Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 12:37

hotel-gare-1909-carte-A.-Thomas--1-.jpg

Une descendante des anciens propriétaires de l’Hôtel de la Gare, à Veaugues, m’a envoyé ses très intéressants commentaires à propos de la carte que j’avais mise en ligne il y a quelque temps. A sa demande, je publie l’intégralité du message qu’elle m’a envoyé.

 

« Après quelques aléas, la carte postale de l’hôtel de la gare de Veaugues, annotée sur les personnages et connue depuis plusieurs années, est désormais détenue par les membres de la famille Millet/Bruneau, créateur, propriétaire-exploitant de 1890 à 1990.

 

Pour ceux que la petite histoire locale intéresse, voici des informations complémentaires et correctrices à la publication faite en mars dernier sur le blog.

 

La photo est prise durant l’été 1909. La correspondance est rédigée par Marceline Millet née en 1887,  mariée en 1907 à Veaugues avec Léon Henry Bruneau (absent de la photo) né à Menetou Salon en 1879  pour annoncer le baptême à noël de leur première fille Jeanne Bruneau née le 19 sep 1909 à Veaugues. Elle est adressée à Marcelle Richème  née en 1889 à Ourouer les Bourdelins, sa cousine par sa mère Jeanne Millet née en 1860 à Brécy, demi sœur de François Désiré Millet, le père de Marceline, désigné par erreur le « mari de Marceline » sur la photo.

 

La carte est postée le 23 nov 1909 à la gare de Veaugues de la ligne de chemin de fer de Bourges à Cosne sur le réseau PO (Paris-Orléans). La « grand tante » est Célestine Balut née en 1858 à Herry, mariée en 1881 à Feux avec François Désiré Millet né en 1859 à Brécy  aubergistes à Veaugues en bas de la place de l’église, avant la construction de la ligne de chemin de fer. Ils sont les créateurs de l’hôtel de la gare.

 

« Aimée » est Aimée Millet, sœur de Marceline, née en 1893, mariée à Veaugues avec Pierre Emile Duhamel né en 1887 à Paris. Elle a été la directrice de l’école des filles de Veaugues durant de très nombreuses années.

 

« La grand-mère » est Marie Pelloile née en 1835 à Herry, mère de Célestine Balut et de Victorine Balut  née en 1860 mariée avec Jean Baptiste Millet  dont la fille  Clémentine  Millet  mariée en 1903 à Veaugues avec Charles Lafosse donnera naissance en 1908 à René Lafosse. Ce dernier est très probablement l’auteur des annotations en rouge sur la carte.

 

Remarques : Les règles de protection des données personnelles, imposées par les Archives Départementales aux généalogistes, fixent une durée de 100 ans pour la publication ce qui ne permet pas de donner des dates postérieures à 1914. »

 

Un grand merci à cette dame, à celle qui m'a envoyé une rectification le 23 Mai 2015, et aussi à celui qui, m’ayant fait parvenir la carte annotée par messagerie personnelle, est à l’origine de cette page d’histoire de Veaugues qui, outre les commentaires, aura suscité de nombreux contacts par messagerie ! Un bel exemple d’interaction sur le blog !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

JB Luron 26/06/2014 13:38


Il me semble que votre corresponance a été induite en erreur quant au délai de communication des documents d'archives ; ils ont été éduit par une loi :
http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan/chan/archivespubliques.html

sirius 26/06/2014 14:04



Merci pour cette précision! Je viens d'ouvrir la page en question, et il faut rreconnaître que ce n'est pas très clair! Ainsi, comment définir "l'atteinte à la
protection de la vie privée"? Ce que j'en retiens est que le délai de communication des actes de naissances et de mariage a bien été réduit de 100 à 75 ans. Pour le reste, c'est un peu confus...


 


J'imagine que la contributrice à cette histoire craint qu'en nommant d'autres personnes, on lui cherche des histoire, ce qui semble prudent dans une époque où certains "droits" sont érigés en
paranoïa!



Thaddée 25/06/2014 19:16


C'est formidable ces gens qui connaissent la "petite histoire" d'un village et qui peuvent la raconter. Tous ces détails qu'on ne peut pas trouver dans un livre ni même dans un vieux journal.
Voilà une photo qui a beaucoup, beaucoup de choses à raconter.

sirius 26/06/2014 12:00



Celle-ci a parlé, mais combien d'autres ne demandent qu'à livrer leurs sercrets?



Christian lemenuisiart 24/06/2014 19:15


c'est fabuleux ! bravo à elle c'est un exemble à suivre


A bientôt

sirius 25/06/2014 07:56



Oui car, après avoir acheté la carte qui était en vente en ligne, elle s'est apparemment livrée à une enquête minutieuse qui a duré trois mois. Du travail d'historien comme je l'aime!



Stan 24/06/2014 13:09


super sympa ces personnes !

sirius 25/06/2014 07:57



Les gens s'intéressant à l'histoire locale, et qui contribuent à sa connaissance et sa diffusion, sont suffisamment rares pour que je les salue bien bas!



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche