Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 09:17
La Bryone

A la fin de l’Eté et au début de l’Automne, de nombreuses baies rouges ou noires s’offrent à celui qui chemine le long des haies, et mieux vaut ne pas les confondre. Ainsi, si les fruits visibles à l’extrême-gauche sont bien ceux de l’Aubépine (on peut en faire une gelée, un peu fade), ceux au premier plan sont bien ceux de la Bryone…

La Bryone

La Bryone est une liane herbacée de la famille des Cucurbitacées, vivace par sa racine. Ses feuilles ressemblent à celles de nos Concombres (planche Lechevallier).

La Bryone

Sa grosse racine charnue est également appelée « Navet du Diable » à cause de sa taille ; j’avoue ne jamais l’avoir déterrée, et vous en propose donc une image tirée d’Internet.

La Bryone

Ses tiges discrètes s’enroulent sur la plante-hôte (ici du Troène), au point où on jurerait que les baies lui appartiennent ! Ces dernières, rouges et juteuses, sont toxiques, tout comme la racine, et toute tentative de gelée ou de confiture doit être proscrite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sirius sirius
commenter cet article

commentaires

le sac à nouvelles 22/10/2015 19:48

merci pour ce cours je ne connaissais pas ,belle soirée

sirius 23/10/2015 08:14

Un cours? Juste une rapide présentation!

lemenuisiart 21/10/2015 19:38

Superbe passage nature, j'ai l'impression que je vais me répéter que je ne connais pas alors que tu as déjà fait un article dessus

sirius 22/10/2015 08:19

Il m'arrive en effet de me répéter, mais je viens de vérifier: 'est mon premier article sur la Bryone! Par contre, je serais incapable de dire si elle pousse par chez toi; peut-être dans les endroits frais et humides...

anatolem 21/10/2015 16:23

Les anciens médecins ont souvent prescrit la bryone dans les constipations opiniâtres, les obstructions intestinales, les grandes rétentions séreuses ; mais cette plante est ici à exclure de la médecine domestique, les doses un peu élevées devenant vite drastiques et vomitives. Pour une purgation plus douce, mais assurée, une méthode fort en usage autrefois dans les campagnes consistait à creuser le soir, dans une racine fraîchement récoltée, une cavité qu'on remplissait de sucre; on obtient, le lendemain matin, un sirop dont on prend 2 cuillerées à soupe par jour (de préférence dans une infusion) et qui purge, assure-t-on, sans excès ..
A pluche.

sirius 21/10/2015 19:28

"... Assure-t-on". J'en conclus que tu n'as pas (ou pas osé...) l'essayer! Plus naturel et moins risqué, tu manges une très grosse poignée de noix; l'effet est garanti et, en plus, c'est bon!

Présentation

  • : Le blog de sirius
  • Le blog de sirius
  • : Ce qui se passe et se dit à Veaugues et dans sa région. Un peu de tout et même parfois n'importe quoi...
  • Contact

Recherche