Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 novembre 2014 2 25 /11 /novembre /2014 09:26

1-Aubepine.JPG

Comme je l’ai déjà maintes fois expliqué sur le blog, si la flore valgycienne est très lente à pousser en raison de la pauvreté du sol calcaire, la diversité des espèces compense largement  ce handicap. En voici quelques exemples saisis sur une centaine de mètres, à deux pas de chez moi il y a peu. Ici, les baies de l’Aubépine, avec lesquelles on peut faire une gelée…

 

2-prunellier.JPG

Celles du Prunellier (épine-noire), étaient autrefois prisées des amateurs d’eau-de-vie. Très âpres, on doit attendre qu’elles soient blettes.

 

3-troene.JPG

Le Troène nous offre sa floraison parfumée en Juin, puis des grappes de fruits noirs en Automne, qui restent souvent sur leur rameau tout l’Hiver.

 

4-bryone.JPG

Ici, c’est la tige d’une Bryone, aussi appelée Navet du Diable en raison de la forme de sa racine et de sa toxicité, qui a profité d’un Aubépine pour s’élancer vers la lumière. Attention à ne pas prendre ses fruits rouges pour des groseilles !

 

5-cornouiller.JPG

Le Cornouiller Sanguin apprécie particulièrement les terrains calcaires. Il est appelé ainsi en raison de la couleur rouge que prennent ses feuilles à l’Automne. Ses baies, contrairement à celles du Cornouiller Mâle, ne sont pas comestibles et on en tirait autrefois une huile utilisée pour l’éclairage. Son bois très dur sert à faire d’excellents manches d’outils.

 

6-fusain.JPG

Le Fusain cohabite souvent avec le précédent. Ses fruits, également toxiques, sont parfois appelés « bonnets d’évêque », et ce sont ses jeunes pousses carbonisées qu’utilisent les artistes.

 

7-nerprun.JPG

Le Nerprun Purgatif est une espèce à part, qui affectionne aussi les sols calcaires. Le fruit contient une sorte de coquille cassante renfermant les graines. Son nom viendrait du fait qu’on utilisait les propriétés laxatives de son feuillage pour les chevaux constipés…

 

7a-Viorne-Lantane-2013-07-25--3-.JPG

La Viorne Lantane est également une composante incontournable de nos haies calcaires. A l’origine de nombreuses variétés ornementales, elle produit des ombelles de baies rouges virant au noir.

 

8-alisier.JPG

Pour terminer cette balade qui permet de découvrir près d’une trentaine d’espèces ligneuses sur moins de 500 mètres de chemin, voici les fruits de l’Alisier hybride, une espèce particulière à la région de Veaugues, et que j’ai déjà présentée. De la famille du Pommier, ses fruits sont comestibles, mais sans grand intérêt.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

anatolem 28/11/2014 12:06


Et tu ne nous parles pas du Cormier, n'y aurait-il pas de fruits cette année, je ne saurais te dire parce que ma petite ballade de dimanche a été écourté et je n'ai pu passer sous l'arbre.


Faudrait que j'aille faire une tour car le nefflier qui n'est pas trop loin du cormier a peut-être quelques fruits.


A pluche.

sirius 28/11/2014 19:33



Toute les photos de cet articoles ont été prises dans la haie qui longe le chemin descendant aux carrières (celles de la discorde...), et il n'y a pas de Cormier par là. D'ailleurs, cet arbre vit
toujours isolé, un peu comme le Rhinocéros dans la savane. Côté friuts, mes cormes (celles du jardin) ne sont apparemment pas arrivées à maturité cette année. Par contre, mon Néflier croule sous
les fruits; alors, si d'aventures, tu passes par Veaugues d'ici une bonne semaine...



Le lignard 27/11/2014 10:00


Désormais j'en sais un peu plus sur certaines espèces que je voyait près de chez ma grand-mère.

sirius 27/11/2014 10:34



Grenoble étant un pays très calcaire, j'imagine qu'on doit y retrouver à peu près les mêmes espèces que dans le Sancerrois, du moins en basse altitude. Lors d'un séjour dans le Vercors, j'avais
été frappé par le nombre de Cytises, qui étaient tous en fleur au mois de Mai; c'était magnifique!



Christian lemenuisiart 25/11/2014 18:45


De quoi faire quelques récoltes


A bientôt

sirius 27/11/2014 10:38



Si on veut, car aucun de ces fruits, mêmes ceux qui sont comestibles, ne donne grand-chose de bon! Quant à la Bryone, tu n'en feras pas deux fois de la confiture, si tu comprends ce que je veux
dire... . Par contre, le régal est pour les yeux, avec la diversité des espèces, presque autant que par chez toi! Au
fait, voudrais-tu que je t'apporte un jour des échantillons de ces bois?



Stan 25/11/2014 13:49


Chez nous aussi , j'en ai vu hier encore, un beau vol, ethier après midi en allant chez les enfant à NIORT , un dizaines de Grue faisaient halte dans un champ , tranquilles , ma photo est
mauvaise prise avec un smatrphone et je ne peut la montrer  ...

sirius 27/11/2014 10:35



Oui, les Grues ne volent pas la nuit et se reposent en général (debout...) dans un champ ou un pré.



Stan 25/11/2014 09:57


superbe nature

sirius 25/11/2014 12:02



Oui, chaque saison a son charme! En ce moment, des milliers de grues cendrées survolent le Sancerrois.



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche