Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 15:46

1-St-Bouize-amont-le-Boisseau.JPG

Lors de l’épisode précédent, nous avions suivi le ruisseau de Planche-Godard au travers de Saint-Bouize. Intéressons-nous à présent à l’autre branche, le Boisseau, qui se sépare de la précédente à l’entrée du village, à la pelle de la Gravoche, plus précisément. Oui, c'est difficile à suivre, car les deux ruisseaux se croisent plusieurs fois sans qu'on saisisse la logique de ceux qui les ont nommés...

 

2-carte-parcours-n-4.jpg

Comme je l’avais dit au cours des précédents articles, le cours de ces ruisseaux est entièrement fait de main d’homme, et c’est encore plus vrai dans la partie qui nous intéresse maintenant car nous entrons dans le lit majeur de la Loire.

 

3-St-Bouize-bourg--le-Boisseau--2-.JPG

Le Boisseau, à partir de la Gravoche, a été créé pour alimenter le moulin de Ménétréol, à plusieurs kilomètres en aval. Curieusement, il n’existe aucun moulin entre celui de la Bussière (voir article précédent) et Ménétréol.

 

4 St-Bouize bourg le Boisseau (1)

A partir de l’église fortifiée de St-Bouize, où se trouve un lavoir, un agréable sentier de promenade suit le Boisseau, et permet de revenir au bourg en longeant la Vauvise.

 

5-St-Bouize-pont-canal-Le-Boisseau--1-.JPG

Au bout d’un kilomètre, on arrive à un système d’ouvrages hydrauliques. Les pelles (vannes) dans l’axe du ruisseau (en face), fermées depuis longtemps, permettaient au Boisseau de continuer vers Thauvenay et Ménétréol. Les deux pelles de droite, ouvertes, donnent accès à la suite de ce système…

 

6-St-Bouize-pont-canal-Le-Boisseau--2-.JPG

L’une alimente ce bassin ovale, aménagé lors de la construction du Canal latéral à la Loire durant le second quart du 19ème siècle. Initialement, il était destiné à l’alimentation en eau du canal, mais son contenu passe désormais directement dans la Vauvise.

 

7-St-Bouize-pont-canal-Le-Boisseau--3-.JPG

L’autre pelle permet au Boisseau de se déverser dans la Vauvise avant que cette dernière ne passe sous le canal par le pont-siphon (en arrière-plan) dont je reparlerai dans l’article qui suivra…

 

8-Menetreol-bief-du-moulin--2-.JPG

Revenons à présent à la partie déclassée du Boisseau. Réduit au mieux à un simple fossé marécageux, il a été comblé sur une portion à son entrée sur la commune de Ménétréol. Nous le voyons ici juste avant le moulin de Ménétréol, où il draine les eaux de ruissellement du coteau.

 

8a-moulin-Menetreol-CN.jpg

Sur cet extrait du cadastre napoléonien de 1823, on distingue très bien qu’à cette époque, le moulin (portant le n° 1626, au centre de l’image) enjambait le ruisseau. Ceux qui connaissent les lieux comprendront combien la construction du canal a profondément changé la topographie locale.

 

9-Menetreol-bief-du-moulin--1-.JPG

Aujourd’hui, l’endroit est un peu à l’abandon, surtout en Eté, lorsqu’il n’y a pas d’eau dans le ruisseau. La partie centrale du bâtiment, qui abritait la (ou les) roue(s), a été abattue.

 

10-Menetreol-le-Boisseau--3-.JPG

Le même endroit en hiver. Les eaux de ruissellement du coteau de la Pierre Goupilière alimentant le Boisseau, la chute du moulin revit l’espace de quelques semaines…

 

11-Menetreol-le-Boisseau--2-.JPG

En aval du moulin, le Boisseau passe sous la route de St-Bouize…

 

12-Menetreol-le-Boisseau--1-.JPGPuis sous le canal par un pont-siphon, et sous le chemin de halage, avant de rejoindre définitivement la  Vauvise, dont nous découvrirons le cours terminal lors du prochain et dernier épisode du feuilleton. Inutile de préciser que la plupart des clichés ont été pris l’hiver dernier…

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Thaddée 15/06/2014 12:07


Hmm, c'est un peu tôt pour "m'exiler" .

Thaddée 15/06/2014 09:43


Bon marché, c'est bon à savoir. Ici dans la région lyonnaise c'est hors de prix.

sirius 15/06/2014 12:00



Oui mais, ici, il n'y a aucun emploi qualifié, et ceux qui ont l'habitude d'une vie culturelle à portée de main déchanteront vite... C'est ce qu'on appelle la France profonde!



Thaddée 15/06/2014 09:40


Oh oui, et cette photo est un vrai bonheur. Ceci dit, l'article entier me plaît beaucoup, cette rivière qui passe entre les maisons, c'est beau !

Thaddée 14/06/2014 15:15


Je me rappelle, ça y est : c'est un rêve que j'ai fait. Il y avait une toute petite écluse faite avec des brindilles, et au-dellà le cours d'eau serpentait entre des maisons. C'était un rêve
merveilleux, et je le retrouve chez toi !!!

sirius 15/06/2014 08:12



Là, ce sont plutôt les brindilles qui s'accrochent dans les vannes et doivent être régulièrement retirées pour conservéer le débit. Le décor de certains rêves se retrouve parfois, étrangement,
transposé dans la réalité...



Thaddée 14/06/2014 15:13


C'est la deuxième photo qui m'a fait de l'effet lors de mon récent passage où je n'ai pas laissé de commentaire. Cette rivière qui passe entre les maisons ça me fait rêver. C'est rassurant comme
tout de voir ça, je ne sais pas pourquoi. Toutes tes photos restituent formidablement l'atmosphère d'un village, la nature verdoyante, toutes tes photos posent bien le décor, c'est un vrai
plaisir de s'immerger dans l'histoire et le quotidien de cette région que je ne connais pas, mais cette photo-là précisément, sans que je sache pourquoi, je l'adore. Peut-être que, tout
simplement, je rêve de vivre ici, dans une de ces maisons qui s'adossent au cours d'eau. Et qu'on ne me parle pas de moustiques, j'ai eu ma dose il y a deux nuits ;-)

sirius 15/06/2014 08:15



Là, l'eau coule toujours rapidement; donc, en principe, pas de moustiques. Si tu songes à déménager, l'immobilier ici est très bon marché, et on a que l'embarras du choix...



Elodie 14/06/2014 10:54


Merci pour cette ballade !

sirius 14/06/2014 14:14



Une agréable balade à faire en toutes saisons!



Jean-Michel Guilleminot 13/06/2014 23:03


Bonjour, une petite intrusion juste pour dire:"marrant dans ma commune aussi il y a un endroit qui s'appelle la Gravoche". D'où peut bien venir ce nom? J'ai pensé peut-être le relief du
terrainet et la déformation d'un mot berrichon:"gravicher" pour gravir, escalader. Mais bon c'était juste pour dire comme ça en passant. A+

sirius 14/06/2014 08:16



Je peux éventuellement me renseigner. Dans quelle commune êtes-vous, et quelle aspect a ce lieu-dit la Gravoche?



Christian lemenuisiart 12/06/2014 20:25


C'est superbe , à l'époque l'eau était bien utilisé


loin d'aujourd'hui


A bientôt

sirius 14/06/2014 08:18



Aujourd'hui, on néglige cette source d'énergie, et les lois (LEMA) en faveur de la pêche et de la reproduction des poissons, mal pensées, font tout pour dissuader les propriétaires de moulins de
les remettre en service. Hélas...



anatolem 12/06/2014 17:46


J'ai hâte de savoir comment fonctionne le pont siphon, pour la ballade au départ de l'église de St Bouize c'est facile à trouver ?


A pluche.

sirius 12/06/2014 19:17



Très facile! A partir de l'église, tu traverses le ruisseau par un petit pont donnant accès à une maison, puis tu suis sa rive droite jusqu'à l'ouvrage en question (bassin + pont-siphon). Tu peux
ensuite continuer le long du canal en direction de Ménétréol. Bonne balade...



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche