Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 11:16

1 avant-propos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En rangeant des revues, je suis tombé sur un Code de la Route estampillé 1954...

 

 

 

Après l'avoir parcouru avec attention, j'y ai relevé quelques détails intéressants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 pare-brise

 

D'abord, pas de pare-brises ou de vitres en tôle ou en contreplaqué (tiens, ça me rappelle quelquechose...). Ils doivent être transparents.

 

 

3 conducteur

 

Quelle peut bien être cette étrange exception?


 

 

4 article 204

 

Il est vrai que nous sommes en 1954. Je me souviens qu'à Cosne, jusqu'au début des années 1960, la Glacière Cosnoise (Rue Jean Jaurès) livrait encore des pains de glace (tout le monde n'avait pas un frigo), avec une carriole à cheval.

 

 

5 carrefour

 

Image délicieusement désuète, sur laquelle on reconnaîtra aisément une 2CV, une Traction et une Peugeot 203. Notons au passage que la signalisation des carrefours a changé depuis.


 

 

6 ivresse

 

Boire ou conduire, il fallait déjà choisir, à l'époque! Par contre, l'état d'ivresse restait à l'appréciation de la maréchaussée, car il n'y avait pas d'appareils de mesure. Pas plus d'assurance obligatoire (elle le sera en 1957), ou ceinture de sécurité que de limitations de vitesse hors agglomération non plus. Le bon vieux temps, en somme, sauf qu'il devait y avoir 10 ou 20 fois plus d'accidents graves par kilomètre parcouru qu'aujourd'hui!

 

Rosalie

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

christian lemenuisiart 15/12/2010 18:30



Il est génial ton article . 


Sinon je viens de réécouté l'interview , moi je n'ai pas eu de problème . Sinon ton ordinateur peut-il lire les vidéos , car certains qui n'ont pas pu lire avait  un message qu'il manquait
le logiciel pour le lire . 


A bientôt 



sirius 16/12/2010 09:12



Merci du compliment! Cet article aura une suite.



anatolem 12/12/2010 14:51



Oui, c'est parfois amusant de relire ces vieux documents, parfois des années après on peut se demander si ceux qui l'on écrit ne faisait pas "déja" de l'humour :)


Il y a encore des coins de France où cela se régle encore à la "Dur" en cas de colision.


Cordialement.



sirius 12/12/2010 18:21



Ce qui aussi marrant, c'est quand on voit dans des revues des années 1920-30, comme l'Illustration, les inventions qui étaient censées "révolutionner" le monde! La plupart ont fait long feu...



malobosco 12/12/2010 11:36



Tout-à-fait d'accord avec toi concernant :


- les améliorations que tu as énumérées.


- L'incivilité de certains conducteurs. Je pense même que çà n'a jamais été aussi pire !!! Et encore, nous avons la chance de vivre dans une région ou les différents ne se
règlent pas avec des armes !



sirius 12/12/2010 12:25



Il y a tout de même un certain progrès car je me souvien qu'étant gamin, après un accrochage, les conducteurs s'échangeaient souvent des coups de poing, quand ce n'était pas des coups de pied
dans les c......s!



Malobosco 11/12/2010 19:03



- Article 73 : Ah bon ? Pourtant nos ancêtres du Moyen-Age se contentaient de toiles huilées tendues sur le cadre des fenêtres et cela suffisait à "éclairer" leurs maisons le
jour...


- Article 2 : C'est bien de le préciser ! Dans certains films comiques, il m'est arrivé de voir rouler des voitures sans conducteur. Il y a même un roman dans la série des
"Fantomas" ou toutes les nuits un fiacre est conduit par un cocher... mort.


- Très fort d'avoir mis une 203 pour illustrer l'article 204 ! (sketch des frères ennemis). Plus sérieusement, je me
souviens que certains carrefours étaient réputés pour être de véritables cimetières, il y a de cela 4 ou 5 décennies.


- Article 130 : Je me rappelle que les gendarmes, en tournée, ne se faisaient pas prier pour accepter un p'tit verre par-ci, un p'tit verre par là, dans les maisons qu'ils connaissaient.
Peut-être bien qu'ils devaient quelquefois être embarrassés pour verbaliser une conduite sous "l'état d'un empire alcoolique"!!! Par ailleurs, en cas d'accident, les blessures étaient
souvent extrêmement graves vu la conception intérieure des véhicules.


 



sirius 12/12/2010 09:30



En 1954, on ne pensait pas encore au luxe que serait la 204, osrtie (je crois) en 1965; j'en ai d'ailleurs eu deux. Quant à la diminution de la mortalité et du nombre de blessés par kilomètre
parcouru (le seul paramètre représentatif), s'il a été divisé par 20 entre 1960 et aujourd'hui, c'est grâce à la conjonction de plusieurs facteurs, que certains plaisent ou non, à savoir:


- amélioration de la sécurité passive et active des véhicules.


- limitations de vitesse et contrôles fréquents.


- port de la ceinture de sécurité et du casque (2-roues).


- amélioration du réseau routier.


- répression de la conduite en état d'ébriété.


- meilleure éducation des conducteurs.


- peur du gendarme...


 


Par contre, pour ce qui est de la courtoisie et du savoir-vivre, il y a encore du chemin à faire. Pour s'en faire une idée, il n'y a qu'à regarder comment se garent les gens sur les parkings de
supermarchés, des banques ou de leur village (Veaugues, par exemple...)!



Paule 11/12/2010 00:21



Article 73 !!! savoureux ! que les vitres et le parebrise soient transparents !!!! C'est quand même la moindre des choses !



sirius 11/12/2010 11:37



la moindre des choses... pour toi! La municipalité de Veaugues ne semble pas partager le même point de vue, puisqu'elle a fait circuler pendant des mois un des tracteurs municipaux avec deux
vitres latérales en... contreplaqué (avec tout de même un tout petit trou de 10 cms pour "voir"). D'ailleurs, vu les épaves dont ils doivent se contenter, les employés municipaux valgyciens
doivent envier Christian et son beau tracteur bien équipé et bien entretenu!



La Ségaline 08/12/2010 14:32



10 ou 20 fois plus d'accidents graves? Pas si sûr vu qu'il devait y avoir au moins 10 à 20 fois moins de véhicules qui roulaient sur les routes! Sans compter qu'il y avait moins de femmes au
volant ha ha ha!



sirius 09/12/2010 19:04



J'ai fait de mon mieux pour répondre à ta question, mais trouver toutes les informations est un casse-tête? néanmoins, j'ai des chiffres fiables pour comparer les années 1960 et 2009.


 


En 1960, 5 millions de voitures (trop compliqué d'ajouter les 2 roues et poids-lourds), à raison de 8400 kms annuels chacune, parcoururent 42 milliards (eh oui, ça chiffre vite!) de kms, et 8300
persoones furent tuées. cela représente donc 0,197 chances d'être tué par million de kms parcourus.


 


En 2009, avec 31 millions de voitures, 14000 kms annuels et 4300 tués, on tombe à 0,01, soit près de 20 fois moins. En 1955, 8060 morts pour 2,8 millions de bagnoles.


 


1972 reste l'année de tous les records, avec 16600 tués pour un parc de 13 millions de voitures, mais il me manque le nombre annuel de kms parcourus. C'était les années Pompidou, où les ministres
clopaient sur les plateaux télé; on roulait à moto sans casque en ville et la ceinture en était à ses balbutiements...


 


Quant aux femmes au volant, savoure ton plaisir, et pense à tes copines saoudiennes...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche