Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 09:21

Tout le monde dans la région, ou presque, connaît le chantier de Guédelon, près de St-sauveur (Yonne) qui s'est donné pour but de construire un château d'époque philippienne (1180-1223), en utilisant les matériaux et les techniques d'époque.

 

Guedelon-2010.JPG

 

Le sujet est très vaste et, plutôt que de vous raconter ma dernière visite, j'ai préféré présenter un par un les divers corps de métiers et éléments architecturaux qui m'ont particulièrement intéressé. Aujourd'hui, nous allons découvrir l'atelier de taille de pierre.


 

Atelier taille pierres (2)

Ici, plusieurs tailleurs travaillent un bloc de calcaire venu des carrières de Donzy. Comme il est de règle sur le chantier, ils sont habillés de vêtements "d'époque", et utilisent les mêmes outils que leurs ancêtres médiévaux.

 

La toiture de l'atelier est faite de bardeaux de chêne.

 

 

 

 

Atelier taille pierres (1)

 

 

 

 

 

Armée d'une pointerolle et d'un marteau, cette jeune femme met en forme un autre bloc. Au fond, on aperçoit la meule utilisée pour affuter les outils et, à droite, une série de voussoirs qui serviront à confectionner une croisée d'ogives.

 

 

 

 

 

 

Atelier taille pierres (3)

 

 

 

 

 

Vue rapprochée des voussoirs. Ils sont munis de rigoles  disposées en arêtes de poissons, et destinées à recevoir le mortier liquide qui les maintiendra en place par la suite.

 


 

 

 

 

 

 

 

Atelier taille pierres (4)

 

Ici, des éléments de voussoirs sont préassemblés. Les uns en calcaire blanc de Donzy, les autres en grès ferrugineux exploité directement sur le site de Guédelon. Leur alternance apporte une esthétique indéniable à la construction. Leur mise en place sans jointoyage apparent, en utilisant la technique décrite au-dessus ajoute encore à la beauté de ces assemblages.


 

 

Atelier taille pierres (7)

 

La mise en place de tous ces voussoirs se fera en utilisant ce coffrage. Les éléments seront posés sur les arêtes du coffrage, puis scellés au moyen de mortier liquide. La charge de maçonnerie qui pèsera ensuite sur le tout assurera la solidité de la construction.

 

 

 

 

 

ogives.JPG

 

Et voici ce que cela donne une fois l'assemblage terminé!

 

 

Atelier taille pierres (6)

 

C'est ici un bloc de grès ferrugineux qui fait l'objet de l'attention de ce tailleur. Cette pierre très dure, composée de sable aggloméré par de la silice et de l'oxyde de fer, est difficile à travailler.

 

Il nous dira qu'il faut, même à un tailleur confirmé, une bonne journée de travail pour "dresser" un tel bloc, qui servira de harpage à un angle de murs. Lui, mettra deux jours.

 


 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Malobosco 26/11/2010 16:11



Ce chantier de Guédelon est en effet une sorte de "laboratoire à ciel ouvert". Il sert à retrouver le savoir faire d'antan et à vérifier si telle ou telle technique de travail, décrite dans
certains ouvrages, est exacte. A la fin du compte, nous aurons en prime un magnifique château de type "phillippien", tout neuf !


Pour ma part, j'y vais en "pélerinage" environ tous les deux ans, sauf cette année.


J'imagine que la taille de la pierre doit nécessiter une grande endurance physique au niveau du bras !



sirius 26/11/2010 17:30



Sûrement! Les tailleurs de pierres ne doivent pas être sujets aux tendinites, sinon mieux vaut choisir un autre métier!



christian lemenuisiart 21/11/2010 09:23



C'est bien , mais le savoir n'est pas le même et les techniques ne sont que des hypothèses .


Bon dimanche 



sirius 21/11/2010 09:47



Le bois et la pierre étant des matériaux bien différents, je suppose (en tant que profane) qu'effectivement, ce sont des métiers différents! A chacun son art! Merci de ta visite.



anatolem 19/11/2010 19:08



Oui, je connais pour y être aller quelques fois, mais c'est vrai pas cette année, pour aller visiter le site qui est intéressant, il ne faut pas y aller après une période
humide  


Je ne sais pas s'ils auront finit dans les temps qu'ils s'étaient donnés, mais il faut reconnaître que c'est une idée sympa pour découvrir les corps de métiers qui sont un peu
abandonné, va savoir pourquoi.


Cordialement.



sirius 19/11/2010 19:31



Comme toi, je ne pense pas qu'il faille y aller tous les ans, mais c'est effectivement un endroit très instructif. Lorsqu'il fait beau, le mariage des couleurs est superbe: bleu du ciel, vert de
la végétation, jaune du sable et rouge sombre de la pierre...



Candy75 19/11/2010 10:32



J'avais vu le reportage à la télé sur ces ouvriers d'un autre temps qui essayaient avec beaucoup d'ardeur et de foi de reconstruire ce château en ruines avec les matériaux et les outils de
l'époque. Tu nous a fait une belle description et les photos nous montrent le travail pharaonique entrepris et le savoir-faire de ces gens animés par l'amour du travail bien fait. Bravo.



sirius 19/11/2010 19:03



Oui, c'est un endroit où j'aime aller régulièrement, tous les deux ans environ, par simple curiosité. Même depuis la région parisienne, ça vaut le coup, surtout que tu peux associer cette visite
avec celles du château de St-Fargeau (que je reconnais ne jamais avoir visité...), du village de St-Sauveur, et de tas d'autres choses dans ce coin.



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche