Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 10:11
Soyez à la mode

Quelle serait la réponse de ma coiffeuse si j’exigeais de la Brillantine Forvil ? En tous cas, cette publicité datant de l’époque où les cheveux brillants et poisseux étaient un élément de séduction indispensable pour tout dragueur qui se respectait (années 1950-65), méritait un arrêt-photo ! C’était hier, dans la petite bourgade animée de Moulins-Engilbert (Nièvre).

Le Larousse en ligne en donne cette définition : « Préparation à base d'huile, destinée à assouplir et à donner du brillant à la chevelure ».

Voici l’histoire de la maison Forvil, née de la fusion de deux parfumeurs en 1923.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

Pascal 16/06/2016 11:45

Jolies toutes ces pubs, il y en avait pas mal au bord de la N7, maintenant les nouvelles implantées sur le bord des routes font partie du paysage. Souvent peintes à l'entrée, ou dans de nombreux villages, elles ont peu à peu disparu avec les restructuration des routes, maintenant elles pullulent sur le net.

sirius 16/06/2016 11:50

Les nouvelles publicités n'ont pas la saveur des anciennes, qui étaient parfois de véritables oeuvres d'art, destinées à durer. Il en était d'ailleurs de même (durabilité mise à part) pour celles qu'on trouvait dans les magazines comme l'Illustration. Peut-être parce qu'il n'y avait pas la TV?

Edmundo 15/06/2016 22:42

Mon père et mon frère ainé se servaient de la brillantine Roja... Il reste près de chez nous (Cherbourg) une vieille pub du cognac Courvoisier très visible sur le port des pêcheurs côtiers, dans une rue une pub sur les plaques photographiques "le trèfle" et dans la campagne quelques plaques émaillées Singer. Il y en avait beaucoup il y a une trentaine d'années mais elle ont été retirées certainement par des collectionneurs indélicats.

sirius 16/06/2016 08:13

Les plaques émaillées vendues sur les brocantes sont souvent des répliques! Par contre, dépêche-toi de photographier les publicités peintes de ton secteur; même si elles ne sont pas recouvertes d'un enduit neuf, le temps les efface peu à peu. Elles sont typiques d'une époque, et font ainsi partie de notre patrimoine!

Enfant, je me souviens de publicités peintes sur les parois des tunnels du Métro, notamment pour un sirop nommé "Vérigoud".

La Ségaline 12/06/2016 15:03

Ah j'adore ces vieilles pubs délavées sur les murs. Je croise encore la savoureuse "Du Bo, du Bon, Dubonnet" dans mon coin...

sirius 12/06/2016 15:12

Elles faisaient encore partie des ,paysages de mon enfance; maintenant, elles se font rares, et aucune ne semble avoir mérité une restauration. Je me demande s'il reste des pubs Y'a bon Banania...

anatolem 11/06/2016 20:09

Super de trouver encore ces belles publicités sur les murs des maisons aux bords des routes.
Je n'ai jamais utilisé la brillantine.
A pluche.

sirius 12/06/2016 07:56

C'était pour la génération de nos parents, ou au moins de nos très grands frère. les facteurs n'ont pas besoins d'utiliser de Brillantine pour être attendus comme des dieux partout où ils passent...

lemenuisiart 11/06/2016 17:32

Pas besoin pour moi !
Mais bien conservé comme pub

sirius 12/06/2016 07:54

Je vois que tu prends la chose avec humour! Il est dommage que si peu de ces pubs nous soient parvenues; elles font partie intégrante de notre histoire!

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche