalle funéraire) de la famille de Fontenay, gravée en letres gothiques tardives dans un beau calcaire jaune doré. En voici la transcription:

"Cy gist noble homme Guillaume de Fontenay, seigneur de la Tour de Vèvre, Reigny, Neufvy à deulx Clochiers et leurs appartenances, lequel trespassa le dix-septième Jour d'octobre mil cinq cens et seize, aagé de soixante-dix-neuf ans dix moys et quinze jour. Aussy gist icy noble damoyselle Philiberde de Dygoin sa femme, seule héritière des terres et seigneuries de Vcrneuil et Uxel (?) assises au comté de Nivernoys, Saint-Aulbin, Durot, Vilhers, Guise, Lantreuillet Champaien, Chassignyt La Motte-D'Ylain, d'Amver(?),Givry, assises au duché de Bourgogne, laquelle décéda le dernier jour de septem­bre mil cinq cens et seize, aagée de soixante et huit ans. Semblablement gist en ce dict lieu damoyselle Marie de Fontenay, jadix femme de Jehan de Beauquaire, seigneur des Bordes en Bourbonnoys, et fille des dessus dicts Guillaume et Philiberte, alla de vie à trespas le dix-huitième jour de septembre Mil   quatre cens quatre vingts et dix-neuf. Priez Dieu que par  divine grâce, de leurs péchés pardon leur face. Amen.


Mors dominos servis et sceptra ligonibus equat Dissimiles simili conditione trahens."

 

Guillaume de Fontenay (1437-1516), était le cinquième du nom à être Seigneur de Vesvre. En effet, Jeanne de Meaulse, héritière du fief de la Tour de Vesvre, épousa en 1291 Pierre III de Fontenay, de la seigneurie éponyme situé près de Nérondes. Il épousa Philiberte de Digoin, héritière des fiefs énumérés dans l'épitaphe, qui lui donna... 17 enfants "tous vivants à la fois", selon l'expression employé par Gui, l'un d'entre eux qui fut Doyen de la cathédrale de Bourges et occupa une chaire de professeur au Collège Sainte-Barbe, à Paris! Philiberte devait être d'une constitution particulièrement robuste, tout comme ses enfants!


 

C'est probablement Guillaume de Fontenay qui fit construire le "Manoir" accolé à la Tour de Vesvre à la fin du XVème siècle.

En effet, la Tour, avec ses immenses pièces difficilement chauffables, devait présenter un confort de vie tout relatif, même our cette époque.






Le Manoir a hélas aujourd'hui presque totalement disparu, victime du désintéressement de la population pour ce genre de gentilhommière somme toute modeste. Il s'est écroulé, faute d'entretien, entre 1970 et 1980.





Le blason de la famille de Fontenay était:
"porte d'argent et palé d'azur, au chevron de geules crochant sur le tout". Cette illustration est tirée d'un manuscrit de Gui de Fontenay, intitulé "Traité des Quatre Vertus".



Le blason des Fontenay est apposé sur le linteau du pigeonnier de la ferme, contruite vers 1500 du temps de Guillaume. Ce linteau est le seul à être taillé dans un calcaire roux très dur nommé "pierre de Dejointes", ce qui laisse à penser qu'il a probablement été remplacé à l'occasion d'une réfection du pigeonnier. Il provenait alors peut-être d'un autre site appartenant aux Fontenay, qui sont précisément originaires de la région où on tire cette pierre recherchée pour sa tenue aux intempéries.



Le nom de Fontenay, arrivé à Vesvre en 1291 lorsque Jeanne de Meaulse, héritière du fief de la Tour, épousa Pierre III de Fontenay, disparut de la même manière vers 1550. Claude de Fontenay, petite-fille de Guillaume, épousa en secondes noces Louis d'Avantigny. Au cours des générations suivantes, la Tour et ses terres (environ 450 hectares si on se fie au nombre de nids du pigeonnier) passèrent aux mains des familles D'Avantigny, Dumesnil-Simon, Letellier, Perrinet, De Vogüé, etc...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Luc Boisnard 14/03/2010 18:59


On ne dit pas "le blason des Fontenay se lit "porte..." car "se lit "= "porte", mais "les Fontenay portent "palé d'argent etc...". Et il faut lire brochant et non crochant. Bon courage pour votre
site.


sirius 15/03/2010 08:14


Merci pour ces précisions mais, n'ayant personnellement aucune connaissance en héraldique, je n'avais fait que recopier des notes apposées sur le document original sur la famille de Fontenay.


La Ségaline 19/11/2009 11:20


Fontenay...Fontenay...C'est de la famille à Geneviève?


sirius 19/11/2009 14:29


Je ne sais pas, mais une cérémonie des Miss France serait certainement une excellente opération de promotion pour le site de Vesvre. Par contre, il faudrait faire assez vite!


christian 16/11/2009 18:14


J'ai peut être raté un épisode , ton blog est pour une association ?


sirius 17/11/2009 12:16


Non, tu n'as rien raté, mais par contre tu as bien compris que je bien partie d'une association, en l'occurence les Amis de la Tour de Vesvre, et je mets de temps en temps un article concernant ce
site médiéval.

Un blog dédié est en projet, mais je ne sais pas encore sur quel support il verra le jour. Soir en extension de notre site web latourdevesvre.com, soit sur Over-blog. C'est à l'étude.

cordialement

Sirius


malobosco 16/11/2009 14:32


Il est compréhensible que Guillaume de Fontenay, lorsqu'il revenait de ses campagnes militaires avec François 1er ait eu envie de culbuter "la Philiberte"! Le ronronnement d'un bon feu et les draps
du lit à baldaquin devaient certainement mieux le mettre "en condition" que les "catins" et la boue des champs de bataille !
Allez, je dérape moi aussi !


sirius 17/11/2009 12:17


Le ronronnement du feu, peut-être, mais aussi certainement les braillements de la marmaille... Ce ne devait pas être l'intimité, au Manoir!


christian 16/11/2009 12:59


Voici un très bonne article , Le blason est magnifique c'est une reproduction ? 


sirius 16/11/2009 14:12


Celui sur la pierre toujours visible en place. Celui qui est dessiné en couleurs est un original, visible dans un manuscrit (traité des 4 vertus) écrit par Gui de Fontenay en octobre 1550. Le
manuscrit a été mis en vente à la salle Rossini, à Paris, en novembre 2007; trop cher, hélas, pour une petite association.


malobosco 16/11/2009 10:51


Il existe un contraste saisissant entre ces ruines informes, muettes à jamais et tous ces témoins : épitaphe, blason, manuscrit qui nous parlent encore...
Quand je regarde ces pans de muraille recouverts de lierre, je ne peux m'empêcher de penser au chanoine Gui de Fontenay qui termina la rédaction de son manuscrit le 15 octobre 1550 entre ces mêmes
murs, sans doute bien au chaud, près d'une cheminée ou ronflait un bon feu !!!
Cinq siècles ! Est-ce vraiment si loin dans le temps ?


sirius 16/11/2009 14:18


Je ne suis pas si sûr que Gui de Fontenay ait écrit ces lignes à Vesvre; sa qualité de chanoine et ses fonctions de Doyen de la Cathédrale de Bourges lui donnaient peut-être droit à un "logement de
fonction" à Bourges.

Il est vrai qu'aujourd'hui, avec ce petit crachin, on serait bien devant une immense cheminée Renaissance où brûlerait un immense feu avec, en prime, un essaim de domestiques (féminines, de
préférence...) veillant à ce que nous ne manquons de rien! Allons, je commence à dérailler...


Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche