Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 10:58

 

eglise-Bue 9302

Comme de nombreuses églises de notre canton (Veaugues, Jalognes, Gardefort, Thauvenay, etc…), qui étaient devenues trop petites, celle de Bué a été reconstruite durant le 3ème tiers du XIXème siècle, et a été bénie précisément le 6 décembre 1871.

 

 

vue aérienne églises Bué

Vue aérienne de la place du village de Bué. En haut, on reconnaît aisément l'église actuelle. A droite de la place, le clocher de l'ancienne église se voit à sa toiture provisoire verte. Elle a depuis été refaite entièrement.

 

 

eglise-Bue 9303

 

 

 

Au lieu de remanier l’ancienne église, qui était adossée à un coteau et bordée à l’Est par des habitations, on a préféré la reconstruire entièrement à quelques dizaines de mètres au Nord, faisant confiance pour ce travail à l’architecte Guillard. Elle occupe donc le côté Nord de l’actuelle place du village.

 

 

 

 

 

 

 

eglise-Bue 9301

 

L’ancienne église de Bué remonte au XIIIème siècle, mais a été plusieurs fois remaniée et réparée suite aux dommages des Guerres de Religion et des outrages du temps. Il n’en reste aujourd’hui que le clocher et une partie du chevet. Pour en savoir plus, le mieux est de se rendre sur l’excellent site du Conseil Général du Cher.

 

 

cadastre églises Bué jpg

 

Extrait du cadastre actuel de Bué. En bleu, l'église Ste-Radegonde moderne. En rouge, ce qui subsiste de l'ancienne église, à savoir le clocher. D'autres parties anciennes sont aujourd'hui noyées dans des bâtiments des années 1870, mais méconnaissables.

 

 

eglise-Bue 9300

 

 

 

Lors de la désaffection de l’ancienne église, un immeuble a été construit en 1873 sur le côté Est de la place. On aperçoit le toit de l’ancien clocher dépassant au-dessus.

 

 

 

 

 

 

eglise-Bue 9304

 

 

Une boulangerie s’y est installée en 1922, comme l’indique cette inscription gravée dans le linteau d’une fenêtre de la façade. Elle a fonctionné jusque vers 1990.

 

 

 

 

 

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

venoize 05/03/2011 09:07



Lucien Jeny a écrit au début du 20ème siècle un livre historique "le pays de Bué en Sancerre"



olivier 12/04/2015 01:32

Bonsoir
Vous êtes encore là ? Je viens de m'installer à Bué, j'ai quelques idées et questions à vous soumettre. Mon mail : olivier.carpente@free.fr
A bientôt
Olivier

sirius 05/03/2011 13:36



En fait, j'ai ce livre en version numérisée, mais ne l'ai que feuilleté pour le moment. Le jour où "ça me prendra", je le lirai attentivement. J'ai entendu dire qu'une structure ancienne existait
quelque part dans Bué; motte arasée, ou enceinte castrale? En savez-vous plus?



Le Chercheur de vos Empreintes 06/12/2010 12:54



La vie d'un bourg et l'histoire de l'architecture est un plaisir tant cela est vivant.


les siècles ont complètement modifié les plans des villes. Ton article le montre bien !



sirius 06/12/2010 16:32



Effectivement, lorsqu'on compare un cadastre du début du XIXème siècle à nos cartes au 1/25000 actuelles, on se rend compte que nos routes sont récentes, et que de nombreux chemins ont disparu. A
Veaugues (voir les articles sur le sujet dans mon blog), l'église a aussi changé de place, mais il ne reste malheureusement rien de l'ancienne, même pas une photo. Elle n'a pourtant disparu qu'en
1888.



Pascaldu38 04/12/2010 19:56



Un petit bonjour de l'Isère sous la neige. Beaucoup d'églises et lieux de cultes ont été mis à mal par les Guerres de Religion et la révolution c'est ce qui peut expliquer que certaines ont été
entièrement reconstruites. A bientôt.



sirius 05/12/2010 09:22



ici, un petit peu de neige seulement, et ça suffit bien! En fait, si de nombreux sites de cultes ont été détruits par les guerres de religion, notamment à Sancerre, ce ne fut pas le cas pour
l'église de Bué. De nombreuses églises du secteur ont été reconstruites au 3ème tiers du XIXème siècle, car elles étaient soit devenues trop petites, soit elles étaient en trop mauvais état.
Merci de votre visite!



christian lemenuisiart 04/12/2010 14:01



C'est originale l'inscription du boulangé . A bientôt 



sirius 05/12/2010 09:20



Oui, surtout qu'elle est en relief! Je ne te dis pas le mal que le sculpteur a dû se donner!



Ourson 30/11/2010 08:43



Oula, dédicace à Ste Radegonde, cimetière à flanc de coteau, l'hypothèse d'une nécropole (mais de quelle taille) mérovingienne se rapproche. Il faudrait regarder dans la carte archéologique de la
Gaule, dans le volume sur le Berry, s'il y a des mentions de découvertes archéologiques anciennes.



sirius 02/12/2010 10:59



J'ai ce bouquin, et le site n'est pas mentionné. Par contre, mon article semble avoir suscité un intérêt particulier auprès de plusieurs personnes qui abondent dans ton sens, et je crois que je
n'aurai d'aure choix que d'approfondir le sujet. A suivre, donc, probablement...



Jean-Baptiste Luron 29/11/2010 13:26



L'église a été bâtie sur les anciens marais de Bué. Sur le cadastre napoléonien, la rue principale était "le Montignon", celle de l'ancienne mairie et du restaurant "le caveau". Tout l'espace
entre l'église et le boucher était vierge.



sirius 29/11/2010 14:02



Effectivement, j'avais déjà repéré ces marais. J'ai aussi remarqué sur le site du Conseil général que le cimetière ancien se trouvait juste au Nord de l'église, danc sur le flanc du coteau qui
est, à cet endroit, très raide.



Jean-Baptiste Luron 29/11/2010 13:24



Robert Grillou était avocat à Paris et adjoint à la mairie de Paris du temps de Chirac. Il est mort il y a moins de dix ans.


Pour l'histoire de Bué, il est préférable de se référer à Lucien Jeny qui a édité son ouvrge dans la dernière décennie du XIXème siècle.



sirius 29/11/2010 14:00



Lucien Jeny? Je ne connaissais pas ce nom. Son ouvrage est-il encore disponible?



Jean-Baptiste Luron 29/11/2010 13:20



Pour l'origine de Bué, c'est le latin Bodium. Faut-il voir un rapport avec l'implantation d'une peuplade boïenne en Sancerrois par César ?



sirius 29/11/2010 13:59



Là encore, il me semble que Robert Grillou a son idée sur le sujet, mais plusieurs hypothèses à ce propos cohabitent, plus ou moins pacifiquement...



Jean-Baptiste Luron 29/11/2010 13:18



Pour SD, il s'agit de Salmon-Dailly, le nom de l'épouse du boulanger.



sirius 29/11/2010 13:58



Merci pour cette précision!



Ourson 28/11/2010 11:46



Ce Robert Grillou est un auteur du XIX ème siècle ou du début XX ème siècle (je ne le connais pas du tout)? Sa prose a l'air empli d'un romantisme digne d'un Camille Julian!! De quel paganisme
parle t il? Quel est le rapport entre les druides et une chapelle (il s'est écoulé au moins 5 siècles entre la conquête romaine et la christianisation des campagnes de la Gaule)?  Ca me
semble un méli mélo de paganisme gaulois et des peuples dits barabres de la fin de la conquête romaine, d'avant la christianisation. ca serait effectivement intéressant de savoir sur quelles
sources (quel jeu de mots!!) il s'appuie.



sirius 29/11/2010 07:53



Attention, je ne me pose pas en historien, n'ai pas la prétention d'atteindre l'exactitude d'un Olivier Trotignon (blog Moyen-Age en berry) et je ne connais de Robert Grillou qu'un petit recueil
d'histoires locales que j'ai trouvé sur une brocante! Je pense que ce que tu dis est vrai, mais qu'il doit y avoir un fond de vérité quelque part. Il y a au milieu du village une source, et je me
renseignerai pour savoir s'il s'agit de la source Ste-Radegonde.


 


à suivre donc...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche