Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:32

C’est un petit reportage diffusé lors du JT de 13h sur France 2 aujourd’hui, concernant les biens immobiliers que  les archevêchés souhaitent vendre au privé  qui motive cet article. Leur premier exemple choisi par le présentateur TV était une église en béton de la région de Nancy qui sera convertie en… fast-food ; les paroissiens locaux ne sont peut-être pas assez généreux…

 

Collegiale-Precy-Ss-Thil-1990.jpg

Le second édifice présenté était une collégiale du XIVème siècle dans la Côte d’Or. J’ai cru y reconnaître celle de Précy sous Thil, pas loin d’Avallon, que j’ai visitée plusieurs fois (ici en 1990), mais avant l’avènement de la photo numérique. Donc hélas peu de clichés.

 

 Chateau-Precy-Ss-Thil-1990.jpg

Aussitôt avalée la dernière bouchée de mon dessert, je lance une recherche sur Internet qui, hélas, confirme ma prémonition. Mise à prix 400.000 Euros pour cette superbe collégiale perchée sur un piton dominant la plaine de l’Auxois, en compagnie d’un château de la même époque (vue ci-dessus).

 

 

Le pire scénario serait de voir la collégiale transformée en fast-food comme celle de Nancy, le château en parc d’attraction genre Mickey avec, pourquoi pas, un terrain de motocross entre les deux… Espérons que, si cette vente se réalise un jour, l’acheteur réservera un sort plus digne à ce joyau du patrimoine religieux bourguignon, tout en le laissant accessible au public.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans coups de gueule
commenter cet article

commentaires

Christian lemenuisiart 06/06/2012 19:42


Moi je trouve cela bien triste , ou va ton avec le patrimoine ?
A bientôt

sirius 07/06/2012 07:45



C'est bien ce quq je me demande! Je vais bientôt parler sur mon blog de ce que j'ai vu dans les P-O il y a peu, dont la petite Chapelle St-Martin, près de Cuchous...



Ourson 06/06/2012 11:15


J'imagine donc que cette collégiale n'est pas inscrite à l'inventaire des monuments historiques....? Entre manque de moyens pour la sauvegarde et l'entretien du patrimoine ancien et vente au
secteur privé de biens "nationaux", mon coeur ne penche ni pour l'un ni pour l'autre...Il est clair que dans le contexte actuel, le secteur culturel va prendre cher. En Italie, le budget du
ministère de la culturel a diminué et représente maintenant de 0.28% (si mes souvenirs sont bons) du budget total....Et là bas, des trésors architecturaux sont bien plus nombreux qu'en
France.....De ce que j'ai pu voir, les rénovations sont en partie financées par des banques qui ont du coup droit à de gros logos sur les échaffaudages des cathédrales....etc

sirius 06/06/2012 14:18



Oui, je conviens que c'est un dilemme... On ne peut pas reprocher aux "mécènes" d'attendre un retour à leur générosité. Tant que le logo de MacDo ne s'impose pas sur le tympan du porche de nos
cathédrales...


Le problème est toujours le même: le citoyen de base veut à la fois de baux monuments bien entretenus et à l'accès gratuit, et ne pas payer d'impôts pour leur entretien... J'ai vu avec un
pincement au coeur à la TV le dynamitage d'une église ancienne italienne trop abîmée par le dernier séisme...



Jean-Baptiste Luron 04/06/2012 13:28


Tout à fait d'accord avec vous sur le côté patrimonial. Il est bien des édifices religieux qui pourraient être exploités de manière patrimoniale. D'autant que parmi ces édifices non utilisés,
beaucoup sont fermés. Et la plupart des maires véritables gestionnaires de leur commune ne sont pas éloignés de notre façon de penser. Le problème, c'est que, avec l'actuel pape, la religion se
radicalise à tous les échelons. Le problème est purement matériel. Mais on ne peut pas ne pas tenir compte des utilisateurs. Les catholiques acceptent de force de voir naître leurs enfants dans
des préfectures ou des sous-préfectures. Mais ils ne tolèrent pas de voir baptisés leur descendance ailleurs que sous LEUR clocher.

sirius 04/06/2012 15:48



Est-ce vraiment un problème de religion ou tout simplement d'identité et d'attachement à des traditions? Lorsqu'on voit le nombre de gens qui, alors qu'ils "bouffent du curé" toute l'année,
mettent un point d'honneur à marier leurs enfants à l'église (du village de naissance de la mariée ou de résidence de ses parents), je pense que la question de la spiritualité est à des
années-lumière!



malobosco 04/06/2012 12:07


Oui, espérons que le futur acheteur n'ait pas un coffre-fort à la place du coeur et que sa cervelle ne soit pas noyée dans le ketchup !!

sirius 04/06/2012 12:26



Je pense qu'on peut arriver à "rentabiliser" un monument historique grâce à une gestion judicieuse. Par contre, ketchup et vieilles pierres sont pour moi incompatibles, à fortiori si les
serveuses ont des oreilles de Mickey...



Jean-Baptiste Luron 04/06/2012 09:15


En 1997, lors du congrès de généalogie à Bourges, le président national nous avait dit qu'à l'horizon 2030, un tiers des églises seraient desaffectées, faute d'être utilisées. Chez nous, nous
voyons certaines églises être quasi inutilisées. Il faudra bien que les mires se posent la question de les entretenir ou de les desaffecter. Cela pèse au budget. Et il est vrai que nous avons des
églises sans trop d'intérêt historique. C'est le cas de Bué, Verdigny ou Veaugues. Mais les cheveux des intégristes vont encore se dresser à la lecture de mes propos.



Il est vrai, de plus, qu'une chapelle de Saint-Doulchard est devenue magasin de motos...

sirius 04/06/2012 09:25



Personnellement, c'est plus le côté patrimonial que spirituel qui me concerne. Qu'une église en béton des années 1950 soit convertie en fast-food offense ma conception de la gastronomie. Qu'un
édifice religieux (ou civil) médiéval devienne un hôtel ou un restaurant, et soit fermé à jamais à la visite, est regrettable.



Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche