Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 09:21
Les Moulins de Veaugues

Si aujourd’hui l’unique boulangerie de Veaugues se fait depuis des lustres livrer sa farine par camion depuis des moulins situés à des dizaines de kilomètres, il n’en a pas toujours été ainsi. Veaugues a compté de nombreux moulins, tant à eau qu’à vent, dont on retrouve trace dans différents documents.

Les plus anciennes mentions proviennent d’actes d’ « aveu et dénombrement », document que tout seigneur vassal devait fournir à son suzerain chaque fois que l’un ou l’autre changeait. Il répertoriait tous les biens possédés par le vassal en sa seigneurie (en l’occurrence celle de Veaugues) et ceux sur lesquels il prélevait des taxes foncières. Les seigneurs suzerains étaient ici ceux de Montigny. Ces documents sont aux Archives Départementales du Cher, cotes E 531 et E 535.

Les Moulins de Veaugues

Le 15 Août 1483, Charles et Claude Delaporte, Seigneurs de Veaugues, font aveu à Geoffroy de la Grange, Seigneur de Montigny, pour « (Item) les deux molins de Veaulgues ».

Le 8 décembre 1574, Marguerite Chenu et André Delaporte (co-Seigneurs de Veaugues) , font aveu du « Moulin à bled assis dedans le bourg dudit Veaugues ». Il s’agit vraisemblablement du Moulin d’en Bas.

Le 7 février 1605, les co-Seigneurs de Veaugues font aveu pour « le Moulin à eau étant au bourg dudit Veaugues, avec le pré y attenant, joute le chemin tendant dudit Bourg de Veaugues à Sancerre ». Là aussi, Il s’agit vraisemblablement du Moulin d’en Bas.

Les Moulins de Veaugues

Le 15 octobre 1704, François Dubois, alors Seigneurs aux ¾ de Veaugues (l’autre quart est détenu par Marie Dumesnil dela Bussière) reconnaît posséder : « (Plus) un moulin à eau tournant virant et faisant farine, avec la maison bâtiment et dépendances d’icelui, bief et arrière-bief, sis dans le bourg de Veaugues, et un pré proche et attenant, de la contenue le tout ensemble de dix boisselées de terre qui joute de l’Orient le pré du colombier ci-après déclaré, du Midi la maison et héritage de Nicolas Bonnault, du Couchant le placier du Pilori de Veaugues, du Septentrion le chemin tendant de Veaugues à Sancerre ». Il s’agit sans aucun doute du Moulin d’en Bas.

La suite dans un prochain numéro...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

lemenuisiart 04/07/2016 15:54

C'est bien après les moulins chez moi enfin sur mon blog, des moulins aussi par chez toi.
J'attends la suite

sirius 05/07/2016 07:47

La suite arrivera au compte-gouttes. Il y avait sur le territoire de la commune 2 moulins à eau, et au moins 4 moulins à vent.

anatolem 03/07/2016 11:22

Chez nous aussi on trouve encore quelques vestiges des moulins, à eau et voiles, le long de la Vauvise et on peut se demander pourquoi à l'heure de l'écologie où il faut faire des économies sur tout, ces énergies gratuites et non polluantes on été abandonnées.
A pluche.

sirius 03/07/2016 12:08

La réponse est dans les articles L 217-17, L 214-18 et L 432-6 du Code de l'Environnement. Afin de rétablir la "continuité écologique" des cours d'eau, tous les obstacles (barrages, seuils) au déplacement des poissons doivent être soit arasés, soit équipés d'une "passe à poissons" qui coûte des dizaines de milliers d'Euros. Voilà que les "écolos" (qui n'en ont que le nom), vont détruire un gisement d'énergie propre. On marche sur la tête!

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche