Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 13:48
Les belles journées comme celles d'aujourd'hui (10° avec un beau soleil) sont l'occasion pour certaines bébêtes de montrer le bout de leurs antennes. On peut alors croiser quelques abeilles à la recherche d'un hypothétique nectar à butiner; peut-être le trouveront-elles dans la corolle d'un perce-neige, d'un crocus ou d'une rose de Noël...











Cette abeille se régale du nectar d'un crocus...



















Ces "gendarmes" profitent des premiers rayons du soleil pour se réchauffer. Ils tirent leur nom de leur couleur, qui rappelle celle de l'ancien uniforme des Gendarmes.


Totalement inoffensifs, ils se nourrissent de débris de végétaux, et ne dressent pas de PV.












Cette boule aux délicats arabesques est un nid souterrain de guêpes. Il est construit en carton, que les insectes fabriquent en rapportant des fibres végétales, qu'elles  agglomèrent avec leur salive

Exactement comme on fait dans les papeteries, à la différence près que les ouvriers papetiers ne sont pas condamnés à mâchonner toute la journée.

Celui-ci est de la taille d'une balle de tennis, mais ils peuvent être beaucoup plus gros!













Photomontage? Non, cette chenille de Grand Paon de Nuit est bien de la taille d'une saucisse! A l'automne, elle se muera en une chrysalide, qui attendra bien protégée dans son cocon de soie les beaux jours pour ressusciter sous la fome d'un immense papillon velouté aux ailes ornées de deux grands yeux...





Le Lucane, ou Cerf-Volant est un de nos plus grands insectes. Celui-ci montre un vif intérêt pour une Quetsche de 3 cm environ.

Incapables de pincer, ils se déplacent et volent lentement, avec un bourdonnement caractéristique.













Toutes nos araignées ne sont pas aussi effrayantes que cette Tégénaire Domestique, dont l'envergure peut dépasser les dix centimètres; elle est cependant inoffensive pour l'Homme, se contentant de fuir aussi vite que lelui permet ses longues pattes.




Cette Argyope parée de belles couleurs vit dans les bois et les jardins; on ne la trouve pas dans les maisons.

Elle est de la même famille que les Epeires, et tisse sa toile entre les branches. Son corps peut atteindre la taille d'une olive
















Le corps de celle-ci n'est guère plus gros qu'un pépin de raisin, et sa couleur la fait passer inaperçue. Bien dommage, car elle est si belle dans sa livrée verte deux tons! Il existe même des araignées roses, qu'il faut découvrir tapies au fond de la corolle des fleurs, à l'affût de quelque insecte butineur...


Voilà, vite présentées, quelques bêtes que nous ne remarquons en général même pas. Il suffit parfois de s'asseoir sur un banc dans son jardin et d'attendre, tout en ouvrant l'oeil. Bientôt, ce sera les oreilles qu'il faudra ouvrir, avec les premiers chants d'oiseaux!













Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius - dans villages
commenter cet article

commentaires

anonyme 19/02/2009 09:36

la science est comme la confiture :moins on en a plus on l'étale

sirius 19/02/2009 09:48


La confiture? Cela tombe bien, car j'en ai une cinquantaire de pots dans mon placard! Fruits sauvages: mûre, cornouille ou épine-vinette (pas de cynorrhodons cette année, les merles les ont tous
mangés), ou fruits du jardin (groseille, coing, cerise, figue, etc...). Toutes garanties naturelles et sans additifs.

Elles sont toutes bonnes, et aucune n'a le goût amer de la méchanceté gratuite...

Par contre, pour la livraison, il faudra me laisser une adresse, ou venir les chercher à visage découvert!


Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche