Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 08:29

Après celles de Veaugues et de Neuvy La Tour, voici un bref historique de la gare de Neuilly Moulin Jamet. De 1907 à 1948, cette gare construite en rase campagne fut un mini-nœud ferroviaire, à l’échelle locale, bien sûr !

 

 



Comment s'imaginer que cette petite gare abandonnée fut, quarante ans durant, le siège d'une intense activité?










Située sur la ligne de La Guerche à Argent des Chemins de Fer Economiques (S-E), elle fut ouverte le 26 août 1907, en même temps que la section Veaugues-Argent de la ligne. Ce n’était alors qu’une petite gare de passage, censée desservir le village de Neuilly en Sancerre, mais cette situation ne dura pas longtemps.


 

 

La gare de Moulin-Jamet peu après son ouverture. la direction de La Guerche est au fond, tout droit; celle de St-Satur dans le prolongement des voies de gauche. Au premier plan, la manche à eau.

 

 

 

La section Veaugues-Argent fut inaugurée douze jours avant son ouverture au public par une commission composée d'élus locaux et d'officiels. Voici l'horaire de ce train spécial du 14 août 1907:

 

         Veaugues               08h 05

         Neuilly MJ           08h 21

         Vailly                    09h 45

         Argent        A       10h 40

                            D       11h 00

         Vailly          A       11h 46

                            D       13h 35

         Neuilly MJ           14h 40

         Veaugues               14h 57

 

Le 29 mai 1908 fut ouvert l’embranchement permettant de gagner St-Satur par Crézancy, Bué et Sancerre. Il desservait aussi le port du canal, à St-Satur, où étaient transbordés sur les péniches les cailloux provenant des carrières d’Argent. La gare fut alors équipée d’une plaque tournante pour retourner la locomotive de St-Satur, ainsi que d’un château d’eau.


 

 


Les horaires de la section Neuilly-St Satur en 1924.


Il fallait 50 minutes pour parcourir moins de 16 kms...










La desserte était composée de trois aller-retours sur la ligne « principale », ainsi que trois trains par jours vers St-Satur. Des correspondances permettaient d’aller sur Sancerre en venant de Vailly ou de Veaugues, et vice-versa.


 

 Plan des voies après l'ouverture de la ligne de Vierzon. Deux voies furent rajoutées et le plan remanié.

 



Nouvel accroissement de l’activité avec l’ouverture, le 1er janvier 1914, de la ligne de Vierzon, par Henrichemont. Le train officiel d'inauguration, parti de Vierzon à 9h 23, arriva en gare de Neuilly-Moulin Jamet (67 kms) à 14h 15, soit une vitesse moyenne de 16km/h… Une remise fut érigée pour abriter la loco de la ligne de Vierzon pendant la nuit ; un réfectoire et un dortoir attenants étaient réservés à son personnel.

 


 

 




Horaires de la ligne de Vierzon à son ouverture en 1914.



 

 

 

 

 

 

 

 






Sur cette vue, la remise et le château d'eau sont bien visibles en arrière-plan.







 



L’heure de gloire de la gare de Moulin Jamet dura une vingtaine d’années. Dès 1935, les cars prennent le relais de la plupart des trains, ces derniers n’étant maintenus que les jours de foire à Sancerre, Vailly ou Henrichemont. La ligne de Vierzon disparut le 31 décembre 1938 après seulement 24 ans d’existence.


 

 



Le train à quai est en partance pour la Guerche.

 

A droite, une voiture à voyageurs est remisée, en vue d'être ultérieurement ajoutée à un train.



 

 




Les pénuries de carburant de la Seconde Guerre Mondiale firent ressortir les trains à vapeur, qui connurent alors une affluence record. Ce fut hélas le chant du cygne ; la ligne d’Argent à la Guerche et son embranchement de St-Satur furent définitivement fermés le 15 août 1948.

 


 

 

Aujourd'hui, les emprises de cette gare autrefois si active sont désertes...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

charly 17/07/2011 15:45



salut.


Magnifique reportage. j'habite menetou salon , et j'ai pris l'ancienne voie ferré à véloà  qui rejoignait orléans . j 'avais pour but de rejoindre veaugue puis sancerres via henrichemont
.... mais j'ai rien trouvé et me suis retrouvé à Aubigny....


Peu tu en dire + car je passionné de toute ses ancienne ligne.


merci



sirius 18/07/2011 08:25



Tu n'avais aucune chance de te retrouver à Veaugues en empruntant l'ancienne ligne d'Orléans au départ de Menetou-Salon. Malheureusement, le Conseil Général du Cher n'a pas souhaité donner suite
aux projets de voies vertes sur l'emplacement d'anciennes lignes de chemin de fer. Les seuls parcours praticables sont des Aix d'Angillon à Vinon, de Thauvenay à Sancerre, et de Moulin-Jamet à
Sancerre (exceptée la traversée de Crézancy).


- De Bourges (ou plutôt Asnières) à Aubigny, je ne sais pas en quel état est la plateforme.


- d'Henrichemont à Moulin-Jamet et d'Argent à La Guerche, elle a été arasée sur 95% du parcours.


Pour en savoir plus, il faut lire l'histoire du Chemin de Fer en Sancerrois, par Paul Hurley, édité par a à z édition (18300 Sury en Vaux)...


 


Bonne balade!



barbafiloum 29/07/2009 17:27

bien ce petit article, a part les photos actuelle elles ne sont pas très fraiches la gare est habiter depuis quelques année déja cordialement

sirius 29/07/2009 18:25


Mes photos datent de 1999. Depuis, effectivement, la gare a été vendue, les nouveaux propriétaires ont planté une haie qui barre le terrain, et des panneaux partout. Après tout, il sont chez eux et
font ce qu'ils veulent; je ne les connais pas.


Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche