Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2013 1 29 /07 /juillet /2013 07:56

BCB--0-.JPG

Berry Champ de Bataille, c’est par ici. L’espace d’un week-end, une joyeuse bande de jeunes vont montrer qu’on peut passer un bon moment en pleine nature, sans dégrader l’environnement, ni causer aucune nuisance (sonore, olfactive ou autre) au voisinage. On est loin des rustres pratiquant le motocross sauvage ou, pire, des imbéciles venant faire des « cartons » sur les chauves-souris…


L’action se passe en 2026, dans une France où la surpopulation carcérale a dépassé les limites du supportable. Une chaîne de TV organise un jeu de téléréalité dont le but est de vider les prisons. Pour ce faire, on lâche dans la nature des dizaines de détenus armés, associés en « binômes ». Seuls le binôme le plus fort gagnera la liberté ; pour les autres, ce sera le cimetière.

 

 

BCB (1)

Nous arrivons au camp des prisonniers. Des tentes parfaitement alignées. Pas un bruit malgré des dizaines de participants…

 

BCB (1a)

Ici, au Poste de Commandement, un échantillonnage des armes utilisées, toutes en mousse. Le « Fair-Play » est à la base de la philosophie de cette bataille inspirée des jeux vidéo (univers qui m’est complètement étranger, je précise à ceux qui noteraient des incohérences dans mon article). Deux coups sur un bras, par exemple, et il est considéré comme coupé. Un système de points départage les combattants.

 

BCB--2-.JPG

La logistique est parfaitement rodée, en témoignent ces latrines construites pour l’évènement… et qui ne laisseront aucune trace une fois démontées.

 

BCB--3-.JPG

Voici le poste de distribution des armes et munitions accordées à chacun. On me propose même d’intégrer le jeu mais mon âge ne me donnant aucune chance de survie face à des adversaires dans la force de la jeunesse, je décline l’offre. Tout comme j’avais décliné la sympathique invitation des organisateurs à partager leur dîner en échange du terrain que j’avais mis à leur disposition.

 

BCB--3a-.JPG

Un peu en retrait, mon regard repère cet étrange recueil spirituel, posé au pied d’un arbre. Quels préceptes enseigne-t-il ?

 

BCB--4-.JPG

Assis aux pieds d’un personnage mi-nonne, mi-druide, un prisonnier peaufine mentalement la stratégie qui lui permettra, il l’espère, d’acquérir enfin la liberté…

 

BCB--5-.JPG

J’ai droit à une explication sur le fonctionnement de ce pistolet mis à disposition des combattants. A gauche, les balles sont découpées dans des pommes de terre…

 

BCB--6-.JPG

Le pistolet à patates vu de plus près. Un bout de tube métallique monté sur une crosse en bois, le tout muni d’un dispositif de propulsion à ressort…

 

BCB--7-.JPG

On introduit la « balle » en bout, puis on tasse avec un bout de bois. Portée : 10 mètres environ. Le « must » de cette arme : les balles sont biodégradables, tout comme ses victimes !

 

BCB--9-.JPG

Prenant le frais sous le porche de la carrière, trois jolies « matonnes » pour subir le châtiment desquelles j’en connais plus d’un qui se constituerait volontiers prisonnier…

 

BCB--10-.JPG

Retour sur place le lendemain matin. Les stigmates des combats impitoyables se lisent sur les visages fatigués !

 

BCB--11-.JPG

Un bonus étant accordé aux combattants qui rapporteront des détritus retrouvés en forêt, l’équipe repartira en laissant le site encore plus propre qu’elle ne l’avait trouvé en arrivant!

 

BCB--12-.JPG

Ici, des vieux pneus et des débris de voitures, retrouvés ça et là, à moitié enterrés, et qui prendront le chemin de la déchetterie…

 

BCB--13-.JPG

Pour finir, une petite photo de famille de quelques participants, fourbus, mais heureux. Derrière eux rien ne laissera deviner qu’une cinquantaine de personnes ont passé 48 heures en pleine nature. Alors oui, bravo Berry Champ de Bataille!

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

malobosco 04/08/2013 16:50


Cela fait plaisir de voir qu'il y a encore des gens qui font preuve de civisme !

sirius 05/08/2013 08:17



Je dirais même qu'ils sont la majorité, mais les incivilités des autres se remarquent, c'est tout!



anatole 30/07/2013 19:01


Alors, en voila une belle histoire, je ne savais pas qu'il y avait ce genre de passionnés dans le Berry, chez nous les canardeurs ont laissé plus de trace dans le marais que tes participants.


Elles pas loin de chez toi ses carrières qui ont déjà eu la visite des canardeurs il me semble.


A pluche.

sirius 31/07/2013 08:26



Ce sont les pratiquants de paintball que tu appelles les "canardeurs", j'imagine? En principe, leurs munitions étant biodégradables, elles ne constituent aucun risque pour l'environnement.
Seulement, quand elles sont détournées de leur but initial comme ce fut le cas en hiver 2011 aux carrières de Veaugues, c'est grave!



charly 29/07/2013 23:34


ça alors ! impressionnant ! 

sirius 30/07/2013 08:14



Oui, c'est bien le mot! Passé dimanche soir pour cadenasser la chaîne d'accès au site, je n'ai même pas trouvé un mégot, ni une capsule de bière!



ourson 29/07/2013 16:06


J'ai eu pratiqué ce genre. En règle général ça se passe toujours bien. Les organisateurs louant ou occupant des terrains à titre gracieux savent bien que s'ils veulent poursuivre leur activité et
s'ils veulent avoir bonne réputation, ils doivent laisser derrière eux le terrain au moins dans le même état qu'à leur arrivée.

sirius 30/07/2013 08:13



C'est exactement ce qu'ils ont fait avec le terrain que je leur laisse gratuitement. C'est la 4ème fois que je délivre ce genre d'autorisation, avec chaque fois le terrain rendu plus propre
qu'ils ne l'avaient trouvé. Comme quoi il n'y a heureusement pas que des rustres et des ploucs!



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche